Ouvrir le menu principal

Humbert Ricolfi

personnalité politique française

Humbert Ricolfi
Illustration.
Humbert Ricolfi en 1930
Fonctions
Député 1919-1932
Gouvernement IIIe République
Groupe politique GRD (1924-1928)
RDG (1928-1932)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 73 ans)
Résidence Alpes-Maritimes

Humbert Ricolfi est un homme politique français, né le à Contes (Alpes-Maritimes) et mort le à Contes.

ProfessionModifier

  • Avocat honoraire du Barreau de Nice, deux fois membre du Conseil de l'Ordre, inscrit en 1907
  • Attaché commercial de France, en poste à Gènes pour l'Italie du Nord, de 1935 à 1939
  • Conseiller commercial de France honoraire, en poste à Milan pour l'Italie du Nord, de 1945 à 1951
  • Secrétaire général de l'Union douanière franco-italienne

Services de guerreModifier

  • Engagé volontaire le 2 aout 1914 pour la durée de la guerre au 46e Bataillon des Chasseurs alpins
  • Caporal dans les Vosges, sous-lieutenant en Champagne et lieutenant à Verdun.
  • 5 blessures (Champagne et Verdun),
  • 9 citations
  • Chevalier de la Légion d'honneur à Bezonveaux
  • Military Cross à Verdun
  • Mérite italien et Couronne d'Italie Monte Tomba
  • Croix de guerre de Belgique, Pologne et Serbie
  • Commandeur de la Légion d'honneur en 1934 (promotion des engagés volontaires)
  • Chef de bataillon de réserve (École d'État-major)

Barreau de NiceModifier

Après la guerre, il reprend la place importante qu'il avait au Barreau de Nice, où, dès 1906, il avait participé à la vie sociale en tant qu'avocat des syndicats ouvriers.

Mandats politiquesModifier

  • Élu député des Alpes-Maritimes en 1919 et réélu en 1924 premier de liste d'Union républicaine démocratique.
  • Réélu en 1928 sur la liste de la Gauche républicaine démocratique
  • Battu en 1932, il ne s'est pas représenté en 1936.
  • Élu par ses pairs trois fois secrétaire et deux fois Premier vice-président de la Chambre des députés en 1929 et 1930.
  • Élu Conseiller général des Alpes-Maritimes (canton de Vence) aux scrutins de 1919, 1925, 1931 et 1937.

Désignations parlementairesModifier

  • Président de la Commission des Pensions pendant six ans
  • Vice-président de la Commission des Armées
  • A appartenu aux Commissions des Colonies, des Mines, du Règlement des marchés de la Marine nationale, de la Marine marchande et de l'Aéronautique
  • Rapporteur de la sous-commission des Poudres
  • Président de la commission de contrôle des Emplois réservés
  • Membre du Comité consultatif des Tabacs
  • Membre du Comité consultatif des Chemins de fer
  • Rapporteur de la Réforme de la Justice militaire en 1928

Office du combattantModifier

  • Administrateur, depuis leur création jusqu'en 1932, des trois offices nationaux des Pupilles de la Nation, des Mutilés et des Combattants
  • Président de l'Office national du Combattant en 1932

GouvernementModifier

  • Sous-secrétaire d'État à la Guerre du 2 mars au 13 décembre 1930 (second ministère Tardieu)

PublicationsModifier

  • Le code de justice militaire, préfacé par Louis Barthou, Lavauzelle
  • Profil de trois législatures, préfacé par André Tardieu, coll. « Temps présents »
  • L'œuvre du Parlement pour les victimes de la guerre, lettre du président Poincaré, Alliance démocratique
  • Hoche, Lemerre
  • Joffre et Maginot, Lemerre
  • L'œuvre de Vauban dans le Sud-Est, préfacé par le Général Estienne, Tricentenaire National
  • Le mémorial de Contes, ouvrage paru pendant la guerre pour Nice française
prix Chaix d'Est Ange de l'Académie des sciences morales et politiques
  • Garibaldi citoyen du monde
prix Catenaggi de l'Académie des sciences morales et politiques, prix Marcelin Guérin de l'Académie française en 1950

DistinctionsModifier

Activités nationales et locales diversesModifier

  • Président de l'Aéro-Club de Nice de 1920 à 1940
  • Président de la Société nationale d'oléiculture de France et d'Afrique du Sud de 1927 à 1951
  • Président de la Fédération internationale d'oléiculture de 1951 à 1957
  • Secrétaire général de la Délégation française pour l'Union douanière et économique France-Italie de 1945 à 1952

SourcesModifier

  • « Humbert Ricolfi », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externesModifier