Ouvrir le menu principal

Jean Cosmos

scénariste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cosmos et Gaudrat.
Jean Cosmos
Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France France
Décès (à 91 ans)
Lannion, Côtes-d'Armor, France
Profession scénariste, parolier, adaptateur et dramaturge

Jean Cosmos, nom de plume de Jean Louis Gaudrat, né dans le 8e arrondissement de Paris le [1] et mort le [2],[3] à Lannion (Côtes-d'Armor), est un adaptateur, parolier, dramaturge et scénariste français.

Sommaire

BiographieModifier

Après des études d'ingénieur, les aléas de la guerre l'obligent à occuper un emploi de fonctionnaire, d'abord à la Reconstruction puis aux PTT. Il commence par écrire des chansons, notamment pour Yves Montand et Les Frères Jacques qu'il signe du pseudonyme Jean Cosmos.

Une rencontre l'oriente vers la rédaction de dramatiques pour la radio, il écrit Oh, Agnès ! ou la poursuite sentimentale qui obtient le prix de la RTF, 1952. Il devient un rédacteur régulier de pièces radiophoniques (Les Maîtres du mystère).

Dès 1957 il travaille pour le cinéma avec Bonjour Toubib, mais après une suite d'échecs, il se replie sur les scénarios pour la télévision. Il est l'auteur d'une pièce, Les Oranges, réalisée par Roland-Bernard, télédiffusée en 1964 et qui obtient le prix Albert Ollivier. Cette pièce se déroule presque totalement dans le parloir d'une prison. « Le propos, expliqua Jean Cosmos, est de mettre en présence deux êtres dont l'un peut tout espérer de l'autre, qui lui-même peut tout espérer du premier » : un visiteur réclame à un truand condamné le fruit d'un hold-up en échange d'un témoignage qui lui rendra la liberté. Sa production d'adaptation et de scénarios pour la télévision est imposante.

Il écrit ou coécrit aussi de nombreux feuilletons, Quand on est deux (1962), Rue barrée (1967), des épisodes pour Les Cinq Dernières Minutes (de 1967 à 1980), le 16 à Kerbriant (1971), Ardéchois cœur fidèle (1974), Julien Fontanes, Magistrat (de 1980 à 1989) et bien d'autres.

En 1988, c'est le réalisateur Bertrand Tavernier qui le convainc de revenir vers le scénario de cinéma avec La Vie et rien d'autre (Prix spécial du Film Européen). Jean Cosmos écrira un livre du même titre sur ce sujet de la recherche du Soldat inconnu. Il continuera sa collaboration avec Tavernier pour La Fille de d'Artagnan (1994), Capitaine Conan (1996), Laissez-passer (2002) et La Princesse de Montpensier (2010).

Ses plus récents ouvrages sont Effroyables jardins (2003) de Jean Becker coécrit avec Gilles Laurant, et Fanfan la Tulipe (2003) de Gérard Krawczyk coécrit avec Luc Besson.

Jean Cosmos a également écrit l'adaptation d'un grand nombre de pièces de théâtre et même un opéra, Goya, en collaboration avec Jean Prodromidès et Floria Fournier création à l'opéra de Montpellier en 1996.

TélévisionModifier

AdaptateurModifier

ScénaristeModifier

ThéâtreModifier

Auteur dramatiqueModifier

AdaptateurModifier

RomansModifier

Prix et nominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Notice biographique de Jean Cosmos dans le Who's Who.
  2. Hommage à Jean Cosmos sur le site de la SACEM.
  3. Faire-part de deuil, publié le 28 août 2014 dans le Figaro.

Liens externesModifier