Critique dramatique

activité qui consiste à émettre et à diffuser largement une analyse sur des œuvres théâtrales

Une critique dramatique est une activité qui consiste à émettre et à diffuser largement une analyse sur des œuvres théâtrales.

La personne qui exerce ce type de critique est appelé un critique dramatique. La critique peut s'exercer sur des pièces de théâtre, mais elle se prononce surtout sur des interprétations en spectacle (mises en scène). La critique dramatique se fait surtout dans la presse écrite mais aussi à la radio, de plus en plus rarement à la télévision, et maintenant sur internet.

Nombreux sont les célèbres écrivains qui furent d'abord connus de leurs contemporains comme critiques dramatiques. Émile Zola ou Octave Mirbeau ont défrayé la chronique avec leur bataille contre l'esprit bourgeois de Francisque Sarcey. Romain Rolland de son côté montre bien l'attitude réservée des dramaturges vis-à-vis des critiques, dans son texte Point de critique. Des philosophes et universitaires tels que Roland Barthes, Bernard Dort ou Georges Banu, ou de grands journalistes comme Bertrand Poirot-Delpech, Paul Gordeaux le célèbre critique dramatique parisien dont on dit que les articles réunis constitueraient une des histoires les plus pittoresques et surtout une des plus sincères du théâtre contemporain, Dominique Jamet, ont eu également à leur époque ou actuellement un poids important sur le succès public des spectacles.

Définition : proposition de Peter BuModifier

La critique est une création indépendante correspondant à un mode de pensée particulier[1].

Son objet est l'œuvre artistique que le critique transpose dans son langage.

Le critique doit analyser les intentions de l'auteur et la cohérence de ses moyens d'expression, estimer jusqu'à quel point il a réussi à réaliser son projet et s'il l'a fait de façon communicative.

Ainsi si l'intention d'un peintre est-elle de se rapprocher de son modèle, la ressemblance de l'original et de sa représentation permet de décider si l'œuvre est réussie ou pas. Si, par contre, elle ne ressemble à aucune création passée, sa qualité consiste en son originalité.

Le critique situe l'œuvre dans le courant de l'histoire. En même temps, il en garde une trace pour enrichir la vision de l'évolution de l'art et de la société.

Le critique s'exprimer différemment de l'artiste ce qui permet au public de percevoir la création de ce dernier sous une autre lumière. Cela peut l'aider à la comprendre. Le travail du critique s'apparente à la traduction.

En même temps, ce changement d'angle, l' « objectivation » de l'œuvre, offre à l'artiste l'occasion de l'observer « de l'extérieur », de la voir d'un regard neuf. L' « effet de distanciation » peut, éventuellement, l'inciter à la perfectionner.

Le rôle du critique n'est pas de décerner des prix. Peu importe si l'appréciation du critique est positive ou négative. De toute façon, elle contribue à la notoriété de l'artiste. Hector Berlioz l'a résumé par une délicieuse réplique: « Les critiques, je ne les lis pas.Je compte les lignes. S'il y en a plus de vingt, je remercie. »

Notes et référencesModifier

  1. D'après Kritika ako spôsob myslenia (La critique comme mode de pensée), Bratislava, Slovenské divadlo (Théâtre slovaque) édition Slovenskà akadémia vied (Académie slovaque des sciences), 3/1969

Voir aussiModifier