François Wartel
Description de cette image, également commentée ci-après
Gravure de Wartel (BNF)

Naissance
Versailles
Décès (à 76 ans)
Paris
Activité principale chanteur, artiste lyrique, professeur de musique
ténor
Formation Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, Conservatoire national supérieur de musique et de danse
Maîtres Jacques-Fromental Halévy, David Banderali, Adolphe Nourrit
Conjoint Thérèse Wartel
Descendants Émile Wartel

Pierre-François Wartel est un chanteur d'opéra (ténor) et un professeur de chant français né le à Versailles et mort le à Paris.

BiographieModifier

Il entre en 1825 au conservatoire de Paris dans la classe de Fromental Halévy, mais entre rapidement à l'institut de musique religieuse de Choron qu'il termine en 1828, puis il retourne au conservatoire auprès de Banderali et de Nourrit. Il obtient un premier prix de chant en 1829[1]. Il est soliste à l'opéra de Paris à partir de 1831. Il crée le rôle de Don Gaspar dans La Favorite de Gaetano Donizetti, ainsi que le rôle de Néarque dans Les Martyrs (1840) qui remportent un grand succès. Il joue aussi des grands rôles d'Hector Berlioz dont Francesco qu'il crée dans Benvenuto Cellini le . Il interprète également Ottokar dans la version de Berlioz du Freischütz de Weber ().

Il fait connaître à un plus vaste public encore les lieder de Franz Schubert, comme le fait Nourrit, au travers de nombreux récitals publics ou privés dans l'élite parisienne. Il voyage également pour chanter devant le public européen, ainsi à Berlin, Prague et Vienne.

Après 1842 il se lance dans une carrière de pédagogue, en ouvrant une école de chant rue de la Chaussée-d'Antin. Il est considéré comme le meilleur professeur de Paris. Parmi ses élèves, on trouve Mlles Hisson et Trebelli, Marie Heilbron, Christine Nilsson et la grande contralto russe Alexandra Kroutikova[2]. Dans son Journal, Marie Bashkirtseff le qualifie de « premier professeur de Paris » après une audition le qu'il lui fait passer.

Il était marié avec Thérèse Andrien (1814-1865), pianiste, compositrice, critique lyrique et pédagogue au conservatoire de Paris. Leur fils Émile Wartel (1834-1907) fut également chanteur lyrique (basse).

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Wartel, Pierre-François » dans Stanley Sadie (dir.), The New Grove Dictionary of Opera, vol. 4, Londres, Macmillan, 1992, p. 1109 (ISBN 978-1-56159-228-9).
  2. (en) Laura Kuhn (dir.), Baker's Dictionary of Opera, New York, Schirmer Books, 1992, p. 875 (ISBN 978-0-02-865349-5).

BibliographieModifier

SourceModifier

Liens externesModifier