Jacques Froment (résistant)

Jacques Froment
Description de l'image defaut.svg.
Alias
« Artois », « Marc »
Naissance
Paris (France)
Décès (à 24 ans)
Camp de Souge (France)
Nationalité Drapeau de la France Français
Ascendants
Fils d'Édouard Froment, ébéniste, et de Julie Lafitte.

Jacques Georges Édouard Froment, né le à Paris et mort fusillé le (à 24 ans) au camp de Souge (Gironde) est un résistant français, membre du mouvement Ceux de la Libération et sous-lieutenant des Forces Françaises de l'Intérieur.

Éléments biographiquesModifier

Jacques Froment est né le à Paris[1]. Il est le fils d'Édouard Froment, ébéniste, et de Julie Lafitte.

Il habitait au 205 rue Marcadet dans le 18e arrondissement de Paris. Il était célibataire.

La RésistanceModifier

En , il s'engage dans le mouvement Ceux de la Libération. Il fait partie du service de renseignement et il est chef de liaison et de sécurité.

Il appartient aux Corps francs dans la région bordelaise, sous le pseudonyme d'Artois ou Marc.

Quatre jours après les événements de Targon[évasif], il est arrêté et fusillé le au camp de Souge[2].

BibliographieModifier

HonneursModifier

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier