Ouvrir le menu principal

Flatiron Building

gratte-ciel américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flatiron.
Flatiron Building
Edificio Fuller (Flatiron) en 2010 desde el Empire State crop boxin.jpg
Le Flatiron vu de l'Empire State Building.
Histoire
Ancien(s) nom(s)
Fuller Building
Architecte
Construction
1900-1902
Usage
Bureaux
Architecture
Style
Statut patrimonial
New York City Landmark (d) ()
Inscrit au NRHP ()
National Historic Landmark ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Hauteur du toit
87 m
Hauteur
87 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Étages
22
Localisation
Pays
Ville
Quartier
Adresse
Coordonnées

Le Flatiron Building, anciennement « Fuller Building », est un immeuble de bureaux situé dans l'arrondissement de Manhattan à New York, plus précisément dans le quartier de Midtown, au carrefour de la 23e rue, 5e avenue et Broadway, face à Madison Square. Il compte vingt-deux étages et mesure 87 mètres de hauteur. Cet immeuble a donné son nom au quartier qui l'entoure, le Flatiron District.

Le terme « flatiron » signifie « fer à repasser »[1]. Sa forme caractéristique est due au croisement à cet endroit de la 5e avenue avec Broadway qui est la seule avenue de New York ne respectant pas le plan d'alignement avec croisements à angles droits des autres artères. En conséquence, il a fallu construire un immeuble en pointe à l'intersection.

Sommaire

HistoireModifier

L'immeuble est construit selon un plan triangulaire, dessiné par l'architecte américain Daniel Burnham, qui appartenait à l'école de Chicago. Ce dernier a choisi le style Beaux-Arts et développé les ordres grecs classiques. Les trois façades sont divisées horizontalement en trois parties. Le Flatiron building fut construit en deux ans. Il pèse environ 332 000 tonnes. Il a une structure en acier[2].

Le Flatiron était l'un des plus hauts gratte-ciel de Manhattan lors de son achèvement en 1902 mais n'a jamais été le plus haut du monde[3].

L'appartement du dernier étage a été construit après le reste de l'édifice.

Le Flatiron building est classé site historique national (National Historic Landmark) en 1989.

Le Flatiron dans l'artModifier

Outre Alfred Stieglitz et Edward Steichen, des photographes comme Alvin Langdon Coburn, Jessie Tarbox Beals, Fred Stein, les peintres de l'Ashcan School comme John Sloan, Everett Shinn et Ernest Lawson, ainsi que Paul Cornoyer et Childe Hassam, le lithographe Joseph Pennell, l'illustrateur John Edward Jackson ainsi le cubiste Albert Gleizes ont tous traité le Flatiron comme sujet d'œuvres.

Dans la culture populaireModifier

L'immeuble est utilisé dans les films Spider-Man : en effet, il abrite le Daily Bugle, le journal où travaille Peter Parker. Dans le film L'Adorable Voisine (1958), Kim Novak, la sorcière, séduit James Stewart au sommet de cet immeuble. Dans Usual Suspects (1995), un plan montre l'immeuble dans toute sa hauteur. Dans le film Godzilla (1998), le Flatiron Building est détruit accidentellement par l'armée américaine. Dans le film Monsieur Popper et ses pingouins, le bureau de monsieur Popper est situé dans l'immeuble, ce dernier étant agent immobilier, il cherche à l'acquérir.

La marque Electro-Harmonix propose une pédale d'effet de fuzz pour guitare, appelée Flatiron Fuzz, portant un dessin stylisé de l'immeuble.

L'immeuble apparaît dans les jeux vidéo Grand Theft Auto IV et Grand Theft Auto: Chinatown Wars sous le nom de Triangle Building.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Flatiron Building : le fer à repasser de New York - Damien Roué, Phototrend.fr, 29 novembre 2008
  2. (en) Norval White et Elliot Willensky, AIA Guide to New York City : The Classic Guide to New York's Architecture (4th ed.), New York, Three Rivers Press, 2000 (ISBN 0-8129-3107-6).
  3. Le Park Row Building, par exemple, construit en 1899 (trois ans avant le Flatiron Building), mesure près de 120 mètres de haut contre 87 mètres pour le Flatiron.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier