Gare de Wœlfling-lès-Sarreguemines

gare ferroviaire française

Wœlfling-lès-Sarreguemines
Image illustrative de l’article Gare de Wœlfling-lès-Sarreguemines
Localisation
Pays France
Commune Wœlfling-lès-Sarreguemines
Adresse Rue de la Gare
57200 Wœlfling-lès-Sarreguemines
Coordonnées géographiques 49° 05′ 41″ nord, 7° 11′ 26″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Services Fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Haguenau à Hargarten - Falck (en partie HS)
Voies 1
Quais 1
Altitude 343 m
Historique
Mise en service
Fermeture (provisoire)
(définitive)
Correspondances
Cars TER voir Service routier de substitution
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Wœlfling-lès-Sarreguemines
Géolocalisation sur la carte : Lorraine
(Voir situation sur carte : Lorraine)
Wœlfling-lès-Sarreguemines
Géolocalisation sur la carte : Moselle
(Voir situation sur carte : Moselle)
Wœlfling-lès-Sarreguemines

La gare de Wœlfling-lès-Sarreguemines est une gare ferroviaire française, fermée, de la ligne de Haguenau à Hargarten - Falck, située sur le territoire de la commune de Wœlfling-lès-Sarreguemines, dans le département de la Moselle en région Grand Est.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), fermée provisoirement à partir du à la suite d'un glissement de terrain. Sur décision des autorités de transport, la ligne ferroviaire est définitivement fermée en et reportée sur la route[1].

Situation ferroviaireModifier

Établie à 343 mètres d'altitude, la gare de Wœlfling-lès-Sarreguemines est située au point kilométrique (PK) 72,452 de la ligne de Haguenau à Hargarten - Falck, entre les gares de Rohrbach-lès-Bitche (fermée) et de Sarreguemines[2]. Elle se trouve sur la section inexploitée de la ligne, entre Niederbronn-les-Bains et Sarreguemines.

HistoireModifier

La gare de Wœlfling est mise en service le , lorsque la compagnie des chemins de fer de l'Est ouvre à l'exploitation la section de Sarreguemines à Niederbronn-les-Bains de la ligne d'Haguenau à Hargarten - Falck[3].

En , la ligne est endommagée par un glissement de terrain entre Lemberg et Bitche. Dégagée et consolidée, la voie ne permet plus qu'une vitesse limitée à 10 km/h sur un tronçon d'environ 300 mètres. Les autorités des transports : ministère, SNCF et région reculent devant le coût présenté par Réseau ferré de France (RFF) pour la remise en état de la voie, environ 40 millions d'euros[4], et décident de fermer la ligne au service voyageurs en reportant la desserte sur route[5].

Service routier de substitutionModifier

Depuis la fermeture de la halte ferroviaire le , Wœlfling est desservie par des autocars TER Lorraine de la ligne Sarreguemines - Bitche[4].

Patrimoine ferroviaireModifier

En 2016, l'association Archaeopteryx, qui a pour objectif « de redonner vie au patrimoine ferroviaire », obtient les autorisations nécessaires pour faire circuler, pendant le week-end de Pâques, cinq vélos-rail sur un parcours de deux kilomètres, en direction de Sarreguemines. Les circulations auront pour lieur de départ et de retour le site de la gare, le bâtiment étant ouvert pour présenter une exposition de « maquettes de trains »[6],[7].

Notes et référencesModifier

  1. « La ligne SNCF entre Bitche et Sarreguemines définitivement fermée », Le Républicain lorrain,‎ (lire en ligne, consulté le 29 septembre 2016).
  2. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [159/1] Haguenau - Sarreguemines », p. 73
  3. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 3 (1864-1870), Palau, , 239 p. (ISBN 2-950-9421-3-X), « 12.23 Sarreguemines-Niederbronn : 8 décembre 1869 », p. 188.
  4. a et b Jonathan Breuer, « Ligne SNCF : la messe est dite », Le Républicain lorrain,‎ , p. 3 (lire en ligne, consulté le 29 septembre 2016).
  5. AGIRR FNAUT Lorraine, « Voie ferrée Sarreguemines - Bitche : le coup de grâce ? », sur FNAUT Lorraine, (consulté le 29 septembre 2016).
  6. G. K., « A Pâques, la gare de Wœlfling-lès-Sarreguemines reprendra vie », Le Républicain lorrain,‎ (lire en ligne, consulté le 27 novembre 2019).
  7. Dimitri Mathiot, Week-end de Pâques 2016 Vélorail à Wœlfling, Wœlfling-lès-Sarreguemines, Archaeopteryx, , 48 p. (lire en ligne).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier