Ouvrir le menu principal

Aymon Séchal

prélat catholique

Aymon Séchal
Aymon IV
Biographie
Naissance v. 1322
Décès v. mai 1404
Évêque de l’Église catholique
Administrateur de l'évêché de Sion
Administrateur de l'archevêché de Moûtiers-Tarentaise
Administrateur du diocèse de Lausanne
Depuis le
Administrateur de Saint-Pons-de-Thomières

Ornements extérieurs Archevêques.svg
Blason ville fr Nages (Tarn).svg

Aymon Séchal, mort vers mai 1404, est un prélat savoyard du XIVe siècle, qui fut notamment administrateur de l'archevêché de Moûtiers-Tarentaise.

Sommaire

BiographieModifier

Aymon Séchal serait le fils de Jean[1], issu d'une famille noble de Tarentaise[2].

Chanoine de Sion, il fut nommé prévôt de l'église Saint-Pierre-de-Mont-Joux (Grand-Saint-Bernard), à partir de 1374, par le pape Grégoire XI[1],[2]. En 1385, le pape d'Avignon Clément VII le nomme Patriarche de Jérusalem[1]. Juge des causes d'appel de la Chambre apostolique en Orient, il est le légat du pape lors de la question de Nicosie. En 1393, il est nommé administrateur perpétuel de l'évêché de Saint-Pons-de-Thomières.

Le , Clément VII le fait administrateur du diocèse de Lausanne pour quelques mois avant d'être nommé à la tête de celui de Belley en août[1]. Il est ensuite nommé administrateur métropolitain de Tarentaise en 1397[1],[3]. Un an plus tard, l'antipape Benoît XIII le nomme administrateur de l'évêché de Sion pour la partie savoyarde[1]. L'autre partie est sous l'autorité de Guillaume IV de Rarogne, qui reconnaît le pape de Rome.

Son neveu, Jean V de Bertrand[4], recevra un canonicat, à la suite de son intervention, du pape Benoît XIII, dont c'est la première intervention en Savoie[5].

BlasonModifier

Le blason de Aymon Séchal se blasonne ainsi De sable, à trois fusées d'argent[6].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Sources et référencesModifier

  1. a b c d e et f Article Aymon Séchal dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. a et b Bruno Galland, Les papes d'Avignon et la Maison de Savoie. 1309-1409, École française de Rome, (ISBN 978-2-7283-0539-1), p. 373.
  3. Jacques Lovie, Histoire des diocèses de France : Chambéry, Tarentaise, Maurienne, vol. 11, Paris, Éditions Beauchesne, , 299 p. (ISSN 0336-0539), p. 278.
  4. Louis Binz, Vie religieuse et réforme ecclésiastique dans le diocèse de Genève pendant le grand schisme et la crise conciliaire (1378-1450), vol. Mémoires et Documents, t. 1, Société d'Histoire et d'Archéologie de Genève, , 552 p. (ISBN 978-2-6000-5020-3), p. 110.
  5. Bruno Galland, Les papes d'Avignon et la Maison de Savoie. 1309-1409, École française de Rome, (ISBN 978-2-7283-0539-1, lire en ligne), p. 390.
  6. H. Fisquet, La France pontificale, Repos, 1864, pp.553-554.