Irène Gattilusio

impératrice byzantine

Irène Gattilusio (morte le [1]) était une impératrice byzantine, épouse de l'empereur Jean VII Paléologue. Elle était la fille de François II de Lesbos (un petit-fils maternel de Andronic III Paléologue) et de Valentina Doria.

Irène Gattilusio
Fonction
Impératrice byzantine
-
Titre de noblesse
Impératrice consort (d)
Biographie
Décès
Activité
Père
Francesco II Gattilusio (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Jacopo Gattilusio (en)
Dorino I Gattilusio
Palamede, Lord of Ainos (en)
Helena Gattilusio (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant

BiographieModifier

Entre 1390 et 1397[2], Irène épouse son cousin au deuxième degré Jean VII Paléologue, qui était également un arrière-petit-fils d'Andronic III Paléologue[3].

Jean VII avait détrôné son grand-père paternel, Jean V Paléologue en 1390. Il règne du au avant que Jean V ne soit rétabli sur le trône. Jean VII réussit néanmoins à conserver le titre de co-empereur ainsi que le domaine de Silivri en raison de l'intervention du sultan ottoman Bajazet Ier. Jean V décède l'année suivante en 1391. Manuel II Paléologue, l'oncle paternel de Jean VII lui succède. Ces événements successifs se sont déroulés avant le mariage d'Irène avec Jean VII, sans que la participation de celle-ci ne soit mentionnée.

Entre-temps, les relations entre Manuel II et Jean VII s'améliorent. De 1399 à 1402, Manuel II entreprend un voyage en Europe occidentale, cherchant des alliés sur qui s'appuyer contre le sultan Bajazet Ier qui assiégeait Constantinople. En son absence, Manuel II confie la régence de la ville à Jean VII. A cette époque, Irène est déjà mariée à Jean.

Bajazet lève le siège en 1402 lorsque Tamerlan, le fondateur de la dynastie mongole des Timourides, envahit l'Anatolie obligeant l'Empire Ottoman à se défendre. Jean VII garde le contrôle de Constantinople jusqu'au retour de Manuel II. Soupçonné d'avoir conspiré pour regagner son trône, il est expulsé de la ville en 1403. Irène et Jean VII conservent leurs titres impériaux et établissent leur propre cour à Thessalonique. Jean VII meurt le .

Irène survit à son mari et se retire sur l'île de Lemnos. Elle devient alors une nonne et prend le nom religieux d'Eugénie. Les chroniques de Georges Sphrantzès indiquent qu'elle serait morte le et que sa sépulture se trouverait dans l'Église du Pantocrator[4] à Constantinople.

EnfantsModifier

Le seul enfant connu d'Irène et de Jean VII est Andronic V Paléologue. Il est nommé co-empereur avec son père par son grand-oncle Manuel II Paléologue mais il meurt à l'âge de 7 ans en 1407.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Nicolas Oikonomidès, « John VII Palaeologus and the Ivory Pyxis at Dumbarton Oaks », Dumbarton Oaks Papers, no 31,‎ , p. 329-337, p.331
  2. Oikonomidès 1977, p. 331.
  3. Miller, "The Gattilusj of Lesbos (1355–1462)", Byzantinische Zeitschrift 22 (1913), p. 414)
  4. Chronicle 24:3; translated by Marios Philippides, The Fall of the Byzantine Empire: A Chronicle by George Sphrantzes, 1401-1477 (Amherst: University of Massachusetts, 1980), p. 52

Source de la traductionModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • Cawley, Charles, entrée sur Medieval Lands database, Foundation for Medieval Genealogy