Guillaume de Menthonay

évêque de Lausanne

Guillaume de Menthonay, mort en , à Lucens, est un évêque de Lausanne (1394-1406).

Guillaume de Menthonay
Fonctions
Évêque catholique
à partir du
Évêque diocésain
Diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg
à partir du
Évêque de Lausanne
-
Biographie
Décès
Activité
Autres informations
Religion
Consécrateur
COA of Guillaume de Menthonay.svg
blason

BiographieModifier

Guillaume de Menthonay naît probablement vers 1372[1]. Il est le fils du donzel Aymon de Menthonay et de Nicolette de Langin[1]. Il appartient ainsi à la famille des seigneurs de Menthonay, propriétaires du château Turchet de Menthonnex-en-Bornes, dans le comté de Genève (département actuel de la Haute-Savoie).

À partir de 1380, il est sous la tutelle de son oncle, le futur cardinal Jacques de Menthonay qui favorise sa carrière[1]. Il devient donc chanoine à Thérouanne en 1382, à Lausanne en 1386, à Reims en 1387 et à Paris en 1388[1]. Le [2], il est nommé évêque de Lausanne par Clément VII (Robert de Genève)[1]. Son adversaire, Johann Münch von Landskron, le candidat du pape Boniface IX, pape à Rome, ne parvient pas à s'imposer[1]. Il est élu le 22 ou 23 août et il prête serment le 21 septembre à la porte de St. Étienne.

En 1396, il obtient de l'antipape Benoît XIII le droit de faire déplacer le couvent Saint-Maire. À cet emplacement, il lance la construction du château Saint-Maire, un nouveau château-fort destiné à être le nouveau palais des évêques[1]. En 1398, à la demande des trois états de la ville, il interdit la vente de vin étranger pour favoriser le vin lausannois, chasse les prostituées du voisinage de la cathédrale pour les transférer dans le quartier de Colombier et leur impose le port d'une lisière blanche sur la manche.

Guillaume de Menthonay meurt en , au château de Lucens. Le jour n'est pas connu précisément. Certains auteurs avancent le 8[2], peut-être les jours suivants, le 9 ou le 10[1]. Il meurt des suites d'un coup d'épée dans le ventre asséné par son valet de chambre alors qu'il sortait de son lit.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Martin Schmitt, Jean Gremaud, « Mémoires historiques sur le Diocèse de Lausanne », Vol. 2, 1859, p. 137-157 (présentation en ligne).

Article connexeModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g et h Ansgar Wildermann, « Menthonay, Guillaume de » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. a et b Notice « Bishop Guillaume de Menthony † », sur le site catholic-hierarchy.org.