Gleneagles (cheval)

Cheval de course irlandais

Gleaneagles, né en 2014, est un cheval de course irlandais entrainé par Aidan O'Brien pour l'écurie Coolmore, élu 2 ans européen de l'année en 2014.

Gleneagles
Image illustrative de l’article Gleneagles (cheval)
Gleneagles après les National Stakes

Race pur-sang
Père Galileo
Mère You'resothrilling
Père de mère Storm Cat
Sexe M
Robe Bai
Naissance (12 ans)
Pays de naissance Drapeau de l'Irlande Irlande
Pays d'entraînement Drapeau de l'Irlande Irlande
Éleveur You'sothrilling Syndicate
Propriétaire Coolmore
Entraîneur Aidan O'Brien
Jockey Joseph O'Brien
Ryan Moore
Rating Timeform 128
FIAH 122
Nombre de courses 10
Nombre de victoires 7 (1 place)
Gains en courses £ 934 200
Distinction 2 ans européen de l'année (2014)
Principales victoires National Stakes (2014)
2000 Guineas (2015)
Irish 2000 Guineas (2015)
St. James's Palace Stakes (2015)

Carrière

modifier

Né tôt dans la pourpre, Gleneagles se manque quelque peu pour ses débuts dans un maiden à Leopardstown en juin. Il corrige le tir rapidement, puis s'adjuge un premier groupe en juillet à Leopardstown, enchaîne avec les Futurity Stakes et trouve la consécration dans les National Stakes. Plutôt que viser les Dewhurst Stakes, comme le font la souvent les meilleurs 2 ans britanniques et irlandais, il grimpe sur le mile et s'aligne en France dans le Prix Jean-Luc Lagardère. Deuxième favori de la course après l'Anglais The Wow Signal, qui a remporté le Prix Morny, c'est pourtant lui qui s'impose sur la piste, non sans pencher sur sa droite dans la lutte finale, et en gênant les Français Full Mast et Territories. Les commissaires décident de le rétrograder sur tapis vert à la troisième place, mais cette péripétie ne l'empêche pas d'être élu meilleur 2 ans européen[1], et favori des classiques de printemps.

Comme souvent avec les jeunes étoiles de Coolmore, pas de course de rentrée, pas de préparatoire avant le premier classique de la saison : désormais associé à Ryan Moore, Gleneagles rentre directement dans les 2000 Guinées, dont il est le grand favori, et s'impose nettement, cette fois sans contestation devant Territories[2]. Le poulain semble inarrêtable. Trois semaines plus tard, on ne lui résiste pas davantage dans les 2000 Guinées irlandaises. Il ne lui reste plus qu'à affronter le Français Make Believe, vainqueur de la Poule d'Essai des Poulains, pour assoir son titre de numéro 1 des 3 ans sur le mile. La rencontre a lieu dans les St. James's Palace Stakes et il n'y a pas de match : Gleneagles s'impose facilement tandis que son challenger français se montre inexistant[3]. À l'issue de la course, Aidan O'Brien déclare que son protégé est le "meilleur cheval de son écurie et le miler qu'il ait jamais eu"[4]. Une déclaration qui peut faire sourire tant le maître-entraîneur est coutumier des emportements annuel (chaque année ou presque, il sort "le meilleur cheval qu'il ait jamais eu"), mais qui venant de celui qui possède le plus riche palmarès de l'histoire des courses et a eu sous sa responsabilité des milers tels que Rock of Gibraltar, Henrythenavigator ou Mastercraftsman, incite à la considération.

Las, le succès à Ascot de Gleneagles qui, s'il n'avait pas été rétrogradé dans le Lagardère, en serait à sa huitième victoire consécutive et son cinquième groupe 1 d'affilée, sera le dernier de sa carrière. Alors qu'il doit affronter le champion français Solow dans les Sussex Stakes, il renonce à cause d'un terrain jugé trop souple. Et tout l'été il fuit les terrains profonds, qu'il déteste, renonçant aux International Stakes (où il doit affronter le champion Golden Horn) et aux Irish Champion Stakes (où l'attendent encore Golden Horn et Found). On le retrouve en octobre dans les Queen Elizabeth II Stakes et le match contre Solow peut enfin avoir lieu. Mais il n'a pas lieu : Gleneagles sombre et termine sixième à 3 longueurs du champion de Freddy Head[5]. O'Brien s'en veut d'avoir couru sur une piste indisposant son poulain, et vise désormais la Breeders' Cup Classic, avec la perspective d'affronter le crack américain American Pharoah, devenu au printemps le douzième détenteur de la Triple Couronne des courses américaines, exploit qui n'avait pas été réalisé depuis Affirmed en 1978. Mais Gleneagles ne s'est jamais produit sur le dirt, la surface reine aux États-Unis. Et, pas plus que les terrains assouplis d'Angleterre et d'Irlande, la poussière du Kentucky ne lui sied : Gleneagles se contente de suivre, sans jamais développer son action, et termine dernier à des années-lumière d'American Pharoah. Il se retire sur cette déconvenue.

Résumé de carrière

modifier
Date Hippodrome Pays Course Statut Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
2014, 2 ans
6 juin Leopardstown   Irlande Maiden 1 400 m Colm O'Donoghue 4e / 10 3 ¼ Convergence
29 juin Curragh   Irlande Maiden 1 400 m Joseph O'Brien 1er / 11 2 ½ Stevie's Wonder
24 juillet Leopardstown   Irlande Tyros Stakes Gr. 3 1 400 m Joseph O'Brien 1er / 3 3/4 Tombelaine
24 août Curragh   Irlande Futurity Stakes Gr. 2 1 400 m Joseph O'Brien 1er / 5 3/4 Vert de Greece
14 septembre Curragh   Irlande National Stakes Gr. 1 1 400 m Joseph O'Brien 1er / 5 3/4 Toscanini
5 octobre Longchamp   France Prix Jean-Luc Lagardère Gr. 1 1 600 m Joseph O'Brien 3e (1er rétr.) (1/2) (Full Mast)
2015, 3 ans
2 mai Newmarket   Royaume-Uni 2000 Guineas Gr. 1 1 600 m R. Moore 1er / 18 2 ¼ Territories
23 mai Curragh   Irlande Irish 2000 Guineas Gr. 1 1 600 m R. Moore 1er / 11 3/4 Endless Drama
16 juin Ascot   Royaume-Uni St. James's Palace Stakes Gr. 1 1 600 m R. Moore 1er / 5 2 ½ Latharnach
17 octobre Ascot   Royaume-Uni Queen Elizabeth II Stakes Gr. 1 1 600 m R. Moore 6e / 9 3 Solow
31 octobre Keeneland   États-Unis Breeders' Cup Classic Gr. 1 2 000 m R. Moore 8e / 8 25 American Pharoah

Au haras

modifier

Retiré à Coolmore et très attendu pour ses débuts d'étalon, Gleneagles est proposé à 60 000 € la saillie, un tarif élevé mais conforme au palmarès et au pedigree du champion. Ce prix sera divisé par quatre au fur et à mesure des années (40 000 € en 2017, 25 000 € en 2021, 15 000 € l'année suivante), pourtant le fils de Galileo se montre un étalon très utile, revendiquant une production homogène. Il compte deux vainqueurs de groupe 1 à son actif : Highland Chief, vainqueur des Man o'War Stakes et Loving Dream, lauréate du Prix de Royallieu.

Origines

modifier

Gleneagles est l'un des multiples champions issus de l'incomparable Galileo, l'étalon aux 100 vainqueurs de groupe 1, un record absolu. Son origine maternelle est exceptionnelle. Sa mère, You'resothrilling, a remporté les Cherry Hinton Stakes (Gr.2) et pris le premier accessit des Albany Stakes (Gr.3) à 2 ans, mais surtout elle est devenue une fabuleuse poulinière dont chacun des huit produits (tous par Galileo, qui fut son unique fiancé) s'est signalé au plus haut niveau. Et les quatre vainqueurs de groupe 1 qu'elle a engendrés en font l'égale des grandes Fall Aspen, Dahlia, Darara, Urban Sea et Toussaud. Outre Gleneagles, elle est la mère de :

You'resothrilling n'est autre que la propre sœur du crack et grand étalon Giant's Causeway, vainqueur de six groupe 1, cheval de l'année en Europe en 2000 et trois fois tête de liste des étalons américains. Leur mère, Mariah's Storm, est une sorte de célébrité depuis que Dreamer, un film de John Gatins, s'est inspiré de son histoire. Principal espoir de son écurie pour disputer la Breeders' Cup Juvenile Fillies, elle se fractura un antérieur dans les Alcibiades Stakes, un groupe 2 disputé à Keenland. Malgré cette blessure grave, habituellement rédhibitoire et synonyme de fin de carrière, son entourage décida de soigner la pouliche et de la conserver à l'entraînement. Pari risqué mais réussi, puisque la fille de Rahy fit son retour sur les pistes un an après son accident, pour s'imposer dans plusieurs courses de groupe, et parvenir, comme son entourage en rêvait, à s'aligner au départ de la Breeders' Cup Distaff, où elle termina 9e. Mariah's Storm a remarquablement réussi sa conversion comme poulinière, traçant au haras grâce à une descendance exceptionnelle où l'on trouve, outre Giant's Causeway et You'resothrilling :

Pedigree

modifier
Origines de Gleneagles (IRE), mâle bai né en 2012
Père
Galileo
1998
Sadler's Wells
1981
Northern Dancer
1961
Nearctic
Natalma
Fairy Bridge
1975
Bold Reason
Special
Urban Sea
1989
Miswaki
1978
Mr. Prospector
Hopespringseternal
Allegretta
1978
Lombard
Anatevka
Mère
You'resothrilling
2005
Storm Cat
1983
Storm Bird
1978
Northern Dancer
South Ocean
Terlingua
1976
Secretariat
Crimson Saint
Mariah's Storm
1991
Rahy
1985
Blushing Groom
Glorious Song
Immense
1979
Roberto
Imsodear (famille 11)[6]

Références

modifier
  1. (en) « Cartier Awards 2014: Double top for star miler Kingman », sur The Telegraph, (consulté le )
  2. « Gleneagles s'impose en maître », sur www.eurosport.fr (consulté le )
  3. « Gleneagles confirme qu'il n'est pas n'importe qui ! », sur www.eurosport.fr (consulté le )
  4. (en-GB) « Gleneagles in Moore treble at Ascot », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « QEII Solow routs field as Gleneagles flops on return | Horse Racing News | Racing Post », sur web.archive.org, (consulté le )
  6. « Gleneagles Horse Pedigree », sur www.pedigreequery.com (consulté le )