Ouvrir le menu principal

James Joseph Sylvester

mathématicien britannique

BiographieModifier

En 1839, il devient membre de la Royal Society de Londres.

Il commence à enseigner les mathématiques en 1841, à l'université de Virginie aux États-Unis, pour une période de six mois.

Revenu en Angleterre en 1843, il enseigne à partir de 1855 à l’Académie royale militaire de Woolwich, où il demeure en poste jusqu'en 1869.

Retourné aux États-Unis en 1877, il y enseigne les mathématiques à l'université Johns-Hopkins jusqu'en 1883. Il y crée en 1878 l'American Journal of Mathematics qui existe toujours. Il revient alors en Angleterre pour la seconde fois.

Il reçoit la Royal Medal en 1861 et la Médaille Copley de la Royal Society en 1880.

TravauxModifier

Il a travaillé avec Arthur Cayley sur les formes algébriques, particulièrement sur les formes quadratiques et leurs invariants (loi d'inertie de Sylvester) et à la théorie des déterminants, à la théorie des invariants et à la partition d'un entier. Il a introduit en 1850 le terme de matrice.

Il a écrit des centaines de mémoires qui ont pour la plupart été publiés dans le Cambridge and Dublin Mathematical Journal (en), le Philosophical Magazine, et les Philosophical Transactions.

Il a introduit de nombreuses notations mathématiques, dont la fonction indicatrice d'Euler φ(n).

Ses œuvres complètes ont été publiées en quatre volumes.

Concepts devant leur nom à SylvesterModifier

HommagesModifier

En 1901, la médaille Sylvester de la Royal Society a été créée en son honneur.

Liens externesModifier