Franz Xaver von Zach

astronome austro-allemand
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Zach.

Baron Franz Xaver von Zach (Franz Xaver Freiherr von Zach), né le à Pest et mort le à Paris est un astronome austro-allemand.

BiographieModifier

 
L'attraction des montagnes, 1814

Franz Xaver von Zach servit quelque temps en Autriche, puis voyagea en Angleterre, résida plusieurs années à Londres, se livrant à l'étude des mathématiques, et entra plus tard au service du duc Ernest II de Saxe-Gotha-Altenbourg, qui lui confia en 1787 la direction de l'observatoire de Seeberg. Il entreprit en 1798 les Éphémérides géographiques qui se continuent encore, et publia à partir de 1800 la Correspondance mensuelle pour les progrès de la géographie et de l'astronomie, qu'il continua jusqu'en 1828. Il est devenu membre de la Royal Society le .

En 1808, von Zach observe depuis Marseille le phénomène de la vision du massif du Canigou, situé à 250 km de là, qui se produit deux fois par an par réfraction de la lumière[1],[2]. Il noue des liens d'amitié avec Antoine Joseph Reboul, proviseur du Lycée Thiers, et fait ainsi installer un observatoire au sein du lycée[3].

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (29e division)[4].

CorrespondanceModifier

Une partie de la correspondance du Baron Xaver von Zach avec Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande, son homologue français, entre 1792 et 1804 est conservée à l'Observatoire de Paris. La provenance de ces lettres est mentionnée dans le Rapport annuel sur l’état de l’Observatoire de Paris pour l’année 1897, p. 27 : « Mme veuve Laugier a fait don à l’Observatoire de divers manuscrits de son mari, M. E. Laugier, membre de l’Institut et du Bureau des longitudes ; d’une série de manuscrits de Delambre et d’une liasse de lettres écrites par le baron de Zach à Jérôme Lalande dans les années 1792 à 1804.»

  • Lettres du baron de Franz Xaver von Zach à Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande 1792-1806 (lire en ligne)

HommagesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fabricio Cárdenas, 66 petites histoires du Pays Catalan, Perpignan, Ultima Necat, coll. « Les vieux papiers », , 141 p. (ISBN 978-2-36771-006-8, notice BnF no FRBNF43886275)
  2. Michel Aperio, Le Canigou vu de Marseille n'est pas une galéjade, 23 octobre 2013 : site consacré à ce phénomène atmosphérique.
  3. Franz Xaver von Zach, L'attraction des montagnes, et ses effets sur les fils à plomb ou sur les niveaux des instruments d'astronomie, Avignon, Séguin Aîné,
  4. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents, (ISBN 978-2914611480), p. 188

SourceModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier