500 miles d'Indianapolis 2002

Hélio Castroneves remporte les 500 miles d'Indianapolis pour la deuxième fois consécutive.
Malgré sa tentative de dépassement juste avant l'accident de Laurent Redon, Paul Tracy doit s'incliner face au pilote brésilien.

Les 500 miles d'Indianapolis 2002, disputés le sur l'Indianapolis Motor Speedway, ont été remportés par le pilote brésilien Hélio Castroneves sur une Dallara-Chevrolet de l'écurie Penske Racing.

Grille de départModifier

Ligne Intérieur Milieu Extérieur
1   Bruno Junqueira   Robbie Buhl   Raul Boesel
2   Felipe Giaffone   Tony Kanaan   Eddie Cheever
3   Sam Hornish Jr.   Scott Sharp   Sarah Fisher
4   Tomas Scheckter   Robby Gordon   Al Unser Jr.
5   Hélio Castroneves   Gil de Ferran   Jeff Ward
6   Laurent Redon   Rick Treadway   Max Papis
7   Jimmy Vasser   Buddy Lazier   Kenny Brack
8   Richie Hearn   Billy Boat   Arie Luyendyk
9   Michael Andretti   Alex Barron   Shigeaki Hattori
10   Dario Franchitti   Paul Tracy   Airton Daré
11   Greg Ray   George Mack   Mark Dismore

La pole a été réalisée par Bruno Junqueira à la moyenne de 231,342 mph (372,309 km/h). Il s'agit également du chrono le plus rapide des qualifications.

Classement finalModifier

# Pilote Voiture Tours Temps/Abandon
1   Hélio Castroneves Dallara-Chevrolet 200
2   Paul Tracy Dallara-Chevrolet 200  
3   Felipe Giaffone G-Force-Chevrolet 200  
4   Alex Barron (R) Dallara-Chevrolet 200
5   Eddie Cheever Dallara-Infiniti 200
6   Richie Hearn Dallara-Chevrolet 200
7   Michael Andretti Dallara-Chevrolet 200  
8   Robby Gordon Dallara-Chevrolet 200  
9   Jeff Ward G-Force-Chevrolet 200  
10   Gil de Ferran Dallara-Chevrolet 200
11   Kenny Brack G-Force-Chevrolet 200  
12   Al Unser Jr. Dallara-Chevrolet 199  
13   Airton Daré Dallara-Chevrolet 199  
14   Arie Luyendyk G-Force-Chevrolet 199
15   Buddy Lazier Dallara-Chevrolet 198 accident
16   Robbie Buhl G-Force-Infiniti 198
17   George Mack (R) G-Force-Chevrolet 198
18   Billy Boat Dallara-Chevrolet 198
19   Dario Franchitti (R) Dallara-Chevrolet 197
20   Shigeaki Hattori (R) Dallara-Infiniti 197
21   Raul Boesel Dallara-Chevrolet 197
22   Laurent Redon (R) Dallara-Infiniti 196 accident
23   Max Papis (R) Dallara-Infiniti 196
24   Sarah Fisher G-Force-Infiniti 196
25   Sam Hornish Jr. Dallara-Chevrolet 186
26   Tomas Scheckter (R) Dallara-Infiniti 172 accident
27   Scott Sharp Dallara-Chevrolet 137 moteur
28   Tony Kanaan (R) G-Force-Chevrolet 89 accident
29   Rick Treadway (R) G-Force-Chevrolet 88 accident
30   Jimmy Vasser Dallara-Chevrolet 87 boite de vitesses
31   Bruno Junqueira G-Force-Chevrolet 87 boite de vitesses
32   Mark Dismore Dallara-Chevrolet 58 tenue de route
33   Greg Ray Dallara-Chevrolet 28 accident

Un (R) indique que le pilote était éligible au trophée du "Rookie of the Year" (meilleur débutant de l'année), attribué à Alex Barron et Tomas Scheckter.

NotesModifier

Dans les tout derniers tours, à la lutte pour la première place avec Hélio Castroneves, Paul Tracy parvient à le dépasser juste au moment où le crash de Laurent Redon provoque une neutralisation. Estimant que le dépassement a eu lieu après que les lumières jaunes symbolisant la neutralisation ne s'allument, les commissaires relèguent Tracy en deuxième place et offrent de fait la victoire à Hélio Castroneves. Le Team Green (l'écurie de Paul Tracy) fait appel de cette décision, mais au mois de juillet suivant, les officiels confirment la victoire de Castroneves.
La polémique autour de cette décision est à remettre dans le contexte de la rivalité CART/IRL. Lors des éditions 2000 et 2001 de l'Indy 500 (épreuve du championnat IRL), les concurrents réguliers de l'IRL avaient été nettement battus par ceux en provenance du CART, jetant le discrédit sur le niveau du championnat IRL. Ceux qui estiment injuste cette décision font valoir que l'IRL avait donc plutôt intérêt à trancher en faveur de l'un des siens (pilote CART lors de sa première victoire à Indianapolis en 2001, Castroneves était en 2002 un pilote IRL à temps complet, tandis que Tracy était lui un pilote CART).
L'arrivée de l'édition 2002 est la plus controversée depuis l'imbroglio B.Unser-Andretti de 1981

SourcesModifier