Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Jacques Dorfmann (arbitre)

arbitre français de tennis
Ne doit pas être confondu avec Jacques Dorfmann.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dorfmann.
Jacques Dorfmann
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
AntibesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jacques Dorfmann (né le [1] et mort à Antibes le ) est un arbitre de tennis, juge-arbitre du tournoi de Roland Garros dès 1954 et directeur du tournoi de 1969 à 1988.

Sommaire

BiographieModifier

Jacques Dorfmann décide de devenir arbitre en 1954 car il n'avait pas les moyens d'acheter des places pour Roland-Garros. Juge-arbitre adjoint à Monte-Carlo en 1960, il obtient son premier poste de titulaire en 1963 au Tennis club du Touquet, dirigé par Jacques Iemetti. Il contribue à faire connaître le club en organisant des tournois devenus prestigieux, dont la coupe Annie Soisbault et la coupe Jean Becker (devenue en la Coupe Jean Borotra puis, en 2004 la Coupe Davis Junior)[2]. En 1975, il devient directeur des compétitions à la Fédération française de tennis[3].

Gérant d'un cabinet d'assurances, il officie comme arbitre bénévole des plus grands tournois de tennis en France. Avec près de 15 000 matches arbitrés pendant plus de 30 ans, il a exercé lors de celui qui a vu la victoire du Français Yannick Noah contre Mats Wilander en trois sets, le 5 juin 1983. Son dernier grand match est la rencontre entre Henri Leconte et Mats Wilander, le 5 juin 1988, remportée par le Suédois. N'ayant pas de diplômes, il est contraint de laisser sa place en 1988 à une époque où l'arbitrage devient professionnel.

Il est à l'origine de la première participation, en 1977, au tournoi de Roland-Garros de John McEnroe, après l'avoir inscrit hors délais[4].

Il meurt le 13 juillet 2017 à Antibes à l'âge de 84 ans[5].

OuvragesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier