Ouvrir le menu principal

Gérard Vandenbroucke

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vandenbroek.

Gérard Vandenbroucke
Illustration.
Gérard Vandenbroucke au tournoi de tennis de Limoges 2015.
Fonctions
Premier vice-président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

(3 ans et 11 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président Alain Rousset
Successeur Andréa Brouille
Président de la communauté urbaine Limoges Métropole

(4 ans, 9 mois et 30 jours)
Élection 23 mars 2014
Prédécesseur Alain Rodet
Président du conseil régional du Limousin

(1 an, 2 mois et 17 jours)
Prédécesseur Jean-Paul Denanot
Successeur Alain Rousset (fusion des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes)
Maire de Saint-Just-le-Martel

(25 ans, 7 mois et 17 jours)
Élection 12 mars 1989
Successeur Joël Garestier
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Limoges (Haute-Vienne)
Date de décès (à 71 ans)
Lieu de décès Limoges (Haute-Vienne)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique PS
Profession Professeur

Gérard Vandenbroucke, né le à Limoges en Haute-Vienne et mort le dans la même ville, est un homme politique français.

Président de la communauté urbaine Limoges Métropole du à sa mort et premier vice-président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine du à sa mort, il est le dernier président du Conseil régional du Limousin, du à la disparition de l'institution au .

BiographieModifier

Professeur de lettres modernes puis occupant diverses fonctions dans le milieu de la documentation pédagogique, Gérard Vandenbroucke entre en politique dans les années 1980[1].

Membre du Parti socialiste, il est conseiller municipal puis maire de la commune de Saint-Just-le-Martel, dans l'agglomération de Limoges. Il y crée en 1982 le Salon international du dessin de presse et d'humour.

Premier vice-président de la communauté d'agglomération Limoges Métropole, présidée par Alain Rodet, et premier vice-président du Conseil régional du Limousin, présidé par Jean-Paul Denanot - lui valant le surnom de « Poulidor de la politique régionale » par la presse locale[2], il succède à ces deux derniers en 2014, le premier étant battu aux élections municipales de Limoges et le second se retirant après son élection au Parlement européen. Ne voulant cumuler avec trois mandats il démissionne de son mandat de maire de Saint-Just-le-Martel pour se consacrer au conseil régional. Jean-Paul Denanot a quitté la présidence du conseil régional mais reste conseiller régional pour se consacrer à son mandat de député européen.

En janvier 2016, il devient premier vice-président du conseil régional d'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, chargé de l'aménagement du territoire, de la politique contractuelle et du déploiement du très haut débit.

Il meurt le des suites d'une longue maladie[3].

Mandats et fonctionsModifier

Mandats municipauxModifier

  • 2014 - 2019 : conseiller municipal de Saint-Just-le-Martel
  • 2008 - 2014 : maire de Saint-Just-le-Martel
  • 2001 - 2008 : maire de Saint-Just-le-Martel
  • 1995 - 2001 : maire de Saint-Just-le-Martel
  • 1989 - 1995 : maire de Saint-Just-le-Martel
  • 1983 - 1989 : conseiller municipal de Saint-Just-le-Martel
  • 1982 - 1983 : conseiller municipal de Saint-Just-le-Martel.

Mandats communautairesModifier

  • 2014 - 2019 : président de Limoges Métropole
  • 2008 - 2014 : 1er vice-président de la Limoges Métropole.

Mandats régionauxModifier

  • 2016 - 2019 : premier vice-président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine - Chargé de l'aménagement du territoire, de la politique contractuelle et du déploiement du très haut débit
  • 2014 - 2015 : président du conseil régional du Limousin
  • 2010 - 2014 : premier vice-président du conseil régional du Limousin - Chargé du développement économique, de l'emploi et des entreprises, de l’enseignement supérieur et de la recherche, et de l'innovation et des technologies
  • 2004 - 2010 : vice-président du conseil régional du Limousin - Chargé des lycées, de l'enseignement supérieur et de la recherche.

FonctionModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier