Ouvrir le menu principal

Fuerza Aérea Mexicana
Image illustrative de l’article Force aérienne mexicaine

Création
Pays Drapeau du Mexique Mexique
Allégeance Président du Mexique
Type Force aérienne
Fait partie de Armée mexicaine
Couleurs Roundel of Mexico.svg Roundel of Mexico – Low Visibility.svg
Devise Honor, Valor & Lealtad
Anniversaire 10 février
Équipement 363 aéronefs
Guerres Révolution mexicaine
Seconde Guerre mondiale
Révolte au Chiapas
Commandant Général Carlos Antonio Rodríguez Munguía

Fuerza Aérea Mexicana (ou FAM) est la branche aérienne de l'armée mexicaine et dépend du Secrétariat de la Défense nationale (SEDENA).

Selon l'International Institute for Strategic Studies[Quand ?], elle a 11 770 hommes, 107 avions de combat et 71 hélicoptères armés, néanmoins, la flotte totale serait composée de plus de 390 avions.

HistoireModifier

 
Un Republic P-47 Thunderbolt de l'escadron 201 aux Philippines.

Entré officiellement en guerre dans le camp des alliés de la Seconde Guerre mondiale en 1942, le Mexique envoie au combat une seule formation militaire, en l’occurrence la Fuerza Aérea Expedicionaria Mexicana composée de l'Escadron 201. Cet escadron créé en 1944 et formé aux États-Unis dispose de 25 Republic P-47 Thunderbolt, d'une trentaine de pilotes et trois cents autres personnels. Arrivant aux Philippines le , ceux-ci participent à 791 sorties et largue 1 457 bombes durant la bataille de Luçon et des raids sur Formose et à 2 pilotes tués durant leur formation, 5 tués durant le déploiement en zone de guerre et un personnel au sol mort de maladie[1].

StructureModifier

La direction actuelle des forces aériennes est confiée à un officier supérieur placé directement sous l'autorité du ministre de la Défense nationale. Le commandant en second de la Force aérienne est le chef d'état-major, qui supervise le chef adjoint des opérations et un chef adjoint de la gestion. L'armée de l'air mexicaine divise le territoire en quatre régions : Nord-Ouest (Mexicali, Basse-Californie), le Nord, Chihuahua), Central (Mexico) et du Sud (Tuxtla Gutiérrez, Chiapas), chaque région est commandée par un général.

1 Santa Lucía (État de Mexico) 10 Culiacán, Sinaloa
2 Ixtepec, Oaxaca 11 Santa Gertrudis (Chihuahua)
3 El Ciprés (Basse-Californie) 12 Ensenada (Basse-Californie)
4 Cozumel (Quintana Roo) 13 Chihuahua
5 Zapopan (Jalisco) 14 Escobedo (Nuevo León)
6 Tuxtla Gutiérrez (Chiapas) 15 San Juan Bautista la Raya (Oaxaca)
7 Pie de la Cuesta (Guerrero) 16 Ciudad Pemex (État de Tabasco)
8 Mérida (Yucatán) 17 Copalar (Chiapas)
9 La Paz (Basse-Californie-du-Sud) 18 Hermosillo (Sonora)

GradesModifier

Les grades sont les mêmes que ceux de l'armée de terre mexicaine à l'exception des généraux.

Grade Insigne
General de División - Général de division  
General de Ala - Général d'Aile  
General de Grupo - Général de groupe  
Coronel - Colonel  
Teniente Coronel - Lieutenant-colonel  
Grade Insigne
Mayor - Major  
Capitán Primero -
Premier capitaine
 
Capitán Segundo -
Second capitaine
 
Teniente - Lieutenant  
Subteniente - Sous-lieutenant  
Grade Insigne
Sargento Primero - Premier sergent  
Sargento Segundo - Second sergent  
Cabo - Caporal  
Soldado de Primera - Soldat première classe  
Soldado - Soldat  

FlotteModifier

Le Mexique a le deuxième plus gros budget de défense en Amérique latine, consacrant environ 0,5 % du PIB à ses dépenses militaires. Une croissante importante a été placée au sein de l'Armée de terre et armée de l'air sur l'acquisition de plates-formes de surveillance aérienne, des avions légers, des hélicoptères et des transports de troupes.

Pour des raisons de sécurité nationale, la Force aérienne mexicaine ne divulgue pas le montant exact ou le type d'appareil dans sa flotte, mais il est estimé à 400 avions :



Flotte au 1er mai 2011 [2]

Type Appareil Modèle En service Origine
Avions de combat et d'interception Northrop F-5 Freedom Fighter F-5E
F-5F
8
2
  États-Unis
Avions d'entraînement/COIN Pilatus PC-7
PC-9M
64
2
  Suisse
Grob-120 Grob-120TP 25   Allemagne
Avions de transport C-130 A/E/MK1/MK3/L382G
Hercules
10+   États-Unis
EADS CASA CASA C-295 8   Union européenne
Arava IAI-201 11   Israël
Douglas Douglas DC-9 1   États-Unis
Avions de guet aérien Embraer EMB-145 Erieye 1   Brésil/
  Suède
Avions de reconnaissance Beechcraft C-90A King Air 4   États-Unis
Rockwell Sabreliner 75A 5   États-Unis
Embraer EMB-145 AEW&C
RS/AGS
1
2
  Brésil
Fairchild C-26 (en) Metroliner III 4   États-Unis
Schweizer (en) SA2-37A 1   États-Unis
Cessna 182 Skylane 70   États-Unis
Maule Air (en) M-7-235
MXT-7-180
6
21
  États-Unis
Pilatus PC-6 4   Suisse
Avions d'entraînement Aermacchi SF-260 27   Italie
Beechcraft F-33C Bonanza 29   États-Unis
Hélicoptères de combat Sikorsky UH-60 Black Hawk 6   États-Unis
MD Helicopters 530F 20   États-Unis
Hélicoptères de transport Bell 412 4   États-Unis
Mil Mil Mi-2
Mil Mi-8
Mil Mi-17
4
11
23
  Russie
Sikorsky CH-53D 4   États-Unis
Eurocopter EC725 4   Union européenne
Bell Bell 407GX 15   États-Unis
Hélicoptères d'entraînement Bell 205
206B
1
2
  États-Unis
Hélicoptères de reconnaissance Bell 205
206
1
4
  États-Unis
Avions VIP Boeing 757-225
737-300
1
2
  États-Unis
Cessna Citation 500 1   États-Unis
Lockheed Jetstar 1   États-Unis
Grumman G-2 1   États-Unis
Learjet 35A 1   États-Unis
Aero Commander 69-5A Turbo 1   États-Unis
Hélicoptères VIP Eurocopter Puma
Super Puma
2
5
  Union européenne
Avions historiques toujours en service Stearman (en) PT-17 Kaydet 3   États-Unis
Drones Elbit Systems Hermes 450 2   Israël [3]
Elbit Systems Skylark Mk.1 (en) 1   Israël [3]

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Mexican Air Force » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « 201st Mexican Fighter Squadron », Forgotten Campaign: The Dutch East Indies Campaign 1941-1942 (consulté le 31 mai 2005)
  2. (fr)Philippe Langloit, « Les forces armées mexicaines », Défense et Sécurité internationale,‎ (ISSN 1772-788X)
  3. a et b Commandés

Liens externesModifier