Giuseppe Maria Grimaldi

Giuseppe Maria Grimaldi
Biographie
Naissance
à Moncalieri en Piémont
Décès (à 75 ans)
Verceil Piémont
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Archevêque de Verceil
Évêque d'Ivrée & d'Aoste
Évêque de Pignerol

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Giuseppe Maria Grimaldi (Francisé en Joseph-Marie Grimaldi) né à Moncalieri le mort à Verceil le , ecclésiastique piémontais qui fut successivement évêque de Pignerol 1797 à 1803 évêque d'Ivrée et d'Aoste de 1805 à 1817 et archevêque de Verceil de 1817 à 1830.

BiographieModifier

OrigineModifier

Giuseppe Maria Pietro Grimaldi est le fils du noble Filiberto Antonio et de Barbra Vittoria Alciati. Il nait à Moncalieri dans le Piémont le .Il entre dans la Compagnie de Jésus peu de temps avant sa suppression en 1773. Carlo Giuseppe Filippa della Martiniana évêque de Saint-Jean-de-Maurienne (1757-1779) puis évêque de Verceil (1779-1802), l'ordonne prêtre le et il devient chanoine de la cathédrale de Verceil[1].

Évêque de PignerolModifier

Giuseppe Maria Grimaldi est nommé à l'évêché de Pignerol par le roi Charles-Emmanuel IV de Sardaigne le . Il est confirmé par le Pape Pie VI le 14 juillet et consacré à Rome le 6 août par le cardinal Hyacinthe-Sigismond Gerdil assisté de Nicola Bushi archevêque titulaire d'Éphèse et Michele De Pietro évêque titulaire d'Isauropolis. À la suite de la suppression de son évêche par la bulle pontificale du 1er juin 1803 il est transféré au siège d'Ivrée.

Évêque d'Ivrée et d'AosteModifier

Giuseppe Maria Grimaldi après la suppression de son évêché de Pignerol est nommé évêque d'Ivrée le 1er février 1805 et l'on rattache à son siège le diocèse d'Aoste lui aussi supprimé le . Cette suppression entraine celle du chapitre général d'Aoste qui réussit toutefois à subsister comme Collégiale mais aussi celle du séminaire diocésain qui est établi à Ivrée.

Selon Joseph-Marie Henry, « Mgr Grimaldi, homme habile et patriarcal laisse la plus grande autonomie possible » au diocèse d'Aoste[2]. En effet soucieux de ménager les susceptibilités locales il le dote comme vicaire général d'un chanoine valdôtain le prieur de Saint-Ours nommé Chrétien-Jean-Adam Linty, originaire de Gressoney-Saint-Jean[3] qui administre le diocèse à la plus grande satisfaction des valdôtains jusqu'au départ de Giuseppe Maria Grimaldi et même avec le titre de vicaire apostolique jusqu'à sa propre mort le [4].

Archevêque de VerceilModifier

Lors de la réorganisation des évêchés qui intervient en 1817 et qui entraîne le rétablissement du siège d'Aoste séparé de celui d'Ivrée, Giuseppe Maria Grimaldi est choisi pour devenir le 1er archevêque de Verceil le , il est confirmé par le Pape le 1er octobre 1817. Il meurt dans son archidiocèse le [5].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it)Aimé-Pierre Frutaz Fonti per la storia de la Valle d'Aosta « Cronotassi dei vescovi » p. 322.
  2. Joseph-Marie Henry, Histoire populaire, religieuse et civile de la Vallée d'Aoste (1929), réédition en 1967, p. 386
  3. mais né dans le diocèse de Constance en Allemagne le 12 août 1748
  4. Joseph-Marie Henry, op.cit p. 393
  5. (en) Catholic Hierachy.org Bishop Guiseppe Maria Pietro Grimaldi .