Ouvrir le menu principal

Janvier 2008 en France

Chronologies
Années :
2005 2006 2007  2008  2009 2010 2011
Décennies :
1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030
Siècles :
XXe siècle  XXIe siècle  XXIIe siècle
Millénaires :
IIe millénaire  IIIe millénaire  IVe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Astronautique Astronomie Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Élections Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision TerrorismeThéâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie de la France

2006 en France - 2007 en France - 2008 en France - 2009 en France - 2010 en France
Janvier - Février - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet - Août - Septembre - Octobre - Novembre - Décembre -

ChronologieModifier

Mardi 1er janvierModifier

  • Extension de l'interdiction de fumer dans les restaurants, boîtes de nuit, casinos et bars (l'interdiction de fumer dans les autres lieux publics était entrée en vigueur en février 2007).
  • Écopastille qui induit soit une prime soit une pénalité sur le prix des voitures aux particuliers selon le dioxyde de carbone (CO2) émis.
  • Disparition d'Europe 2. Lancement de Virgin Radio. Disparition de Europe 2 TV au profit de Virgin 17.

Mercredi 2 janvierModifier

Jeudi 3 janvierModifier

Vendredi 4 janvierModifier

Samedi 5 janvierModifier

 
Raymond Forni

Dimanche 6 janvierModifier

Lundi 7 janvierModifier

  • Un chalutier La P'tite Julie, d'Erquy, sombre à une cinquantaine de kilomètres au large de l'île Vierge faisant six morts dont deux marins portugais, un seul survivant.

Mardi 8 janvierModifier

Mercredi 9 janvierModifier

  • Le Premier ministre François Fillon, à la suite de la réception du rapport du comité d'experts, annonce la suspension de la culture du maïs transgénique MON-810.
  • Le Président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, dénonce un « procès en hérésie », estimant que le comité d'experts a été mal choisi et que son président, le sénateur Jean-François Le Grand a forcé la note. La FNSEA appelle les exploitants de la Beauce à la « désobéissance civique ». Le Premier ministre assure ne pas être l'ennemi des OGM en son for intérieur et la ministre de la Recherche, Valérie Pécresse promet 45 millions d'euros pour la recherche sur la biotechnologie médicale afin de prouver que le gouvernement « ne diabolise pas » le transgénique.
  • L'agronome Pierre Rainelli, ancien directeur de l'INRA, estime que l'intérêt de la France n'est pas celui du « complexe agro-industriel », qu'elle ne peut pas concurrencer les productions de l'Argentine et des États-Unis et demande « des raisonnements plus économiques et plus prospectifs » et « un nouveau souffle dans les produits biologiques ».
  • Le même jour est annoncée la mise au point d'un maïs enrichi en vitamine A mais non-OGM.

Jeudi 10 janvierModifier

Vendredi 11 janvierModifier

  • Les services de l'OFPRA annoncent qu'en trois mois, près de 1 200 Tchétchènes ont demandé l'asile politique en France. Particularité, ils sont tous arrivés avec le vol d'Air France AF 2623 en provenance de Kiev, capitale de l'Ukraine, à raison d'une vingtaine en moyenne par jour, et sont tous porteurs d'un visa pour le Maroc. L'OFPRA a constaté la même situation avec des Somaliens, embarquant à Djibouti avec un visa pour le Maroc ou Cuba. Dans les trois-quart des cas, le tribunal de Bobigny accepte les recours et, au bout du délai de vingt jours, ces demandeurs sont libres d'entrer sur le territoire national.
  • Selon un rapport de l'Institut français de l'environnement (Ifen) sur la présence des pesticides en 2005, 91 % des 819 points de rivières contrôlées présentent au moins un pesticide ou un biocide, ainsi que 55 % des 1213 points de contrôle des eaux souterraines et finalement la moitié des nappes phréatiques (cette analyse doit cependant être nuancée car certains indicateurs pris dans cette étude sont déficients).

Samedi 12 janvierModifier

Dimanche 13 janvierModifier

Lundi 14 janvierModifier

Mardi 15 janvierModifier

Mercredi 16 janvierModifier

Jeudi 17 janvierModifier

Vendredi 18 janvierModifier

Samedi 19 janvierModifier

Dimanche 20 janvierModifier

Lundi 21 janvierModifier

Mardi 22 janvierModifier

Mercredi 23 janvierModifier

  • Le rapport sur les 316 propositions pour « libérer la croissance » est remis par le président de la Commission, Jacques Attali, au président Nicolas Sarkozy. Ce rapport, d'inspiration libérale et rédigé sous la responsabilité d'un ancien socialiste dogmatique, vise à privatiser et à dérèglementer tous azimuts, à instaurer une mobilité permanente de la société et une « immigration choisie » mais la plus large[non neutre]. Le Président Sarkozy se dit d'accord sur l'essentiel de ces propositions.

Jeudi 24 janvierModifier

  • La Société générale, une des plus importantes banques française (14e banque européenne), annonce une perte de 2 milliards d'euros au titre de la crise des subprimes, soit dix fois plus que les chiffres qui filtraient jusqu'à présent. Dans le même temps, le président de la banque, Daniel Bouton, rend officiellement publique, la découverte d'une « fraude exceptionnelle » gigantesque ayant entraîné un total de pertes de 4,9 milliards dû aux débouclements d'engagement pour un montant de 40 à 50 milliards d'euros. Selon Daniel Bouton, la fraude serait le fait d'un homme seul, un jeune trader nommé Jérôme Kerviel[2].

Vendredi 25 janvierModifier

Samedi 26 janvierModifier

Dimanche 27 janvierModifier

Lundi 28 janvierModifier

Mardi 29 janvierModifier

Mercredi 30 janvierModifier

Jeudi 31 janvierModifier

Voir aussiModifier