Gouvernement Cioloș

Gouvernement Cioloș
(ro) Guvernul Dacian Cioloș

Roumanie

Description de cette image, également commentée ci-après
Président Klaus Iohannis
Premier ministre Dacian Cioloș
Élection 9 décembre 2012
Législature 7e
Formation
Fin
Durée 1 an, 1 mois et 18 jours
Composition initiale
Coalition Indépendant
Majorité parlementaire :
PSD-PNL-UNPR-UDMR
Ministres 22
Femmes 7
Hommes 15
Représentation
Chambre des députés
314 / 382
Sénat
148 / 165
Drapeau de la Roumanie

Le gouvernement Cioloș (en roumain : Guvernul Dacian Cioloș) est le gouvernement de la Roumanie entre le et le , durant la septième législature du Parlement.

Historique du mandatModifier

Dirigé par le nouveau Premier ministre indépendant Dacian Cioloș, ce gouvernement est constitué uniquement de ministres sans appartenance partisane, ce qui constitue une première depuis la chute du régime communiste. Il bénéficie du soutien sans participation du Parti social-démocrate (PSD), du Parti national libéral (PNL), de l'Union nationale pour le progrès de la Roumanie (UNPR) et l'Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR), et les députés représentant les minorités nationales[1]. Ensemble, ils disposent de 314 députés sur 382, soit 82,2 % des sièges de la Chambre des députés, et 148 sénateurs sur 165, soit 89,7 % des sièges du Sénat.

Il est formé à la suite de la démission du Premier ministre social-démocrate Victor Ponta. Il succède ainsi au gouvernement Ponta IV, constitué et soutenu par le PSD et l'Alliance des libéraux et démocrates (ALDE), et dirigé par intérim par le ministre de l'Éducation indépendant Sorin Cîmpeanu.

La composition du gouvernement est rendue publique par Dacian Cioloș le [2] et le vote de confiance du Parlement est prévu pour le [3].

Le matin du vote, le Premier ministre procède à une modification de son équipe, et envisage de proposer la candidature de Mihai Selegean, ancien directeur de l'Institut national de la magistrature, comme ministre de la Justice en remplacement de Cristina Guseth, dont la candidature a été approuvée par les commissions parlementaires mais dont les auditions ont révélé les faiblesses[4]. Finalement, il désigne Raluca Prună, fonctionnaire de la Commission européenne[5].

Le gouvernement est approuvé par le Parlement quelques heures plus tard, par 389 voix pour, 115 contre et deux votes annulés[6].

CompositionModifier

Initiale (17 novembre 2015)Modifier

Fonction Titulaire Parti
Premier ministre Dacian Cioloș Sans
Vice-Premier ministre
Ministre du Développement régional et de l'Administration publique
Vasile Dîncu Sans
Vice-Premier ministre
Ministre de l'Économie, du Commerce et des Relations avec le milieu des affaires
Costin Borc Sans
Ministre des Affaires étrangères Lazăr Comănescu Sans
Ministre des Affaires intérieures Petre Tobă Sans
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Achim Irimescu Sans
Ministre de la Défense nationale Mihnea Motoc Sans
Ministre de la Culture Vlad Alexandrescu (jusqu'au 03/05/2016)
Corina Șuteu (à partir du 05/05/2016)
Sans
Ministre de l'Énergie Victor Vlad Grigorescu Sans
Ministre de l'Éducation nationale et de la Recherche scientifique Adrian Curaj Sans
Ministre des Finances publiques Anca Paliu Dragu Sans
Ministre des Fonds européens Aura Răducu (jusqu'au 25/04/2016)
Cristian Ghinea (à partir du 27/04/2016)
Sans
Ministre de la Justice Raluca Prună Sans
Ministre de l'Environnement, des Eaux et des Forêts Cristina Pașca Palmer Sans
Ministre du Travail, de la Famille, de la Protection sociale et des Personnes âgées Claudia Ana Moarcăș (jusqu'au 14/04/2016)
Dragoș Pâslaru (à partir du 18/04/2016)
Sans
Ministre des Communications et de la Société d'information Marius-Raul Bostan Sans
Ministre de la Santé Patriciu Achimaș-Cadariu (jusqu'au 09/05/2016)
Dacian Cioloș (par intérim)
Vlad Voiculescu (à partir du 20/05/2016)
Sans
Ministre de la Jeunesse et des Sports Elisabeta Lipă Sans
Ministre des Transports Marian Dan Costescu Sans
Ministre de la Consultation publique et du Dialogue citoyen Victoria-Violeta Alexandru Sans
Ministre délégué aux Expatriés Dan Stoenescu Sans
Ministre délégué aux Relations avec le Parlement Ciprian Bucur Sans
Chef de la chancellerie du Premier ministre Dragoș Tudorache Sans

Remaniement du 7 juillet 2016Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Fonction Titulaire Parti
Premier ministre Dacian Cioloș Sans
Vice-Premier ministre
Ministre du Développement régional et de l'Administration publique
Vasile Dîncu Sans
Vice-Premier ministre
Ministre de l'Économie, du Commerce et des Relations avec le milieu des affaires
Costin Borc Sans
Ministre des Affaires étrangères Lazăr Comănescu Sans
Ministre des Affaires intérieures Petre Tobă (jusqu'au 07/09/2016)
Dragoș Tudorache
Sans
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Achim Irimescu Sans
Ministre de la Défense nationale Mihnea Motoc Sans
Ministre de la Culture Corina Șuteu Sans
Ministre de l'Énergie Victor Vlad Grigorescu Sans
Ministre de l'Éducation nationale et de la Recherche scientifique Mircea Dumitru Sans
Ministre des Finances publiques Anca Paliu Dragu Sans
Ministre des Fonds européens Cristian Ghinea Sans
Ministre de la Justice Raluca Prună Sans
Ministre de l'Environnement, des Eaux et des Forêts Cristina Pașca Palmer Sans
Ministre du Travail, de la Famille, de la Protection sociale et des Personnes âgées Dragoș Pâslaru Sans
Ministre des Communications et de la Société d'information Dragoș Tudorache a.i. (jusqu'au 10/08/2016)
Delia Popescu
Sans
Ministre de la Santé Vlad Voiculescu Sans
Ministre de la Jeunesse et des Sports Elisabeta Lipă Sans
Ministre des Transports Petru Sorin Bușe Sans
Ministre de la Consultation publique et du Dialogue citoyen Victoria-Violeta Alexandru Sans
Ministre déléguée aux Expatriés Maria Gligor Sans
Ministre délégué aux Relations avec le Parlement Ciprian Bucur Sans
Chef de la chancellerie du Premier ministre Dragoș Tudorache Sans

Notes et référencesModifier

  1. (ro) Alexandru Vișan, « PSD, vot pentru noul Guvern », sur Cotidianul.ro, (consulté le 15 novembre 2015).
  2. (ro) Ioana Radu, « Lista miniștrilor lui Dacian Cioloș », sur Cotidianul.ro, (consulté le 15 novembre 2015).
  3. « Le nouveau Premier ministre roumain dévoile son gouvernement », sur RTS.ch, (consulté le 16 novembre 2015).
  4. (ro) « Mihai Selegean, noua propunere a lui Cioloș pentru ministerul Justiției - Surse », sur Jurnalul.ro, (consulté le 17 novembre 2015).
  5. (ro) « Raluca Prună este noua propunere pentru portofoliul Justiției », sur Jurnalul.ro, (consulté le 17 novembre 2015).
  6. (ro) « Cioloș, după ce a primit votul de încredere al Parlamentului: Veți avea în guvern un partener deschis », sur Mediafax.ro, (consulté le 17 novembre 2015).

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier