Footwork A11C
Footwork A11C
La Footwork A11C de Michele Alboreto exposée à Hockenheim.
Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Footwork Grand Prix International
Constructeur Footwork Racing
Année du modèle 1991
Concepteurs James Robinson
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en Fibre de carbone
Suspension avant Poussoirs et tirants Quantum
Suspension arrière Poussoirs et tirants Quantum
Nom du moteur Porsche 3.5
Cylindrée 3 499 cm3
680 ch à 13 000 tr/min
Configuration 12 cylindres en V à 80°
Boîte de vitesses Transversale semi-automatique
Nombre de rapports 6
Carburant Shell
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Blaupunkt
Histoire en compétition
Pilotes 9. Drapeau : Italie Michele Alboreto
10. Drapeau : Italie Alex Caffi
Début Grand Prix automobile des États-Unis 1991
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
3000
Championnat constructeur 17e avec aucun point

Chronologie des modèles (1991)

La Footwork A11C est la première monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie britannique Footwork Racing dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1991. Ayant disputé les trois premiers Grands Prix, elle est pilotée par les Italiens Michele Alboreto et Alex Caffi. L'A11C est définitivement remplacée par la Footwork FA12 à partir du Grand Prix de Monaco.

HistoriqueModifier

 
Le moteur V12 Porsche se révèle très fragile et lourd.

La Footwork FA12 n'étant pas prête en début de saison, l'A11C, évolution de l'Arrows A11B de 1990, mue par un moteur Ford-Cosworth, est engagée. Elle s'en distingue toutefois par son moteur V12 Porsche. L'A11C s'avère très peu performante, notamment en raison d'un moteur en fait constitué de deux moteurs V6 accolés et pèse 190 kilogrammes, soit trente de plus que le moteur Honda, qui propulse les McLaren MP4/6, les meilleurs monoplaces du plateau[1].

Lors du Grand Prix inaugural, aux États-Unis, Caffi n'arrive pas à se qualifier et Alboreto est vingt-cinquième et avant-dernier sur la grille, à 5,5 secondes de la pole position établie par Ayrton Senna. En course, Alboreto lutte en fond de classement et abandonne à mi-course en raison de la casse de sa boîte de vitesses[2],[3].

Le second Grand Prix, au Brésil, est encore moins fructueux car aucune monoplace ne se qualifie, Caffi et Alboreto réalisant respectivement les vingt-septième et vingt-neuvième temps, à environ six secondes de Senna[4].

Enfin, lors du Grand Prix de Saint-Marin, Caffi dispose de la nouvelle FA12, tandis qu'Alboreto doit encore composer avec l'A11C. Si les deux pilotes échouent à se qualifier, Caffi réalise le vingt-neuvième temps, battant son équipier, trentième des qualifications, pour quatre dixièmes de seconde, mais toujours à plus de huit secondes de Senna. La FA12 remplace définitivement l'A11C à partir du Grand Prix suivant, à Monaco[5].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

 
L'avant de la Footwork A11C d'Alboreto, exposée à Hockenheim.
Résultats détaillés de la Footwork A11C en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1991 Footwork Grand Prix
International
Porsche 3.5
V12
Goodyear USA BRÉ SMR MON CAN MEX FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 0 17e
Michele Alboreto Abd Nq Nq
Alex Caffi Nq Nq

Légende : ici

Notes et référencesModifier

  1. « Moteur Porsche », sur statsf1.com (consulté le 21 octobre 2019)
  2. « Qualifications du Grand Prix des États-Unis 1991 », sur statsf1.com (consulté le 21 octobre 2019)
  3. « Classement du Grand Prix des États-Unis 1991 », sur statsf1.com (consulté le 21 octobre 2019)
  4. « Qualifications du Grand Prix du Brésil 1991 », sur statsf1.com (consulté le 21 octobre 2019)
  5. « Qualifications du Grand Prix de Saint-Marin 1991 », sur statsf1.com (consulté le 21 octobre 2019)

Sur les autres projets Wikimedia :