Ouvrir le menu principal

Gérard Delaisement

écrivain, enseignant et éditeur

BiographieModifier

Montmartrois et pupille de la Nation, Gérard Delaisement est élevé par ses grands-parents. Il débute sa carrière comme surveillant pendant trois années, puis passe cinq années en qualité d'instituteur à Sens.

Après sa licence de lettres, il enseigne dans un lycée en Roumanie. De 1951 à 1959, il enseigne le français et la philosophie à Maubeuge. En 1952, il obtient son doctorat ès lettres en soutenant une thèse d'État sur Guy de Maupassant et son œuvre : Genèse, originalité et destinée de "Bel-Ami". Il deviendra un spécialiste de cet auteur[1].

Il est nommé proviseur à titre transitoire de l'école technique de photographie et de cinématographie en 1962[2]. Il travaille également dans l'enseignement à Joinville, Alençon en 1965 et Tours en 1969[3].

Nommé inspecteur d'académie, il est membre de l'Académie des sciences, arts et belles-lettres de Touraine[4].

Gérard Delaisement meurt à Tours le [3].

PublicationsModifier

OuvrageModifier

  • Maupassant, journaliste et chroniqueur, Éditions Albin Michel, 1956.
  • Revue des Sciences Humaines, fascicule 92, Paris, Éditions José Corti, octobre-décembre 1958.
  • Contes et Nouvelles, tome I, avec Albert-Marie Schmidt, Éditions Albin-Michel, 1959, 1355 p. ; 1973, 1354 p.
  • Pages retrouvées de Guy de Maupassant, 1962.
  • La Lecture et la vie, Éditions Didier, 1963.
  • La Lecture et la vie, 3e, Éditions Marcel Didier, 1964.
  • La Lecture et la vie, 6e, avec la collaboration pédagogique de A. Andrée Alvernhe, Éditions Marcel Didier, 1965.
  • Voltaire, lettres, Éditions Marcel Didier, 1968, 335 p.
  • Les Techniques de l'explication de textes, Éditions Marcel Didier, 1968.
  • Le Naïf dans la vie, (Paul Guth), recueil de textes, les Classiques de la civilisation française, Éditions Paris-Montréal, Didier, 1970.
  • Tiers temps et innovation pédagogique, en collaboration avec L. Adjadji, Éditions Fernand Nathan, 1972.
  • Fort comme la mort, Gallimard, « folio classique », n°1450, 1983, 352 p. (ISBN 9782070374502).
  • Guy de Maupassant. L'homme. Le critique 2 vol., Orléans, Éditions du CRDP, 1984, 1985.
  • Je m'appelle Esther Guimont, courtisane des lettres, Paris, Éditions Rive-Droite, 1985, 2010 (ISBN 2841520056).
  • « Francis, souvenirs », illustrations d'Évelyne Plumecocq, Livres-Hebdo, vol.9, n°37-44, Éditions professionnelles du livre, 1987.
  • Belle-Amie, Paris, Éditions F. Bourin, 1989.
  • Papillon de Lasphrise, poète de Touraine, Éditions Chambray-lès-Tours, 1990.
  • Féminine, Éditions CLD, 1990.
  • "Bel-Ami" de Maupassant, 1885, avec Catherine Botterel, Paris, Hatier, 1994, 1999, 2002 (ISBN 978-2-218-74084-8).
  • La modernité de Maupassant, Paris, Éditions Rive-Droite, 1995.
  • Instit en 39, Paris, Éditions Rive droite, 1995 (ISBN 2841520161).
  • Paul Guth. L'Homme et l'œuvre, Éditions Rive droite, 1996.
  • Max le petit sucrier, Paris, Éditions Rive droite, 1999 (ISBN 2841520129).
  • Les Carnets de voyages de Maupassant. Au soleil. Sur l'eau. La vie errante, Paris, Éditions Didier, 2006, 558 p..

PréfaceModifier

ConférenceModifier

  • La modernité de Maupassant, conférence-entretien avec les élèves du lycée de Maubeuge, [1].
  • Les courtisanes et la politique sous Louis-Philippe et Napoléon III, Maubeuge, [1].
  • Conférence pédagogique, devant 250 instituteurs de la circonscription à Maubeuge, [1].

Réception critiqueModifier

  • « Aussi éblouissant chercheur que travailleur infatigable […] qui faisait […] une entrée en boulet de canon au royaume de la fiction[…] »La Voix du Nord, [1].

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e André Haussy, « Hommage à Gérard Delaisement », Bulletin des Amis de Flaubert et Maupassant, n°28, Fayard, année 2013, p. ?
  2. Il succède à Robert Mauge (1927-2014) en poste depuis 1945. Cet établissement devient le lycée technique d'État de photographie et de cinématographie en 1964, puis l'École nationale supérieure Louis-Lumière en 2012 (cf. « Histoire de l’École Louis-Lumière en quelques dates », sur ens-louis-lumiere.fr).
  3. a et b « Gérard Delaisement », La Nouvelle-République, 19 mars 2013.
  4. « Tome XXV (Mémoires 2012) », sur academie-de-touraine.com.

AnnexesModifier