Ouvrir le menu principal

Gare de Welkenraedt

gare ferroviaire belge

Welkenraedt
Image illustrative de l’article Gare de Welkenraedt
Bâtiment de la gare
Localisation
Pays Belgique
Commune Welkenraedt
Adresse Place de la Gare
4840 Welkenraedt
Coordonnées géographiques 50° 39′ 34″ nord, 5° 58′ 32″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 37, Liège-Guillemins à Hergenrath
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3 (dont deux centraux)
Altitude 257 m
Historique
Mise en service 24 octobre 1843
Correspondances
Bus voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

(Voir situation sur carte : Province de Liège)
Welkenraedt

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Welkenraedt

La gare de Welkenraedt est une gare ferroviaire belge de la ligne 37, de Liège-Guillemins à Hergenrath (frontière), située à proximité du centre-ville de Welkenraedt, en Région wallonne, dans la province de Liège.

Elle est mise en service en 1843 par l'administration des chemins de fer de l'État belge. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC), Omnibus (L) et d’Heure de pointe (P).

Situation ferroviaireModifier

Établie à 257 m d'altitude, la gare de bifurcation de Welkenraedt est située au point kilométrique (PK) 37,652 de la ligne 37, de Liège-Guillemins à Hergenrath (frontière), entre les gares ouvertes de Dolhain-Gileppe et de Hergenrath. Elle est la gare d'origine de la ligne 39, de Welkenraedt à Montzen (uniquement fret) et de la ligne 49, de Welkenraedt à Eupen courte ligne qui dessert la gare d'Eupen.

 
Intérieur de la gare.

HistoireModifier

La station de Welkenraedt est mise en service le 24 octobre 1843 par l'administration des chemins de fer de l'État belge, lorsqu'il ouvre à l'exploitation la section de Verviers-Ouest à Welkenraedt[1]. C’est alors un point d'arrêt frontalier puisque la grande gare frontière est celle de Herbesthal alors située sur le territoire de la Prusse[2], celle-ci fut dotée d'un monumental bâtiment en 1887[3].

Le premier bâtimentModifier

Le bâtiment voyageurs, situé 130 m plus à l'ouest, daterait des années 1870, lorsque fut construit la ligne 39, Welkenraedt - Plombières. Il s'agit d'un modeste bâtiment en briques, sans étage et très étroit, avec un pignon en son centre[4] ; cette disposition correspond aux gares provisoires érigées par les Chemins de fer de l’État belge, dont la plupart furent rapidement remplacées par un bâtiment définitif[5].

XXe siècleModifier

Le rattachement des cantons de l'Est à la Belgique fit passer la gare de Herbesthal en territoire belge. Malgré son insuffisance, le bâtiment provisoire fut maintenu en place.

En 1965, lors l'électrification de la ligne, la gare de Herbesthal, qui jouait jusqu'ici un rôle important, fut supprimée et les services qu'elle abritait furent reportés à Welkenraedt[4]. À ce moment, la gare de Welkenraedt gagne un second bâtiment provisoire, destiné à l'accueil des voyageurs, tandis que le bâtiment du XIXe siècle est conservé, sans doute comme local de service. Le bâtiment voyageurs construit en 1964/1965 est une petite structure en bois avec revêtement de PVC[4].

Le bâtiment actuelModifier

C'est seulement en 1998, alors que le service des trains Intercity est entièrement repensé, qu'un bâtiment digne de ce nom est finalement érigé à Welkenraedt.

Ce bâtiment, très grand comparé à ses prédécesseurs, est typique du style des années 1980/1990 ; il comprend trois niveaux et sa façade fait appel à des matériaux modernes de teinte grise ou bleu nuit avec des parpaings nus pour les murs extérieurs et intérieurs[4]. La gare, voisine, d'Eupen, est d'aspect proche mais plus petite.

Le bâtiment en bois des années 1960 a sans doute été démonté lors de l'ouverture de la nouvelle gare de 1998. Entre 2009 et 2013, le bâtiment du XIXe siècle, désaffecté et situé loin de la gare, a été démoli au profit d'un immeuble d'appartements.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Gare[6] SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'aménagements, équipements et services pour les personnes à la mobilité réduite.

DessertesModifier

Welkenraedt est desservie par des trains InterCity, Omnibus (L) et d’Heure de pointe (P) de la SNCB[7].

SemaineModifier

La desserte comprend :

Week-ends et jours fériésModifier

La desserte est constituée par :

  • des trains IC-01 Ostende - Eupen
  • des trains L Spa-Géronstère - Aix-la-Chapelle

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[6]. Elle est desservie par des bus.

Galerie de photosModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Site belrail.be Ligne 37 : Liège-Guillemins - Hergenrath - (D) : historique lire (consulté le 8 mars 2012).
  2. gbspjps.quartam.on-rev.com, Herbesthal lire (consulté le 8 mars 2012)
  3. « Les gares belges d'autrefois. Gare de Herbesthal. Guy Demeulder. », sur www.garesbelges.be (consulté le 17 avril 2019)
  4. a b c et d « Les gares belges d'autrefois. La gare de Welkenraedt. Guy Demeulder. », sur www.garesbelges.be (consulté le 17 avril 2019)
  5. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique - Tome 1 : de 1835 à 1914, Turnhout, Brepols, , p. 46
  6. a et b Site SNCB, Gare de Welkenraedt lire (consulté le 8 mars 2012).
  7. « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be, (consulté le 3 octobre 2018)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Lien externeModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Ostende Verviers-Central
ou Dolhain-Gileppe
IC Terminus
ou Eupen
Terminus
ou Eupen
Courtrai Verviers-Central
ou Dolhain-Gileppe
IC
(en semaine)
Terminus Terminus


Spa-Géronstère Dolhain-Gileppe L Terminus
ou Hergenrath
Terminus
ou Aix-la-Chapelle
Herstal Dolhain-Gileppe S
(en semaine)
Terminus
ou Eupen
Terminus
ou Eupen