Ouvrir le menu principal

Grandes villes d'eaux d'Europe

Les grandes villes d'eaux d'Europe (en anglais : Great Spas of Europe), est le thème de la candidature conjointe de sept pays européens soumettant en 2014 à l'inscription sur la liste indicative du patrimoine mondial un ensemble indissociable de seize stations thermales représentatives de ce phénomène culturel et social développé depuis le siècle des Lumières jusqu'au début du XXe siècle en Europe.

GenèseModifier

La Région de Karlovy Vary en République tchèque est à l'origine en 2006 du projet initial de soumettre les trois villes d'eaux du triangle de la Bohême de l'Ouest, Carlsbad (Karlovy Vary en tchèque), Marienbad (Mariánské Lázně en tchèque) et Františkovy Lázně à l'inscription sur la liste indicative du patrimoine mondial[1].

Par la suite, une analyse comparative des différents sites européens du thermalisme réalisée par une commission consultative d'experts internationaux, réunis sous l'égide de l'Institut national du patrimoine de la République tchèque, a conduit, en 2011, à la sélection de villes d'eaux susceptibles d'être intégrées à la liste initiale qui, de nationale, allait, sous le titre de « Significant European Spa Towns of the 19th Century », devenir multinationale : aux trois villes précédentes sont ajoutées les stations thermales de Luhačovice, Baden-Baden, Spa, Vichy, Bath et Montecatini Terme. Sont jointes ensuite les villes de Bad Ischl, Baden bei Wien, Bad Kissingen, Bad Ems, Bad Homburg vor der Höhe, Wiesbaden et Bad Pyrmont et le projet prend le nom de « Great spas of Europe » (Grandes villes d'eau d'Europe). Un groupe de travail international, coordonné par un comité de pilotage dirigé par un représentant du ministère de la Culture de la République tchèque, a élaboré la documentation destinée à accompagner la candidature adressée individuellement par chacun des États concernés[2].

Calendrier des candidaturesModifier


République tchèque (17 juin 2014)[3]


Italie (1er juillet 2014)[4], Belgique (3 juillet 2014)[5], France (7 juillet 2014)[6]


Autriche (11 juillet 2014)[7], Royaume-Uni (25 juillet 2014)[8]


Allemagne (11 août 2014)[9]

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Caractéristiques communesModifier

L'ensemble proposé est constitué par seize villes d'eaux représentatives de ce phénomène culturel et social du thermalisme développé entre le siècle des Lumières et les années 1920 en Europe[10].

Le rôle thérapeutique des villes sélectionnées s'est déployé autour des soins de santé tels qu'ils étaient prodigués, avant le recours à l’allopathie, à partir des sources d'eaux minérales naturelles, déjà exploitées dans les premiers thermes romains, et qui ont servi de cadre international à l'évolution de la médecine. Le cadre est créé en fonction de la localisation des sources, des propriétés de l'eau et des pratiques médicales. Les établissements thermaux abritent des buvettes, des bains et des salles de soins où sont administrés les traitements médicaux sous forme de cures de boisson, de bains, d'inhalations, ou de bains de boue[10].

Les pratiques médicales sont ici associées aux pratiques mondaines que favorisent les salons des grands hôtels et des villas, les larges promenades et les jardins d'agrément, les lieux de cultes de toutes confessions, les casinos, les hippodromes, les théâtres, les salles de concerts et les cafés à l'atmosphère cosmopolite et multiculturelle favorisant les réunions sociales, les rencontres diplomatiques, les activités artistiques. La notoriété des villes sélectionnées est caractérisée par l'accueil et le séjour de têtes couronnées et de célébrités[10].

Les villes sélectionnées ont contribué à la construction d’une culture et d’une société et répandu la tradition européenne de la ville d’eaux dans d'autres parties du monde sous l’influence des pays européens. Berceau du thermalisme, elles ont influencé d'autres types de lieux de soin comme les stations balnéaires ou climatiques et conduit à l’émergence et au développement d’une industrie touristique. L'ensemble proposé concentre des caractéristiques de typologie et de renommée qui ne se retrouvent simultanément présentes dans aucun aucun autre site étudié[10].

Localisation géographiqueModifier

 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
Allemagne

Candidature allemandeModifier

  1. Baden-Baden[11]
  2. Bad Kissingen[12]
  3. Bad Ems[13]
  4. Bad Homburg vor der Höhe[14]
  5. Wiesbaden
  6. Bad Pyrmont
 
 
1
 
2
 
3
 
4
République tchèque

Candidature tchèqueModifier

  1. Carlsbad (Karlovy Vary)[15]
  2. Marienbad
  3. Františkovy Lázně
  4. Luhačovice
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
Europe

Candidature des autres paysModifier

  1. Montecatini Terme (Italie)
  2. Spa (Belgique)
  3. Vichy (France)
  4. Bad Ischl (Autriche)
  5. Baden bei Wien (Autriche)[16]
  6. Bath (Royaume-Uni)

Notes et référencesModifier

  1. (en)« The West Bohemian Spa Triangle » (lire en ligne)
  2. (en) « Progress and status of the nomination » (lire en ligne)
  3. (en) Candidature de la République tchèque (lire en ligne)
  4. (en) Candidature de l'Italie (lire en ligne)
  5. Candidature de la Belgique (lire en ligne)
  6. Candidature de la France (lire en ligne)
  7. (en) Candidature de l'Autriche (lire en ligne)
  8. (en) Candidature du Royaume-Uni (lire en ligne)
  9. (en) Candidature de l'Allemagne (lire en ligne)
  10. a b c et d Les grandes villes d'eaux (lire en ligne)
  11. (de) Pressemitteilung, baden-baden.tv, 20 août 2012
  12. (de) https://www.badkissingen.de/de/stadt/unesco-weltkulturerbe/great-spas-of-europe/index.html
  13. (de) Cordula Sailer, Beantragt Bad Ems den Welterbetsatus?, rhein-zeitung.de, 21 juin 2013
  14. (de) Bernhard Biener, Zusammen mit Vichy und Spa., faz.net, 1er octobre 2013
  15. (de) Kurbäder wollen Weltkulturerbe werden., pragerzeitung.cz, 29 août 2013
  16. (de) Baden könnte Weltkulturerbe werden, ORF, 1er décembre 2014

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Important european spas as potential candidates for serial nomination for inscription on the UNESCO world heritage list, International Consultative Round Table Meeting of Experts Invited to Compare Urban and Architectural Values of the West Bohemian Spa Triangle Towns and Important Spas in Europe, Veronica Pródis, Lubomír Zeman, Karel Kuča, Jan Prudík, Karlovarský kraj (photographie),Vladimíra Ráftlová, M.A. (traduction), Karlovy Vary, Édition Lubomír Zeman, Martin Pospíšil, 19-21 mai 2011, 106 p. (ISBN 9788087104798) (lire en ligne)

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) (cs) « Multinational serial nomination of European spa cities for registration in the UNESCO World Cultural and Natural Heritage List » (lire en ligne)