Ouvrir le menu principal

Guerre de Succession de Thuringe

conflit militaire
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guerre de Succession.

La guerre de Succession de Thuringe (allemand : thüringisch-hessische Erbfolgekrieg) (12471264) fut un conflit militaire lié à la succession du dernier Landgrave de Thuringe et dont l'objectif était le contrôle de la Thuringe.

Origine du conflitModifier

À la mort sans enfant du landgrave Henri le Raspon en 1247, la maison des Ludowinges de Thuringe se trouve éteinte en ligne masculine. Ses domaines comprennent non seulement une grande partie de la Thuringe, mais également le comté de Hesse qui était devenu une possession des Ludowinges par héritage féminin. En 1122, avant qu'il ait acquis le titre de landgrave, Louis Ier de Thuringe avait épousé Edwige de Gudensberg, l'héritière féminine du comté de Hesse tenu par la famille des Gison. Les Gison, dont le domaine initial se trouvait principalement dans la région du haut Lahn, avaient antérieurement recueilli l'important héritage du comte Werner dans la Basse-Hesse. Puis par l'union de Gison IV de Gudensberg avec Cunégonde de Bilstein, ils avaient également acquis les domaines et bailliages des comtes de Bilstein.

Les prétentions à la succession des Ludowinges émanent principalement d'une nièce et d'un neveu d'Henri Raspe :

La guerreModifier

Mettant à profit l'absence de pouvoir royal en Allemagne après 1250 Henri III de Misnie s'empare initialement de la quasi totalité de la Thuringe dont le Château de la Wartbourg. Sophie obtient le secours d'Albert Ier duc de Brunswick-Lunebourg qui épouse Élisabeth (morte en 1261), une fille d'Henri II de Brabant et dont la propre sœur Adélaïde (mort en 1274), est fiancée au jeune Henri l'Enfant ainsi qu'Henri II d'Anhalt-Aschersleben. Malgré deux conférences de conciliation entre Sophie et Henri III de Misnie le conflit dure jusqu'en 1264 lorsqu'Albert Ier de Brunswick est complètement battu par le fils du Margrave de Misnie et qu'Henri II d'Anhalt-Aschersleben est capturé. Sophie doit renoncer définitivement à la Thuringe mais réussit à assurer la Hesse à son fils en 1265.

Les résultats du conflitModifier

La guerre se termine au bout de 17 ans. Sophie de Thuringe n'obtient pas l'héritage des Ludowinges pour son fils mais elle réussit à lui assurer ses possessions de la Hesse historique ce qui est confirmé par la création d'un landgraviat de Hesse. Le Margrave de Misnie acquiert la Thuringe et aussi le titre de « Landgrave de Thuringe ». L'importance du litige et son résultat réside dans le fait qu'une principauté territoriale de plus en plus forte de Hesse a émergé et que, dans le même temps, l'objectif des Ludowinges d'établissement une base territoriale forte dans le cœur de l'Allemagne par la combinaison de Hesse et de Thuringe s'est définitivement évanouie. La maison de Wettin qui gouvernait le margraviat de Misnie atteint finalement ce but avec l'acquisition de l'Électorat de Saxe en 1423, qui lui permet d'obtenir un centre de pouvoir sur l'Elbe.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier