Le Flanby (souvent orthographié à tort avec un « m ») est une marque commerciale française de dessert de type flan, composé de lait gélifié au caramel, commercialisée par « Lactalis Nestlé Produits Frais », une coentreprise des groupes agroalimentaires Nestlé et Lactalis, et vendue dans des pots de matières plastiques.

Flanby (Nestlé).

ÉtymologieModifier

Flanby a très probablement pour racine l'appellation « flan », et le suffixe « by » par anglicisme. Flanby renvoie au mot anglais « flabby » (« flasque »)[réf. nécessaire].

HistoriqueModifier

La marque Flanby est créé en 1967 par l'entreprise Chambourcy. En 1996, la marque passe dans le giron de Nestlé, lors du rachat de Chambourcy[1].

Dans les années 2000, la marque profite d'un certain regain de popularité grâce à des jeux comme le gobage de Flanby, mais également parce que « Flanby » est l'un des surnoms donnés à François Hollande par ses détracteurs, du fait de son caractère supposé mou et indécis[2],[3],[4],[5]. Arnaud Montebourg aurait été le premier à le dénommer ainsi dès 2003[6].

Principaux ingrédients et provenanceModifier

 
Pour démouler le flan, il faut retourner le pot de Flanby, retirer la languette et soulever le pot.

Gobage de FlanbyModifier

Par extension, la marque Flanby est utilisée pour désigner tout flan industriel.[réf. souhaitée]

À partir de ce nom, s'est développé le folklore du « gobage de Flanby », une aspiration rapide du flan par la bouche.[réf. souhaitée]

Cette pratique se répand du fait de la généralisation d'Internet, où l'on voit apparaître des sites qui lui sont spécialement consacrés[7]. Parallèlement, de nombreuses vidéos sont publiées sur des blogs ou sur YouTube[8].

Notes et référencesModifier

  1. Nestlé, sur Prodimarques
  2. « François Hollande : "Je ne connais personne qui n'aime pas le Flanby" », Le Point.fr, 7 juin 2018.
  3. « Quand Arnaud Montebourg riait du surnom "Flanby" de Hollande », France TV Info.fr, 29 août 2014.
  4. « François Hollande se confie : comment il a accepté son surnom "Flanby" avec philosophie », Nicolas Deschamps , Gala.fr, 24 juillet 2018.
  5. (en) Steve Erlanger, « The Soft Middle of François Hollande », sur The New York Times.com,  : « He used to be referred to as “Flanby,” after a brand of wobbly caramel pudding, just one of a string of insulting nicknames for a convivial man considered always at the second rank of politics. He has been called “a living marshmallow” and “Mr. Little Jokes,” and just last year, Martine Aubry, the head of the Socialist Party, described him as a couille molle, a nasty way of saying he has no guts ».
  6. Jordan Grevet, « "Flanby" : Arnaud Montebourg à l'origine du surnom de François Hollande ? », sur Closer.fr, .
  7. « Fédération Française des Gobeurs de Flanby », sur gobage.com (consulté le 10 mars 2010)
  8. « Recherche de gobage de flanby », sur YouTube.com (consulté le 10 mars 2010)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier