Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Guillaume de Nangis

moine à l'abbaye de Saint-Denis et chroniqueur français
Guillaume de Nangis
Biographie
Décès
Activités
Autres informations
Ordre religieux

Guillaume de Nangis est un moine bénédictin de l'abbaye Saint-Denis, mort en 1300, connu comme chroniqueur.

Sommaire

BiographieModifier

Garde des chartes de Saint-Denis de 1289 à 1299, il est l'auteur d'une Chronique des rois de France et de Vies de Saint Louis et de ses frères, Philippe le Hardi et Robert, insérées dans la collection d'André Duchesne, et publiées à part par Géraud en 1843.

Il a également écrit une Chronique latine dite chronique latine de Guillaume de Nangis, de 1113 à 1300 avec les continuations de cette chronique de 1300 à 1368 Édition H. Géraud, vol. 1, Paris, 1843.

Ayant sans doute consulté les manuscrits latins sur lesquels sont basées les Grandes Chroniques de France, il écrivit une longue Chronique (« Chronicon ») de l'histoire du monde depuis sa création, fortement inspirée jusqu'à 1112 de Sigebert de Gembloux ; après cette date toutefois le matériel est de première main et nous est précieux à nous comme il le fut à Joinville. Précieuse également la lettre du connétable arménien Smbat à Henri Ier de Chypre incluse dans sa Vie de Louis IX.

La Chronique de Guillaume de Nangis trouva des continuateurs jusqu'en 1368.

ŒuvresModifier

  • Chronicon
  • Gesta Ludovici IX
  • Gesta Philippi III, sive Audacis
  • Chronicon abbreviatum regum Francorum
  • Vita Sancti Ludovici regis Franciae

BibliographieModifier

  • J.-B. La Curne de Sainte-Palaye, « Mémoire sur la vie et les ouvrages de Guillaume de Nangis et ses continuateurs », dans Mémoires de l’Académie royale des inscriptions et belles-lettres 8 (1733), p. 560–579
  • Henri-François Delaborde, « Notes sur Guillaume de Nangis », dans Bibliothèque de l’École des chartes 44 (1883), p. 192–201
  • (en) Gabrielle M. Spiegel: The chronical tradition of Saint-Denis (Brookline et Leyde, 1978), p. 98–108

SourcesModifier

Dictionnaire Bouillet, puis articles des Wikipédias anglaise et allemande.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :