Aidan O'Brien

Aidan Patrick O'Brien (né le dans le Comté de Wexford, en Irlande) est un entraîneur irlandais de chevaux de courses, spécialisé dans les courses de plat. Basé à Ballydoyle, dans le Comté de Tipperary, il est l’entraîneur privé des associés du consortium irlandais de Coolmore. Il possède le plus beau palmarès de l'histoire des courses, avec plus de 300 victoires de groupe 1[1].

Aidan O'Brien
Image dans Infobox.
Aidan O'Brien
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Entraîneur de chevauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Joseph O'Brien
Donnacha O'Brien (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Sport
Montures

BiographieModifier

Aidan O'Brien se fait d'abord connaître dans les courses d'obstacles. En 1993-94, il devient tête de liste des jockeys amateurs en Irlande. Âgé de 23 ans, il prend alors une licence d’entraîneur, et le succès ne se fait pas attendre, puisqu’il devient dès sa première saison tête de liste des entraîneurs irlandais en obstacle, battant le record de gains en une saison. L’année suivante, il abaisse celui du nombre de vainqueurs. Il est alors appelé par Coolmore pour s’occuper des chevaux de l’écurie installée à Ballydoyle Stables, là où œuvrait le légendaire Vincent O'Brien (avec lequel il n’entretient aucun lien de parenté). À 25 ans seulement, il se retrouve à la tête de l’un des centres d’entraînement les mieux équipés de la planète et surtout devient l’entraîneur particulier d’une des plus grandes puissances financières du monde hippique, sinon la plus puissante, dominant même les propriétaires du Golfe (la famille Maktoum et leur écurie Godolphin). Dès sa première saison à Ballydoyle, Aidan O'Brien sort 176 lauréats en plat et en obstacle – un record en Irlande, qu’il battra dès l’année suivante.

Aidan O'Brien abandonne peu à peu l’entraînement des chevaux d’obstacles pour se concentrer sur le plat, et y met définitivement un terme en 2002, après la retraite de son champion Istabraq, triple lauréat du Champion Hurdle. Dans cette discipline, il aura remporté pas moins de 22 victoire au niveau groupe 1. Il remporte sa première course de groupe 1 en plat en 1996 avec Desert King dans les National Stakes, et ses premiers classiques l’année suivante alignant des victoires dans les 1000 et 2.000 Guinées Irlandaises et le Derby d'Irlande. En 1998, un premier classique anglais (les 2000 Guinées) tombe dans son escarcelle. Aidan O'Brien devient en 2001 le premier entraîneur basé à l’étranger à terminer tête de liste en Angleterre. Il s’adjuge cette année-là la bagatelle de 23 groupe 1, un record, dont son premier Derby d'Epsom (avec Galileo) et sa première victoire dans la Breeders' Cup (Johannesburg, dans le Juvenile). En 2002, il devient tête de liste des entraîneurs à la fois en Irlande et en Angleterre (avec 10 partants seulement !), et s’offre un doublé dans le Derby (High Chaparral devant Hawk Wing), tandis que Rock of Gibraltar aligne sept victoires d’affilée en groupe 1. En 2005, il gagne au cours du même week-end les 1000 et les 2000 Guinées (avec Virginia Waters et Footstepsinthesand) et multiplie les victoires de prestiges. Les chevaux Coolmore accumulent plusieurs millions d'euros de gains chaque année.

D’années en années, la mainmise d’Aidan O’Brien sur les courses internationales s’est affirmée, et on peut considérer qu’il dirige l’écurie de courses la plus performante au monde, où il bénéficie des largesses financières de ses propriétaires, qui lui confient la crème de leur élevage et les plus onéreuses de leurs acquisitions. Si bien que le jeune entraîneur ne veille que sur des chevaux de grande valeur, dont son palmarès témoigne qu’il sait en tirer la quintessence. En 2007, grâce à Dylan Thomas, il décroche l'une des rares grandes épreuves européennes qui manquaient à sa collection de trophées : le Prix de l'Arc de Triomphe (seuls le Prix du Jockey-Club et le Prix de Diane manquent encore à son palmarès). En 2008, il réussit l'exploit de voir ses représentants vaincre dans les cinq classiques irlandais (1000 Guinées, 2000 Guinées, Derby, Oaks, St. Leger), ce qui n'avait pas été accompli par un entraîneur depuis 1935. En 2014, il devient le premier entraineur de l'histoire à s'imposer trois années consécutives dans le Derby d'Epsom, avant d'égaler en 2019 le nombre de victoires dans la plus grande course anglaise avec sept succès. Le , en triomphant dans les Oaks d'Epsom, Was lui offre sa 200e victoire de groupe 1, en , c'est Minding qui lui apporte la 250e dans les 1000 Guinées, en , Saxon Warrior lui fait franchir le cap des 300 dans les 2000 Guinées[2]. En , il réalise un exploit inédit en prenant les trois premières places du Prix de l'Arc de Triomphe avec Found, Highland Reel et Order of St. George. Il reçoit cette année-là le Daily Telegraph Award of Merit. En 2017, il bat le record du monde de groupe 1 remportés en une année, avec 28 succès, battant l'Américain Bobby Frankel qui le détenait depuis 2003 avec 25 victoires. En 2020, il place trois de ses pensionnaires sur le podium du Breeders' Cup Mile, une première dans l'histoire de la Breeders' Cup. L'année suivante, la victoire de Snowfall dans les Oaks lui permet d'égaler, en vingt ans, le record de victoires dans les classiques britanniques, 40, que John Scott avait établi en 36 ans, entre 1827 et 1863. En 2021, il s'offre un doublé classique en France avec les victoires de St Mark's Basilica dans le Prix du Jockey Club et Joan of Arc dans le Prix de Diane, deux des rares courses qu'il n'avait pas encore remportés, ce qui lui permet de revendiquer à son palmarès tous les classiques des trois grands pays européens.

Son fils Joseph O'Brien est lui-même jockey, il monte régulièrement pour Coolmore pour le compte duquel il a remporté plusieurs classique, et a été sacré deux fois champion jockey en Irlande. Il décide de cesser de monter en courses et s'installe comme entraîneur en 2016. L'autre fils d'Aidan O'Brien, Donnacha, et sa fille Ana sont eux aussi jockeys, Donnacha s'installant à son tour entraîneur en 2020.

Palmarès (groupe 1 uniquement)Modifier

  Royaume-Uni


  Irlande

  • Irish Derby – 14 – Desert King (1997), Galileo (2001), High Chaparral (2002), Dylan Thomas (2006), Soldier of Fortune (2007), Frozen Fire (2008), Fame and Glory (2009), Cape Blanco (2010), Treasure Beach (2011), Camelot (2012), Australia (2014), Capri (2017), Sovereign (2019), Santiago (2020)
  • Irish Oaks – 6 – Alexandrova (2006), Peeping Fawn (2007), Moonstone (2008), Bracelet (2014), Seventh Heaven (2016), Snowfall (2021)
  • Irish 1000 Guineas – 9 – Classic Park (1997), Imagine (2001), Yesterday (2003), Halfway to Heaven (2008), Misty For Me (2011), Winter (2017), Hermosa (2019), Peaceful (2020), Empress Josephine (2021)
  • Irish 2000 Guineas – 10 – Desert King (1997), Saffron Walden (1999), Black Minnaloushe (2001), Rock of Gibraltar (2002), Mastercraftman (2009), Roderic O'Connor (2011), Power (2012), Magician (2013), Gleneagles (2015), Churchill (2017)
  • Irish St. Leger – 5 – Yeats (2007), Septimus (2008), Order of St George (2015, 2017), Flag of Honour (2018)
  • Phoenix Stakes – 16 – Lavery (1998), Fasliyev (1999), Minardi (2000), Johannesburg (2001), Spartacus (2002), One Cool Cat (2003), George Washington (2005), Holy Roman Emperor (2006), Mastercraftman (2008), Alfred Nobel (2009), Zoffany (2010), Pedro The Great (2012), Dick Whittington (2014), Air Force Blue (2015), Caravaggio (2016), Sioux Nation (2017)
  • Vincent O'Brien National Stakes – 11 – Desert King (1996), King of Kings (1997), Beckett (2000), Hawk Wing (2001), One Cool Cat (2003), George Washington (2005), Mastercraftman (2008), Power (2011), Gleneagles (2014), Air Force Blue (2015), Churchill (2016)
  • Moyglare Stud Stakes – 11 – Sequoyah (2000), Quarter Moon (2001), Necklace (2003), Rumplestiltskin (2005), Misty For Me (2010), Maybe (2011), Minding (2015), Happily (2017), Skitter Scatter (2018), Love (2019), Shale (2020)
  • Irish Champion Stakes – 9 – Giant's Causeway (2000), High Chaparral (2003), Oratorio (2005), Dylan Thomas (2006, 2007), So You Think (2011), Magical (2019, 2020), St Mark's Basilica (2021)
  • Tattersalls Gold Cup – 8 – Black Sam Bellamy (2003), Powerscourt (2004), Duke of Marmelade (2008), Fame and Glory (2010), So You Think (2011, 2012), Lancaster Bomber (2018)
  • Pretty Polly Stakes – 5 – Peeping Fawn (2007), Misty For Me (2011), Diamondsandrubies (2015), Minding (2016), Magical (2020)
  • Matron Stakes – 3 – Lillie Langtry (2010), Alice Springs (2016), Hydrangea (2017)
  • Flying Five Stakes – 1 – Fairyland (2019)

  France


  Italie


  États-Unis

  • Breeders' Cup Turf – 6 – High Chaparral (2002, 2003), St Nicholas Abbey (2011), Magician (2013), Found (2015), Highland Reel (2016)
  • Breeders' Cup Juvenile Turf – 4 – Wrote (2011), George Vancouver (2012), Hit It a Bomb (2015), Mendelssohn (2017)
  • Arlington Million – 2 – Powerscourt (2005), Cape Blanco (2011)
  • Breeders' Cup Juvenile – 1 – Johannesburg (2001)
  • Breeders' Cup Mile – 1 – Order of Australia (2020)
  • Man O' War Stakes – 1 – Cape Blanco (2011)
  • Joe Hirsch Turf Classic Invitational Stakes – 1 – Cape Blanco (2011)
  • Beverly D. Stakes – 1 – Santa Barbara (2021)
  • Secretariat Stakes – 3 – Ciro (2000), Treasure Beach (2011), Adelaide (2014)
  • Shadwell Turf Mile Stakes – 2 – Landseer (2002), Aussie Rules (2006)
  • Belmont Derby Invitational Stakes – 2 – Deauville (2016), Bolshoi Ballet (2021)
  • Belmont Oaks Invitational Stakes – 2 – Athena (2018), Santa Barbara (2021)

  Canada


  Émirats arabes unis


  Hong Kong


  Australie

RéférencesModifier

  1. « Aidan O'Brien, l'entraîneur le plus titré du monde », Paris Turf,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Une première et... une 300e pour la famille O’Brien ! », Paris Turf,‎ (lire en ligne, consulté le )