Ouvrir le menu principal
Greg Ray

Pas d'image ? Cliquez ici

Biographie
Nom complet Gregory Ray
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance McKinney (Texas)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Carrière
Années d'activité 1997-2004
Qualité Pilote automobile


Greg Ray, né le à McKinney, est un pilote automobile américain. Il remporte notamment l'Indy Racing League en 1999.

BiographieModifier

Greg Ray commence la compétition automobile en 1991 dans des championnats organisés par le Sports Car Club of America (SCCA). En 1992, dès sa première saison complète, il remporte l'US F2000 National Championship en American Continental Championship (ACC)[1],[2]. En 1993, toujours dans un championnat du SCCA, la Formula Atlantic, il s'impose dès sa première saison[1]. En 1994, il rejoint l'Atlantic Championship, antichambre du CART. Il termine troisième du championnat avec trois victoires, toutes en début de saison[1]. Après une année d'absence, il réapparait en 1996 en Indy Lights, mais monte à une seule reprise sur le podium d'une course.

En 1997, il rejoint l'Indy Racing League, et obtient pour meilleur résultat une huitième place au Texas Motor Speedway. L'année suivante, il termine deuxième sur ce même circuit, à moins d'une seconde de la victoire, après un problème mécanique dans le dernier tour[1]. En 1999, il rejoint Team Menard. Malgré des pole positions, il n'arrive pas à concrétiser en course en début d'année. De nouveau deuxième au Texas, il remporte sa première victoire en IRL sur le Pikes Peak International Raceway puis enchaîne à Dover et encore Pikes Peak. Ces trois victoires, couplées à deux autres podiums au Texas, lui permettent d'être sacré champion devant le tenant du titre Kenny Bräck[1].

En 2000, la saison est plus compliquée pour Greg Ray. Il signe la pole à l'occasion des 500 miles d'Indianapolis, mais abandonne après un tiers de course[1]. Malgré six pole positions en neuf courses, il ne termine qu'une fois sur le podium, à l'occasion de sa victoire à Atlanta. En 2001, toujours avec Menard, il réalise quatre pole positions et gagne seulement à Atlanta. Pour la dernière course de l'année, il rejoint A. J. Foyt Enterprises. Sans volant pour la saison 2002, il remplace Eliseo Salazar, blessé, chez Foyt, à partir d'Indianapolis. Il ne termine pas une course dans le top 10.

En 2003, sans volant, il créé sa propre équipe, Access Motorsports, motorisée par Honda[3]. Il termine à six reprises dans le top 10, réalisant son meilleur résultat aux 500 miles d'Indianapolis en se classant huitième. Il engage à nouveau sa propre équipe en 2004, et se classe à deux reprises dans le top 10. Avant la manche du Kansas Speedway, par manque de sponsors, il déclare forfait et prend sa retraite en sport automobile[1]. Depuis, il dirige une entreprise familiale de vente de bateaux au Texas[1].

Résultats en compétition automobileModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g et h (en) « Greg Ray », sur motorsportmagazine.com (consulté le 30 juin 2019)
  2. L'US F2000 est alors divisé en trois championnats : Ouest, Est, et ACC.
  3. (en) « Former IRL Champion Greg Ray Returns With Honda Power », sur hondanews.com, (consulté le 30 juin 2019)

Lien externeModifier