Ouvrir le menu principal

Hatis
logo de Hatis (entreprise)

Création 2015
Fondateurs Paul Hatte
Personnages clés Paul Hatte (Président)
Forme juridique SAS
Slogan Data science for leaders
Siège social Paris
Drapeau de France France
Activité Logiciels SaaS
Produits Knockin, Carata[1]
Site web www.hatis.fr

Hatis est une startup française fondée en 2015 par Paul Hatte[2] et spécialisée dans le développement de logiciels de smart-city et de stratégies électorales. Elle est notamment à l'origine des sapplication de porte-à-porte politique Knockin[3] et Carata ainsi que du lancement de la carte crowdsourcée de signalement de rats signalerunrat.paris[1].

HistoireModifier

Paul Hatte rapporte l'idée d'une application mêlant gestion de militants et organisation d'opérations de porte-à-porte ciblés par zones électorales lors d'un séjour aux États-Unis où il a intégré l'équipe de campagne du député américain démocrate Patrick Murphy[4],[5]. Similaire aux outils américains Organizer ou Votebuilder (en), utilisé par Hillary Clinton en 2016, considérés comme une « révolution des méthodes de campagne »[6], Hatis lance Knockin en 2016.

Surnommé le « Pokémon Go des sarkozystes »[7] en référence à l'application de réalité augmentée développée par Niantic ayant fait le buzz à l'été 2016, l'outil Knockin fut en particulier utilisé par Nicolas Sarkozy dans le cadre de sa campagne pour la primaire de la droite et du centre en France[8]. En septembre 2016, certains médias spécialisés se penchent sur le fonctionnement de l'application, notamment le fait qu'elle procède au recensement des sympathisants et qu'elle utilise le croisement de données[4]. En novembre 2016, la CNIL indique lancer des investigations juridiques et techniques sur le fonctionnement de cette application[9]. Est notamment visée la récolte sur les réseaux sociaux d'informations personnelles des inscrits aux diffusions de newsletters. Ces investigations arrivent quelques jours après que la CNIL a publié un avis traitant de l'utilisation des données personnelles récoltées sur les réseaux sociaux par les organisations politiques[10]. En février 2017, la CNIL blanchit définitivement l'application Knockin, et reconnaît la légalité de l'outil qui "satisfait les exigences de la loi Informatique et Libertés[11]". Lors des élections législatives de 2017, l'application Knockin aurait été utilisée par plusieurs candidats[12].

Le 11 juin 2018[13], Hatis lance avec Geoffroy Boulard le site web mobile signalerunrat.paris[14], carte crowdsourcée des rats du 17e arrondissement de Paris. L'objectif est de relever et de reporter à la Mairie de Paris l'ensemble des rongeurs signalés sur l'outil. En 24h, le site reçoit plus de 700 signalements et plus de 6 500 visiteurs uniques[15]. Le site internet connaît une renommée mondiale[16],[17] et en quelques semaines, le maire Geoffroy Boulard revendique les 3000 signalements[18]. En septembre 2018, la carte crowdsourcée est présentée à New York[19], où le fondateur et le maire sont reçus par Gale Brewer (en) et Eric L. Adams (en), présidents des arrondissements de Manhattan et de Brooklyn. En novembre 2018, le maire du 15e arrondissement Philippe Goujon annonce s'être doté à son tour d'une version de la carte tandis que d'autres collectivités seraient "intéressées"[20].

Le 6 novembre 2018, le Groupe Arcange annonce le recrutement de Paul Hatte en qualité de Secrétaire aux Affaires générales, à la Recherche et à l'Innovation afin de "doter le Groupe Arcange d'outils analytiques innovants" capables de révolutionner le sourcing immobilier[21],[22].

Le retrait du marché électoral de Spallian, concurrent dans la production de logiciels de cartographies électorales, permet à Hatis de développer son logiciel Carata[23] parmi les candidats de droite et du centre à l'approche des élections municipales françaises de 2020. L'outil se servirait des "données socio-économiques de l'INSEE pour chaque bureau de vote, tout en localisant les viviers de militants du parti". Associé à un outil de campagne de terrain pour l'organisation de tractages et de porte-à-porte, des précautions particulières en matière de respect des données personnelles ont été installées et des outils permettant la mise en conformité des campagnes avec le RGPD ont été développés au sein même du logiciel.

Le 15 avril 2019, Geoffroy Boulard, maire du 17e arrondissement de Paris, annonce le lancement de Détritous[24],[25], édité par la société Hatis, qui est une application smartphone "permettant aux habitants de cet arrondissement de l’ouest de la capitale de signaler les dépôts sauvages et les déchets présents sur la voie publique et de les ramasser s’ils le souhaitent". Présenté comme un "Pokémon géant" sur lequel les joueurs gagnent des points et évoluent sur une carte de l'arrondissement par Le Parisien, le jeu doit permettre de présenter Paris à l’European Green Capital Award en prévision des JO de 2024.

Le 22 juillet 2019, La Lettre A annonce la signature de partenariats en régions[26] avec des communicants locaux pour déployer l'outil de porte-à-porte Carata à des candidats aux élections municipales de 2020 à des collectivités de moins de 20.000 habitants. 10 ventes auraient été signées à l'occasion.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Comment La Donnée Révolutionne-T-Elle La Politique ? | Forbes France », Forbes France,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  2. « L'ex-data scientist de Nicolas Sarkozy rejoint le Groupe Arcange - La Lettre A », La Lettre A,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  3. (en-US) « Rencontre avec Paul Hatte, fondateur de l’application qui révolutionne les pratiques de campagne politique - Resonews », Resonews,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  4. a et b Sylvain Rolland, « Knockin, l’appli polémique de porte-à-porte qui gêne les sarkozystes », La Tribune, (consulté le 5 novembre 2018)
  5. M.R avec Juliette Droz, « Comment les sarkozystes collectent des informations sur vous », BFM TV, (consulté le 5 novembre 2018)
  6. Kristen McQueary, « A Revolution in Canvassing Among Voters », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  7. « Knockin, le Pokémon Go des sarkozystes », Le Point,‎ (lire en ligne)
  8. Benjamin Derveaux, « Refus et appli de géolocalisation : en porte-à-porte avec les jeunes LR 92 », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  9. « La Cnil enquête sur Knockin, l'application smartphone des militants sarkozystes », Huffington Post, (consulté le 3 novembre 2018)
  10. « Communication politique : quelles sont les règles pour l'utilisation des données issues des réseaux sociaux ? », CNILL, (consulté le 3 novembre 2018)
  11. « La CNIL blanchit l'appli de Sarkozy, mais pas sa campagne - La Lettre A N° 1765 », sur www.lalettrea.fr (consulté le 6 mars 2017)
  12. « Knockin, l'appli de Sarkozy tape à la porte des députés - La Lettre A », La Lettre A,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  13. BFMTV, « Opération « signaler un rat »: à Paris, le maire du 17e lance une chasse aux rongeurs sur internet », sur BFMTV (consulté le 14 novembre 2018)
  14. « Rats à Paris : Geoffroy Boulard, le maire LR du XVIIe, lance le site «signalerunrat.paris» », leparisien.fr,‎ 2018-06-10cest17:00:00+02:00 (lire en ligne, consulté le 13 juin 2018)
  15. « Rats à Paris: «La ville de Paris ne se creuse pas assez la tête sur la dératisation», estime le maire du XVIIe », sur www.20minutes.fr (consulté le 13 juin 2018)
  16. (en-US) « Latest entrant in Paris mayoral race: Rats! », POLITICO,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  17. (en) Kim Willsher, « Parisian mayor launches 'rat map' to tackle rodent menace », sur the Guardian, (consulté le 14 novembre 2018)
  18. Causeur.fr, « "Contre les rats, Anne Hidalgo doit enfin prendre les décisions qui s'imposent" - Causeur », Causeur,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  19. Le Point, magazine, « Paris : Geoffroy Boulard, l'élu qui a déclaré la guerre aux rats », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  20. BFMTV, « Paris: le maire du 15e arrondissement lance à son tour un site pour signaler les rats », sur BFMTV (consulté le 14 novembre 2018)
  21. Business Immo, « Le groupe Arcange recrute Paul Hatte en qualité de secrétaire aux affaires générales, à la recherche et à l'innovation », Business Immo - Le site de l'immobilier d'entreprise,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2018)
  22. Immoweek, « Paul Hatte, monsieur "big data" du Groupe Arcange - Immoweek », Immoweek,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2018)
  23. « Ciblage électoral : la droite cherche son GPS pour les municipales », sur La Lettre A, (consulté le 16 avril 2019)
  24. « Paris : après les rats, le maire du XVIIe lance son appli contre la saleté », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  25. BFMTV, « Paris: après « signaler un rat », le maire du 17e lance le « détritous challenge » », sur BFMTV (consulté le 16 mai 2019)
  26. « Ciblage électoral : Paul Hatte signe avec dix candidats pour les municipales », sur La Lettre A, (consulté le 22 juillet 2019)