Jean Delmas (journaliste)

Jean Delmas, né le à Segré et mort le à Colombes[1], est un enseignant, journaliste et critique de cinéma, fondateur de la revue Jeune Cinéma dont il a assuré la direction jusqu'en 1979.

Jean Delmas
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ColombesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jean Fernand DelmasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Rédacteur en chef du journal Le Nord libre dans la clandestinité, il participe à la Résistance. Il milite au Parti communiste français, qu'il quitte en 1956, et contre la guerre d'Algérie[2].

Professeur d'histoire, il fonde en juillet 1950, avec Jean Michel (1914-1957), la Fédération française des ciné-clubs de jeunes, devenue la Fédération Jean-Vigo en 1964. À la rentrée de cette même année, il crée, notamment avec sa femme Ginette Delmas-Gervais et Andrée Tournès, la revue Jeune Cinéma dont il fait une publication rigoureuse et attentive aux « nouveaux cinémas ».

En 1960, il signe le Manifeste des 121.

À sa mort, Ginette Delmas-Gervais et Andrée Tournès, avec la revue Jeune Cinéma, ont créé le Prix Jean-Delmas, qui a eu seulement deux éditions.

La revue Jeune Cinéma est dirigée depuis 2012 par Lucien Logette, qui fut l'élève de Jean Delmas. Elle a un site Internet depuis 2014.

Le premier Prix Jean-Delmas a été attribué en 1979 à Paco l'infaillible de Didier Haudepin et le second, en 1980, à Vacances royales de Gabriel Auer.

BibliographieModifier

  • Jean Delmas, une vie avec le cinéma, anthologie des textes de Jean Delmas sur le cinéma présentée par Andrée Tournès, éditions Jean-Michel Place, 1997 (ISBN 2-85893-296-4)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier