Ouvrir le menu principal

Montélimar
Image illustrative de l’article Gare de Montélimar
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Montélimar
Adresse Rue Olivier de Serres
26200 Montélimar
Coordonnées géographiques 44° 33′ 33″ nord, 4° 44′ 41″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV
TER Auvergne-Rhône-Alpes
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles
Voies 2 (+ voies de service)
Quais 2
Transit annuel 973 907 voyageurs (2016)
Altitude 81 m
Historique
Mise en service
Architecte Compagnie LM

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Montélimar

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Montélimar

Géolocalisation sur la carte : Drôme

(Voir situation sur carte : Drôme)
Montélimar

La gare de Montélimar est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, située sur le territoire de la commune de Montélimar, dans le département de la Drôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1854 par la Compagnie du chemin de fer de Lyon à la Méditerranée (LM), avant de devenir une gare de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM) en 1857.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par le TGV et des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 81 mètres d'altitude, la gare de Montélimar est située au point kilométrique (PK) 661,311 de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, entre les gares ouvertes de Loriol et de Donzère. En direction de Loriol, s'intercalent les gares fermées de La Coucourde - Condillac et de Saulce, et en direction de Donzère, la gare fermée de Châteauneuf-du-Rhône[1].

HistoireModifier

La gare de Montélimar est mise en service le par la Compagnie du chemin de fer de Lyon à la Méditerranée (LM),, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Valence à Avignon de sa ligne de Lyon à Avignon[2].

En avril 1857, la gare est intégrée dans le réseau de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), nouvelle compagnie née de la fusion entre la Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon et la Compagnie du chemin de fer de Lyon à la Méditerranée[3].

De 1893 et 1934, la gare de Montélimar est une gare d'échange, terminus du tramway à voie métrique construit en accotement routier entre Montélimar et Dieulefit. Celui-ci avait été rapidement surnommé, en référence à un fromage local, le Picodon.

En 1908, un passage souterrain est créé afin de permettre aux voyageurs de changer de quai en sécurité.

En juillet 2016, débute un chantier comportant d'importants travaux dans la gare, pour la modernisation du hall, l'amélioration de l'accès aux quais et la création d'un nouveau commerce. Ce chantier doit détruire une partie du bâtiment historique, côté quai, et l'ancienne marquise qui sera remplacée par une « large ombrière ». La fin des travaux est prévue pour avril 2017[4].

En 2016, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare est de 973 907 voyageurs, ce nombre s'étant élevé à 922 721 en 2015 et à 928 758 en 2014[5].

Entre février et , de nouveaux travaux pour un budget de 5 millions d'euros sont entrepris afin de rehausser les quais et de moderniser le souterrain (mise aux normes et amélioration de l’éclairage) permettant de passer d'un quai à l'autre. Un ascenseur sera notamment créé afin de faciliter l’accès aux quais pour les personnes à mobilité réduite, qui devaient auparavant emprunter un simple escalier[6].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet et salle d'attente, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates, pour tous billets dont les titres de transport TER. C'est une gare « Accès plus » avec un service, des équipements et aménagements pour les personnes à mobilité réduite. On y trouve également un buffet (bar-restaurant), une boutique de presse et un loueur de véhicules[7].

DesserteModifier

Montélimar est desservie par des TGV qui assurent la relation de Paris-Gare-de-Lyon vers Avignon-Centre ou Miramas. En 2017, trois aller-retours directs sont proposés pour une durée maximale de h 54 min.

C'est également une gare régionale desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes des relations de Lyon-Part-Dieu à Avignon-Centre ou Marseille-Saint-Charles[7].

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos (48 places en consigne collective et des accroches vélos en libre accès) et un parking pour les véhicules y sont aménagés[7].

Elle est desservie par des autobus du réseau urbain (Montélibus), par des autocars départementaux et par des autocars TER (vers Aubenas, Vallon-Pont-d'Arc, et Nyons)[7].

Patrimoine ferroviaireModifier

Elle a conservé son bâtiment voyageurs d'origine créé en 1854 par la Compagnie du chemin de fer de Lyon à la Méditerranée (LM), ainsi que sa grande halle marchandises (utilisée en partie par l'infra). Des voies de garage en partie électrifiées sont aussi présentes.

Notes et référencesModifier

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [830/8] St-Rambert-d'Albon - Montélimar et [830/9] Montélimar - Avignon », p. 149 et 150.
  2. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 1 : 1852-1857, Paris, Palau éd., , 215 p. (ISBN 2-950-942-11-3, notice BnF no FRBNF36712104), « 1.21. Avignon-Valence », p. 76-77.
  3. François Caron (présentation), Les grandes compagnies de chemin de fer en France : 1823-1937 (Études), Droz, coll. « Archives économiques du Crédit Lyonnais », , 416 p. (ISBN 2600009426 et 9782600009423, présentation en ligne), p. 47.
  4. « Info travaux – Gare de Montélimar – Juillet 2016 ► Avril 2017 » [PDF], sur www.ter.sncf.com (consulté le 19 novembre 2016).
  5. « Fréquentation en gares : Montélimar », sur SNCF Open Data (consulté le 29 juillet 2018).
  6. « La SNCF investit pour l’accès des handicapés à la gare », sur ledauphine.com, article du (consulté le 16 février 2018).
  7. a b c et d « Gare Montélimar », sur SNCF TER Rhône-Alpes (consulté le 18 novembre 2016).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • PLM, Chemin de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : Nomenclature des gares, stations et haltes, Paris, Impr. Maulde, Doumenc, , 173 p. (lire en ligne), p. 31 et 82.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Paris-Gare-de-Lyon Valence-Ville TGV Orange
ou Avignon-Centre
Avignon-Centre
ou Miramas
Lyon-Part-Dieu Valence-Ville TER Auvergne-Rhône-Alpes Pierrelatte Avignon-Centre
ou Marseille-Saint-Charles
Mâcon-Ville
ou Lyon-Perrache
ou Lyon-Part-Dieu
ou Valence-Ville
Loriol TER Auvergne-Rhône-Alpes Donzère Pierrelatte
ou Avignon-Centre
Valence-Ville Valence-Ville TER Auvergne-Rhône-Alpes Pierrelatte Marseille-Saint-Charles