Ouvrir le menu principal

François de Polignac

personnalité politique française

François de Polignac
Illustration.
Prince François de Polignac, député du Maine-et-Loire (1932).
Fonctions
Député (1928-1940)
Gouvernement Troisième République
Groupe politique URD (1928-1932)
RS (1932-1936)
RIAS (1936)
PSF (1936-1940)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 94 ans)
Nationalité française
Parti politique Fédération républicaine
Parti social français
Religion Catholicisme
Résidence Maine-et-Loire

François, prince de Polignac, 3e fils de Héracle, 5e duc de Polignac et de Marie Odette Frotier de Bagneux, est un agriculteur et homme politique français né le 14 octobre 1887 à Paris et décédé le 26 décembre 1981 à Melun (Seine-et-Marne).

Sommaire

BiographieModifier

François de Polignac s'est marié deux fois :

  • en 1913 avec Simone de Maillé de La Tour-Landry (1889-1950), qui lui donne 5 enfants :
    • Armand-Louis (1914-2003),
    • Odette (1916-2012),
    • Hubert (1918-1981) décédé accidentellement,
    • Bernard (1920-1943) décédé en URSS[1],
    • Gérard (1922-2008)[2] ;
  • en 1954 avec Edwige de Chabannes La Palice (1895-1986), femme de lettres, sans postérité.

Ses frères aînés sont respectivement Armand Henri Jules Marie de Polignac (1872-1961), 6e duc de Polignac et Henri de Polignac (1878-1915, Mort pour la France).

Engagements politiquesModifier

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, il s'engage en politique en 1919 en devenant maire de La Jumellière, puis conseiller général de Chemillé à partir de 1922. Membre de la Fédération républicaine, il est élu en 1928 député du Maine-et-Loire, réélu en 1932 et 1936.

En 1932, il s'éloigne de la Fédération au moment où celle-ci dérive nettement à droite. Il rejoint alors le groupe Républicain et social conduit par Georges Pernot, puis, en 1936, celui des Républicains indépendants et d'action sociale. François de Polignac rejoint ensuite le Parti social français à sa création.

En juillet 1940, il ne prend pas part au vote des pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Premier parlementaire frappé par l'occupant, il est condamné dès le mois de juillet 1940 à cinq ans de prison.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Il décède le 11 août 1943, la veille de la naissance de son neveu Christian de Polignac, fils aîné de Hubert de Polignac (1918-1981), né le 12 août 1943.
  2. Il est ordonné prêtre séculier le 29 juin 1948.

RéférencesModifier

BibliographieModifier

  • « François de Polignac », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]