Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir I24.

i24news
Image illustrative de l’article I24news

Création
Propriétaire Altice
Slogan « Voir plus loin »
Langue Anglais
Français
Arabe
Pays Drapeau d’Israël Israël
Drapeau de la France France
Drapeau des États-Unis États-Unis
Statut Chaine d'information Internationale
Siège social Tel Aviv-Jaffa
Site web www.i24news.tv
Diffusion
Diffusion

i24news est une chaîne de télévision d'information en continu internationale israélienne dont les programmes sont diffusés en anglais, en français et en arabe. Elle a été lancée le et fait partie du groupe Altice. Son directeur général est Frank Melloul, ancien directeur de la stratégie de France 24.

Sommaire

HistoriqueModifier

 
Ancien logo de 2013 à 2017.

i24news est lancée en juillet 2013, par Patrick Drahi, qui souhaite proposer « une alternative à Al Jazeera » et « montrer le vrai visage d'Israël au monde, sans être un instrument de propagande »[1]. La chaîne est entièrement privée, dispose d'un budget de 50 millions de dollars par an et se fixe pour objectif d'atteindre l'équilibre budgétaire en quatre ans[2]. Guysen TV, crée en 2002, est rachetée et devient i24News[3].

La chaîne devait commencer sa diffusion le [4] mais elle est finalement à l’antenne le à 20 h (heure d’Israël) — le bâtiment n'avait pas reçu l'homologation officielle des services de secours pour commencer à accueillir les employés. La chaîne n'a longtemps pas été diffusée en Israël[5] du fait des lois israéliennes qui interdisaient à un opérateur de télévision d'être aussi à la tête d'une chaine de télévision par câble ou satellite.

Dans le but de contrer cette interdiction et de montrer l'importance de ce média au gouvernement Israélien, la chaîne lance, à l'été 2014, une grande campagne de relations publiques[6], d'un coût de quatre millions de shekels. La campagne vise essentiellement à promouvoir i24news sur des affiches 4X3 dans les rues de tout Israël. Le slogan d'i24news devient alors « le dôme de fer des chaînes d'info » et l'image montre des missiles lancés en direction de la chaîne.

i24news achète aussi de la publicité sur les médias israéliens comme Yediot Arhonot, dont le directeur Arnon Moses détient une part minoritaire dans le capital de Hot[1].

Fin mai 2018, le Parlement israélien a approuvé à l’unanimité un projet de loi qui permet sa diffusion sur le territoire, ce qui est le cas depuis le dans ses versions anglaises et françaises. La version en arabe devrait suivre prochainement et il est prévu la création d'une version en hébreu.

En 2014, selon les chiffres de Médiamat’ Thématik, l'audience d'i24news en France serait de 0,1 %, soit une dizaine de milliers de personnes[7]. En janvier 2014, L'Obs consacre à la chaîne une enquête au vitriol, pointant du doigt l'ambiance délétère et des résultats d'audience catastrophiques[8].

En 2016, Frank Melloul pense « professionnaliser encore plus l’antenne afin de la faire rayonner davantage. »[9].

Identité visuelle (logo)Modifier

OrganisationModifier

La chaîne I24news embauche 250 personnes, dont 150 journalistes de 35 nationalités différentes. Ses locaux sont installés dans le port de Jaffa, en Israël, mais son siège social est basé au Luxembourg, où réside la holding Altice qui la finance[10]. Elle est financée par Patrick Drahi, et son directeur général est Frank Melloul, ancien directeur de la stratégie de France 24[11],[12].

 
Le présentateur du journal en langue arabe.

Rédaction francophoneModifier

La rédaction francophone de la chaine compte notamment les journalistes, Michaël Darmon, Jean-Charles Banoun, Christian Malard[13], Valérie Abecassis, rédactrice en chef Culture et Lifestyle, ou encore Valérie Perez. Adar Primor (ancien journaliste du Haaretz) est rédacteur en chef du site internet[14]. Jean-Paul Ney est consultant[15].

Rédaction anglophoneModifier

Présentateurs d'i24newsModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

i24news compte, ou a compté, parmi les membres de sa rédaction, les journalistes Julien Bahloul (2013-2018), Paul Amar (2016-2017), Anna Cabana, Jean-Charles Banoun, Lucy Aharish, Benjamin Petrover et le réalisateur Élie Chouraqui.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Pascal Lacorie, « Bientôt une chaîne d'info israélienne en français sur le modèle d'Al-Jazira », La Tribune,‎ (lire en ligne).
  2. Marie de Vergès, « La chaîne i24 News, une activité « philanthropique » pour Patrick Drahi », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  3. http://www.i24news.tv/fr/.
  4. Dans 10 jours Franck Melloul et Patrick Drahi lancent I24News, israelvalley.com.
  5. (en) Gad Perez, « Drahi asks Netanyahu to air i24News in Israel », sur le site globes.co.il, Globes, , consulté le .
  6. (en) Nati Tucker, Dep. AG: HOT Shouldn't Broadcast I24news, Haaretz, .
  7. Jean Stern, Citizen Drahi, Israélien de cœur et de nationalité, OrientXXI, .
  8. Hadrien Gosset-Bernheim, « Une chaine sous haute tension », L'Obs, .
  9. David Medioni, « Les habits neufs d'I24 News »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Stratégies, (consulté le 26 juin 2019).
  10. Claude Soula, « I24News : zoom sur la chaine israélienne de Patrick Drahi », L'Obs,‎ (lire en ligne).
  11. Danièle Kriegel, « Patrick Drahi, l'Israélien le plus riche », Le Point, (consulté le 26 juin 2019).
  12. Hadrien Bajolle, « i24news : mais qu’est-ce que c’est que cette chaîne ? », Rue89,‎ (lire en ligne).
  13. Emmanuel Galiero, « I24 news: la dernière née des chaînes d'info internationale », Le Figaro, (consulté le 26 juin 2019).
  14. http://www.savoirs.essonne.fr/sections/ressources/portraits-dexperts/eitan-haddok-un-regard-sur-la-terre/.
  15. Kocila Makdeche, Ce qui dérange dans le rapport du député Malek Boutih sur le jihadisme, Francetvinfo, .

Voir aussiModifier