Ouvrir le menu principal

Jean de Gliniasty

diplomate français

Jean de Gliniasty, né le à Lyon, est un diplomate français, entré au Ministère des Affaires étrangères en 1975. Il est actuellement consultant, enseignant et directeur de recherche à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

BiographieModifier

Jean de Gliniasty est diplômé de l'IEP de Paris, titulaire d'une Maîtrise de Droit et d'une Licence de Lettres, et ancien élève de l'Ecole Nationale d'Administration (promotion Léon Blum).

Il a été Conseiller à la Représentation Permanente Française auprès de l'Union Européenne, Consul Général de France à Jérusalem, Ambassadeur de France au Sénégal, Ambassadeur de France au Brésil, et ambassadeur de France en Russie de janvier 2009, date à laquelle il a présenté ses lettres de créance à Dimitri Medvedev, à octobre 2013[1].

Il a occupé divers postes à l'Administration Centrale (Adjoint du Chef du Centre d'Analyse et de Prévision, Sous-directeur à la Coopération Economique, Sous-Directeur d'Afrique du Nord, Directeur de la Coopération Scientifique, Technique, Educative et du Développement, Directeur des Nations-Unies et des Organisations Internationales, Directeur d'Afrique).

Il a jugé "incompréhensible" l'absence du président Poutine aux cérémonies du D-Day en juin 2019 en Angleterre et en France[2].

DécorationsModifier

PublicationsModifier

Jean de Gliniasty est l'auteur de divers articles ("Une certaine idée de la France" dans Le Monde Diplomatique d'octobre 2017...) et du livre La diplomatie au péril des valeurs (2017, "L'inventaire").

Notes et référencesModifier