Jacques Perrier

prélat catholique

Jacques Perrier
Biographie
Naissance (83 ans)
Paris (France)
Ordination sacerdotale par le
card. Maurice Feltin
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Jean-Marie Lustiger
Dernier titre ou fonction Évêque émérite de Tarbes et Lourdes
Évêque de Tarbes et Lourdes
Évêque coadjuteur de Tarbes et Lourdes
Évêque de Chartres
Évêque coadjuteur de Chartres
Autres fonctions
Fonction religieuse

Ornements extérieurs Evêques.svg
Ecu-Perrier.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jacques Perrier, né le à Paris, est un évêque catholique français, évêque émérite de Tarbes et Lourdes depuis .

BibliographieModifier

FormationModifier

Après avoir obtenu un Diplôme d'études supérieures en lettres classiques à l'Université de la Sorbonne, Jacques Perrier est entré au séminaire des Carmes, obtenant une licence de théologie à l'Institut catholique de Paris.

Par la suite, il a complété sa formation comme auditeur à l'Institut des Hautes Études de la Défense Nationale (IHEDN) de 1979 à 1980.

Principaux ministèresModifier

Il a été ordonné prêtre le pour l'archidiocèse de Paris. Il a commencé son ministère sacerdotal dans les aumôneries d'étudiants, en particulier auprès des universités parisiennes de Jussieu, Censier et de la Sorbonne. Il a ainsi été directeur de 1969 à 1979 du « Cep », aumônerie des étudiants de Paris et successeur du Centre Richelieu.

Sur le plan paroissial, après avoir été prêtre à Saint-Michel des Batignolles, il a été nommé curé de Saint-Ferdinand-des-Ternes de 1980 à 1983, puis curé de Notre-Dame de Paris jusqu'en 1990.

Il a ensuite pris des responsabilités au niveau diocésain, comme premier directeur de Radio Notre-Dame, comme responsable de la catéchèse et de la pastorale sacramentelle de 1984 à 1990.

Nommé évêque coadjuteur de Chartres le , il a été consacré le par l'archevêque de Paris, le cardinal Jean-Marie Lustiger. Après avoir été installé évêque titulaire de Chartres le , il a été nommé évêque coadjuteur de Tarbes et Lourdes le avant d'en devenir l'évêque le .

Au sein de la Conférence des évêques de France, il a été membre du Comité permanent pour l'information et la communication et préside actuellement le comité « Études et projets ».

Ayant atteint la limite d'âge en 2012, sa démission est acceptée par le pape Benoît XVI le de cette même année.

Il est depuis 2015 l'un des conseillers théologiques du site Questions Aleteia pour lequel il contribue régulièrement en tant qu'auteur et spécialiste[1].

Prise de positionsModifier

Discours de Ratisbonne du pape Benoît XVIModifier

À la suite de la polémique soulevée par le discours du pape Benoît XVI prononcé le lors de sa visite à l'université allemande de Ratisbonne une vive polémique a été reprise dans les médias lui attribuant des propos blessants pour les musulmans. Mgr Jacques Perrier, dans un communiqué publié dès le , s'est étonné d'une si vive polémique de la part de personnes qui, pour la plupart, n'ont pas eu la curiosité de lire le texte incriminé, attribuant au pape des citations datant de 6 siècles qu'il critiquait lui-même[2].

Vis-à-vis de la SNCFModifier

Durant l'été 2006, il s'est inquiété de la baisse de la qualité de service de la société de transport ferroviaire français par laquelle transitent chaque année 100 000 pèlerins qui se rendent à Lourdes, que ce soit en termes d'horaires et de retard. Il appréhende un repli de nombreux pèlerins vers le transport routier, bien plus polluant[3].

AnecdotesModifier

Visites papalesModifier

Comme évêque de Tarbes et Lourdes, Mgr Perrier a accueilli deux papes à Lourdes :

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier