Les Iasses (hongrois Jászok ; roumain Iași) sont des mercenaires alains signalés au XIIIe siècle en Europe orientale, dans le royaume de Hongrie et ses marches moldaves.

Principales migrations des Alains dans l'Antiquité tardive (jaune) et le Haut Moyen Âge (rose, dont les Iasses).
Le pays iasse (Jászság) en Hongrie.
Collectivités du pays iasse de Hongrie.
Le „pays iasse” (Ținutul Iașilor) au XIVe siècle en Moldavie (frontières actuelles en blanc).

En Hongrie et MoldavieModifier

Un comté leur est octroyé par le roi Béla IV à l'est de Buda autour de Jászberény : le Jászság[1] ainsi que dans la marche orientale de Moldavie, où la capitale de leur comté, Aski, apparaît sous le nom de Civitas Iassiorum, en roumain Iași[2],[3],[4]. Probablement peu nombreux, ils y sont rapidement assimilés aux populations locales et se fondent parmi les Hongrois ou les Roumains[5],[6].

Initialement adeptes d'une ou plusieurs divinités du feu et du soleil[7], les Iasses étaient devenus chrétiens byzantins, ce qui, en l'espace d'un siècle, a favorisé leur assimilation culturelle aux populations chrétiennes voisines[8] : en Moldavie, ils ne sont plus mentionnés après le règne du voïvode Bogdan en 1342, et en Hongrie, une église franciscaine est érigée à Jászberény en 1474 afin de les convertir au catholicisme[9].

Origine caucasienneModifier

Les Ossètes du Caucase, jadis appelés Osses ou Asses, sont de proches parents des anciens Iasses, car eux aussi descendent des Alains. Comme les Scythes de l'Antiquité, les Alains étaient de langue iranienne[10].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. A.P. Horvath, (en) Pechenegs, Cumans, Iasians, ed. Hereditas, Budapest, 1989, p. 64.
  2. C.C. Giurescu, (en) Bouroughs, cities and towns of Moldavia, Bucarest 1967, p. 242-245.
  3. Gheorghe Ghibănescu, (en) « The origins of Jassy », in Arhiva, Iași, 1904, p. 42-46.
  4. Serguei Bakalov, (en) Notice on the Alans and Iassians in Medieval Moldavia on [1], Orbis Latinus - Jassium.
  5. Alexandru I. Gonța, (en) The Romanians and the Golden Horde, Demiurg publ., Iași, 2010, p. 102.
  6. Nathalie Kálnoky : Des princes scythes aux capitaines des Iasses : Présence iranienne dans les chroniques médiévales et des privilèges des peuples auxiliaires militaires, L'Harmattan, Paris, 2006. Titre de la Revue : Droit et cultures [cote INIST : 24217], no 52.
  7. Iaroslav Lebedynsky, Les peuples nomades de la steppe des origines aux invasions mongoles IXe siècle av. J.-C.XIIIe siècle apr. J.-C. (Errance - Paris - 2003).
  8. Nicolas Mystikos, Épitre 52 citée par Agustí Alemany, (en) Sources on the Alans. A Critical Compilation, Brill, 2000, p. 189.
  9. (hu) Ildikó Katalin Pap, « A jászok » (version du 12 mars 2005 sur l'Internet Archive), JATE BTK Országos Tudományos Diákköri Konferencia 1999 (« Faculté des sciences humaines de l'université Attila József, conférence (biannuelle) nationale des cercles étudiants scientifiques 1999 »).
  10. Vladimir Kouznetsov et Iaroslav Lebedynsky, Les Alains, Éditions Errance, Paris, 1997 (2e édition, 2005). (ISBN 978-2877722957), p.23-29

BibliographieModifier