ABS-CBN

station de télévision

ABS-CBN
logo de ABS-CBN
illustration de ABS-CBN

Création
Fondateurs James Lindenberg
Antonio R. Quirino
Eugenio Lopez Sr.
Fernando H. Lopez
Forme juridique Société par actions et société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Slogan In the Service of the Filipino
Siège social ABS-CBN Broadcast Center
Sgt. Esguerra Avenue corner Mother Ignacia Street, Diliman, Quezon City
Drapeau des Philippines Philippines
Activité Audiovisuel
Produits Télévision et Radiodiffusion
Société mère Lopez Group of Companies
Effectif 11 000 en 2020
Site web www.abs-cbn.com

ABS-CBN Corporation (Alto Broadcasting System-Chronicle Broadcasting Network, mieux connu sous le nom de ABS-CBN) est le plus grand réseau de diffusion et la plus grande entreprise multimédia des Philippines.

Le Millenium transmitter de Quezon City est utilisé par le réseau ABS-CBN.

HistoireModifier

C'était à l'origine une entreprise de radio, fondée le par James Lindenberg, aujourd'hui surnommé le père de la télévision philippine[1]. En 1953, James Lindeberg importa le premier émetteur et les premiers postes de télévision du pays. La première diffusion eut lieu à l'automne[2].

En 1993, la chaîne s'est lancée dans la production cinématographique nationale.

Le 4 mai 2020, la licence d'exploitation de le chaine de télévision du groupe arrive au bout de ses 25 ans de validité. La Commission Nationale des Télécommunication (National Telecommunications Commission - NTC) exige alors l'arrêt de toute diffusion dès le lendemain, faisant éclater une controverse entre la NTC, la Cour Suprême, le Sénat ainsi que la Chambre des Représentants[3],[4],[5], chacune des autorités demandant d'avantages d'informations aux autres quant aux raisons de cette suspension, des délais de son implémentation et de l'absence de licence temporaire durant le temps des investigations.

La chaine se retrouve donc au milieu d'un conflit davantage politique qu'administratif. En conflit depuis 2016 avec le président Duterte et son gouvernement[6],[7], elle est accusée d'avoir violé la loi garantissant un temps d'antenne égal entre les candidats durant les élections (Fair Elections Act) pendant l'éléction présidentielle de 2016[8],[9],[10]. Les investigations menées révèlent que les candidats Duterte, Roxas et Defensor Santiago ont été lésés par la chaine durant les élections de 2016[11].

DivisionsModifier

FilialesModifier

Stations de radioModifier

  • My Only Radio For Life!
  • Radyo Patrol
    • DZMM Radyo Patrol 630
    • DYAP Radyo Patrol 765 (Palawan)
    • DYAB Radyo Patrol 1512 (Cebu)
    • DXAB Radyo Patrol 1296 (Davao)

Chaînes de télévisionModifier

Chaînes de télévision gratuitesModifier

Analogique
Numérique

Chaînes de télévision payantesModifier

Télévision par internetModifier

  • MOR TV
  • Filipino On Demand
  • iWanTV!
  • TFC Now!

Chaînes internationalesModifier

Chaînes de télévision disparuesModifier

  • ABS-CBN Regional Channel ( au )
  • Balls ( au )
  • CgeTV ( au )
  • Hero ( au )
  • Lifestyle Network ( au )
  • Maxxx ( au )
  • Studio 23 ( au )
  • Tag ( au )
  • Velvet ( au )

Personnes clésModifier

  • Eugenio Lopez III (président)
  • Augusto Almeda Lopez (vice-président)
  • Carlo Katigbak (président et chef d'officier exécutif)
  • Rolando Valdueza (directeur financier)
  • Charo Santos-Concio (chef de la direction)
  • Cory Vidanes (chef de l'exploitation de la radiodiffusion)

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Farewell to the Father of Philippine Television », ABS-CBN.com (consulté le 20 septembre 2012)
  2. (en) Ellen Joy Anastacio et Janine Natalie Badiola, « The History of Philippine Television », UP-CMC Broadcast Department, (consulté le 20 septembre 2012)
  3. (en) « Supreme Court orders NTC to comment on ABS-CBN petition to go back on air », sur cnn (consulté le 19 mai 2020)
  4. (en) Mara Cepeda, « House panel issues show cause order vs NTC over ABS-CBN shutdown », sur Rappler (consulté le 19 mai 2020)
  5. (en) Christia Marie Ramos, « ‘Unacceptable’: Senate panel orders NTC to attend next ABS-CBN franchise hearing », sur newsinfo.inquirer.net (consulté le 19 mai 2020)
  6. Harold Thibault, « Aux Philippines, le président Duterte fait fermer la principale chaîne de télévision du pays », sur Le Monde,
  7. AFP, « Philippines: l'arrêt des chaînes d'ABS-CBN préoccupant pour la démocratie (ONG) », sur France 24,
  8. (en) Mara Cepeda, « Cayetano stalls ABS-CBN franchise hearing, slams election coverage », sur Rappler (consulté le 19 mai 2020)
  9. (en-US) Reuters, « Philippine Broadcaster Fights Order to Shut Down », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 19 mai 2020)
  10. (en) Rambo Talabong, « House poised to grill ABS-CBN on 2016 election coverage », sur Rappler (consulté le 5 juillet 2020)
  11. (en) ABS-CBN News, « Not just Duterte but Roxas too: ABS-CBN says unaired ads spanned parties », sur ABS-CBN News (consulté le 10 juillet 2020)

Liens externesModifier

Services officiels de Web d'ABS-CBN InteractiveModifier