Henriette Charasson

journaliste française

Henriette Charasson, née au Havre le et morte à Toulouse le , est une femme de lettres française d'inspiration catholique. Journaliste et critique littéraire, elle est également poète, dramaturge, biographe, essayiste et nouvelliste. Elle est l'épouse du journaliste et essayiste René Johannet.

Henriette Charasson
Henriette Charasson photographié par Henri Manuel.jpg
photographiée par Henri Manuel, La Revue du Centre, Gallica
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Distinction
Prix Fabien ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Archives conservées par

BiographieModifier

Amie de Jeanne Sandelion et correspondante dans Comœdia. Elle est officier de la Légion d'honneur[1].

ŒuvresModifier

RomanModifier

  • Grigri, À la sirène, 1922

PoésieModifier

  • Attente : 1914-1917, Éd. Émile-Paul, 1919
  • Les Heures du foyer, Flammarion, 1926 - Prix de littérature spiritualiste
  • Mon Seigneur et mon Dieu !, Flammarion, 1934
  • Sur la plus haute branche, Flammarion, 1938.
  • Attente de la délivrance : 1939-1944, Flammarion, Paris, 1945
  • Le Sacrifice du soir : 1947-1953, Flammarion, 1953

ThéâtreModifier

  • Le Saut du diable : comédie en 3 actes, Angoulême, Impr. Coquemard, - Prix Paul Hervieu de l'Académie française
  • En chemin de fer : comédie en 1 acte, Théâtre du Grand Guignol, 1933 - Paris, G. Enault, 1949
  • Une robe de soie : pièce en un acte, G. Enault, 1934
  • Madame est sans bonne : farce en un acte, G. Enault, 1934
  • Les Réalités invisibles : pièce en un acte, G. Enault, 1934
  • Séparation : pièce en un acte, G. Enault, 1934
  • Bal masqué : comédie en trois actes à l'usage des scènes familiales, G. Enault, 1936
  • Ruptures : pièce en un acte, G. Enault, 1938
  • Autour d'un berceau : sketch dramatique et musical en 1 acte à l'usage des scènes familiales, Paris, G. Enault, 1944 - Joué à la radio en 1939
  • Dix comédies à une voix, G. Enault, 1949

BiographiesModifier

  • Jules Tellier : 1863-1889, Mercure de France, 1922, coll. «Les Hommes et les idées »
  • Une Ame élue : sœur Claire de Jésus, religieuse bénédictine (-), Apostolat de la Prière, 1931

EssaisModifier

  • Faut-il supprimer le gynécée ?, Plon-Nourrit, 1924, Prix Fabien de l'Académie française
  • M. de Porto-Riche ou le Racine juif, Éd. du Siècle, 1925, coll. « Les Pamphlets du Siècle »
  • Deux petits hommes et leur mère, Flammarion, 1928
  • La Mère, Nouvelle société d'édition, 1931
  • L'Amour et quelques couples, Flammarion, 1946
  • Le Livre de mon enfant, R. Solar, 1947
  • Une mère se souvient, SEGEP, 1953

RéférencesModifier

Liens externesModifier