Ouvrir le menu principal

Jean de Bernin

archevêque catholique
Jean de Bernin
Vienne.La.Batie.jpg
Château de La Batie (XIIIe).
Fonctions
Environ évêque catholique
environ depuis
Archevêque de Vienne
-
Archevêque catholique
Ancien archidiocèse de Vienne
Biographie
Décès
Activités
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Consécrateur

Jean de Bernin (~1191-1266), appelé aussi Jehan de Bernin, est archevêque de Vienne (1218-1266) et légat du pape.

BiographieModifier

 
Cathédrale Saint-Maurice de Vienne, consacrée en 1251 sous l'archiépiscopat de Jean Bernin, par le pape Innocent IV

Il naît au château de la Veyrie à Bernin, vers 1191. Aimar, évêque de Maurienne (1222-1235), puis archevêque d'Embrun, pour la période de 1235 à 1245, serait son frère[1].

Archevêque de Vienne pendant près de 50 ans (48 ans précisément), il est nommé légat du pape à une époque où les tensions augmentent en Provence en particulier dans la ville d’Arles. La papauté, sans désavouer l'archevêque d'Arles Jean Baussan, redoute que dans l'agitation du mouvement communal, les tribunaux inquisitoriaux puissent servir les intérêts politiques de l'épiscopat local. Ainsi, le pape enlève la juridiction de l'inquisition à l’archevêque d’Arles et la confie à Jean de Bernin qui en 1235 nomme des juges issus de l'ordre des Prêcheurs pour la Provence. En juin 1235, le légat Jean de Bernin, archevêque de Vienne adresse une consultation aux juristes avignonnais au sujet des vaudois d'Arles[2].

An niveau de son diocèse, il continue la construction de la cathédrale de Vienne consacrée par le pape Innocent IV le et dédié à saint Maurice. Il fait également édifier le château de la Bâtie qui accueillera le trésor pontifical lors du Concile de Vienne de 1311 où sera arrêtée la dissolution de l’ordre du Temple. L’archevêque de Vienne est en effet un chef séculier depuis le rachat de la moitié des droits du comté en 1263.

NotesModifier

  1. Louis Fillet, Notice chronologico-historique sur les archevêques d'Embrun, (réimpr. 2016), 38 p. (ISBN 978-2-34604-659-1, lire en ligne), p. 23-24
    Louis Fillet (1840-1902), prêtre et historien.
  2. Martin Aurell, Jean-Paul Boyer et Noël Coulet - La Provence au Moyen Âge, page 136