Ouvrir le menu principal

Fernando Vaz (football)

footballeur portugais
(Redirigé depuis Fernando Vaz)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaz.
Ne doit pas être confondu avec Fernando Vaz (médecin).

Fernando Vaz
Image illustrative de l’article Fernando Vaz (football)
Biographie
Nom Fernando Gomes Ribeiro Vaz
Nationalité Drapeau : Portugal Portugais
Naissance
Lieu Benguela (Angola)
Décès (à 68 ans)
Lieu Lisbonne
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1935-1940Drapeau : Portugal Casa Pia AC[1]
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1947-1951Drapeau : Portugal Sporting Portugal Adjoint
1951-1953Drapeau : Portugal CF Belenenses[2]
1952Drapeau : Portugal V. Setúbal[3]
déc 52-jan 53Drapeau : Portugal FC Porto
1953-1954 Drapeau : Portugal SC Braga[4]
1954Drapeau : Portugal Portugal
1954-1955Drapeau : Portugal FC Porto[5]
1955-1956Drapeau : Portugal V. Guimarães[6]
1956-1957Drapeau : Portugal Caldas SC[7]
1957-1958Drapeau : Portugal V. Guimarães
1958-1959Drapeau : Portugal CF Belenenses[2]
1959-déc1959Drapeau : Portugal Sporting Portugal
jan 1960-déc 1961Drapeau : Portugal GD CUF
jan 1962-1962Drapeau : Portugal V. Setúbal[3]
1962-mar 64Drapeau : Portugal CF Belenenses
mar 64-1969Drapeau : Portugal V. Setúbal[3]
-fév 72Drapeau : Portugal Sporting Portugal[8]
fév1972-mar 74Drapeau : Portugal Académica de Coimbra[9]
1974-jan 75Drapeau : Portugal Atlético[10]
1975-1976Drapeau : Portugal SC Beira-Mar[11]
1976-jan 78Drapeau : Portugal V. Setúbal[3]
jan 78-jan 79Drapeau : Portugal CS Marítimo[12]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Fernando Vaz, de son nom complet Fernando Gomes Ribeiro Vaz, est un footballeur, entraîneur, portugais né le 5 août 1918 à Benguela dans la colonie portugaise de l'Angola. Il décède le 25 août 1986. Il s'est aussi distingué comme journaliste.

Il a aussi été élu conseiller municipal de Lisbonne sous l'étiquette du Parti socialiste.

En 2010, sa veuve reçoit en son nom la médaille d'honneur de la ville de Setúbal[13], dans le cadre des 100 ans du club local.

BiographieModifier

JoueurModifier

Né en Angola, il rentre au Portugal (Vila Porca de Murça), à l'âge d'un an, en raison de la mort de son père (entrepreneur dans commerce du caoutchouc), et à neuf ans, il rejoint l'orphelinat de Casa Pia, institution où il suit des cours de commerce. Il commence à travailler à 16 ans auprès du "Banco Lisboa & Açores", où il est chargé des relations avec les pays étrangers, ce qui lui permet ainsi de maîtriser le français et l'anglais.

Il y découvre aussi le football, et commence à jouer dans les équipes jeunes de l'orphelinat, et c'est parmi ces jeunes qu'il est découvert par Arthur John. Il est alors âgé de 17 ans et rejoint directement l'équipe première. Il fait donc partie de l'équipe du Casa Pia AC qui en 1938-1939 a participé au championnat national de la 1re division (seule fois dans l'histoire du club). Il est un des principaux acteurs de cette montée surtout grâce au but décisif qui fait triompher le Casa Pia AC 2 à 1 face à l'União de Lisboa, match décisif pour la montée, joué au "Campo Grande".

À 22 ans il décide de mettre fin à sa carrière de footballeur en raison des exigences de son emploi de commis de banque, tout en s'instruisant sur les techniques et tactiques du football, et cela essentiellement auprès du "Mestre" Cândido de Oliveira. Quelques années plus tard, à l'âge de 26 ans, il quitte son emploi à la banque et ouvre une entreprise qui n'a pas fonctionné, et deux ans après devient chômeur.

EntraîneurModifier

Fernando Vaz a été l'un des meilleurs entraîneurs portugais, ayant laissé sa marque dans tous les clubs par où il est passé.

En 1947 il arrive au Sporting Clube de Portugal, son club de cœur, comme il l'a souvent dit, où il remplit les fonctions d'entraîneur adjoint de Cândido de Oliveira, son ami. Même après son départ il reste au Sporting, sous les ordres de Sándor Peics et de l'anglais Randolph Galloway, contribuant ainsi à la conquête de trois championnats et d'une Coupe du Portugal, pendant les quatre saisons au cours desquelles il a été entraîneur adjoint du club.

Arrivé à Belenenses en 1951, en remplacement d'Augusto Silva. Il obtient ainsi sa première expérience en tant qu'entraîneur principal. Tandis que durant la même période il retrouve Cândido de Oliveira, en étant son adjoint au sein de l'équipe nationale. Il réalise avec le Belenenses une belle saison terminant 4e du championnat élite portugais, avec le même nombre de points que le FC Porto 3e. Pourtant, à la fin de la saison 1951-1952, lors de la "liguilha" (barrage entre 1re et 2e division), il prend les destinées du Vitória Setúbal, qui évolue en 2e division nationale dans le but de revenir au plus haut niveau du football portugais. Les dirigeants de Belenenses ayant accepté la demande spéciale des "sadinos". Fernando Vaz et son action se révèlent décisif afin d'assurer la montée à la 1re division nationale, et cela cèle les fondements d'un amour entre le club de Setúbal, et Fernando Vaz. De retour au CF Belenenses a saison suivante il termine sur le podium, avec dans ses rangs le meilleur buteur du championnat, Matateu. Mais au terme de cette dernière il est appelé à devenir l'entraîneur du SC Braga. Où il laisse de bons souvenirs, où l'excellence du football pratiqué par son équipe (victoire 5-0 face à Benfica et 7-0 face Belenenses), fait que le Sporting local est surnommé l'"Arsenal do Minho". Après il est appelé en sélection afin de gérer en tant qu'entraîneur adjoint, les rouges et verts nationaux.

Après une première expérience au FC Porto, qui n'a duré que moins d'un mois (29 décembre 1952 au 23 janvier 1953) lors de la saison 1952-53 (en remplacement de l'Italien Lino Taiolli), il cède sa place à son ami Cândido. Il y retourne pour la saison 1954-1955. Lors de son passage à Porto il est essentiellement associée à un match amical historique joué à l'Estádio das Antas, face au Real Madrid de Di Stefano. La victoire du FC Porto, 5 à 2, eu un retentissement dans toute l'Europe car l'équipe de Madrid était à l'époque considérée, comme la meilleure du Vieux Continent[14]. Malheureusement le fait de terminer à la quatrième place du championnat et d'être éliminé en huitième de finale de la Coupe du Portugal, font qu'à la fin de la saison il quitte son poste.

Il reste dans le nord du Portugal et part rejoindre le V. Guimarães, qui évolue en deuxième division. Le championnat débute de la pire façon, avec quatre défaites consécutives. Il est obligé de faire quelques changements qui se sont avérés essentiels, et permet au V. Guimarães, d'être à la 3e place à la mi saison, puis termine 2e de la Zone Nord, obligeant le club de Guimarães, à passer un tour de barrage face à l'Académica pour accéder à la première division, après un match aller se concluant par un nul (1-1), le match retour a lieu à Coimbra où malheureusement son équipe concède un but éliminatoire.

Après un passage par le Caldas SC, il est de retour dans la première capitale de l'histoire portugaise. Le Vitória Guimarães, qui végète toujours en ligue inférieure. Tout comme en 1956, il doit passer par les barrages, face au SC Salgueiros, avant-dernier du championnat de première division. Guimarães, réalise l'exploit en gagnant à l'extérieur 2 buts à 1, le match retour a lieu le 15 juin 1958 et se solde par un match nul de 2 buts partout, et ainsi cèle définitivement la montée. Des problèmes financiers, et une vacance de président, font qu'il ne renouvelle pas.

Il est de retour à Belenenses lors de la saison 1958-59 où à nouveau il accède à la troisième place. Cette année Belenenses lutte pour le titre, avec Benfica, et le FC Porto, devant l'autre grand le Sporting Portugal. Rappelé par ce dernier à venir coaché l'équipe première, il a au moment de son départ quelques mots désagréables envers le club, et Matateu[15].

Lors de la saison 1959-1960, il prend en main le club de ses débuts le "grand" Sporting. Il est congédié après un nul à domicile face à l'Académica de Coimbra, à un moment où tout semble encore jouable dans le championnat.

Il rejoint le CUF, où il obtient certains des meilleurs résultats du club. Comme il l'avait déjà fait dix ans auparavant il rejoint à la fin de la saison 1961-62, le Vitória Setúbal, une nouvelle fois afin de les faire monter en première division lors de la "liguilha".

Malgré ces soucis lors de son dernier passage il est de retour à Belenenses en 1962, et obtient une excellente 4e place. Il mène l'équipe en Coupe des villes de foires, où il oblige le FC Barcelone à un match de barrage (défaite 3 à 2). En Coupe du Portugal de football, il est là aussi contraint à un match de barrage pour accéder à la finale, face au Vitória Guimarães. Cette saison reste pour lui la meilleure avec Belenenses. La saison suivante il repart auréolé de son excellente saison passée, de nouveau en Coupe des villes de foires, il atteint les 1/8 de finale s'inclinant face à l'AS Roma, après avoir battu au premier tour les yougoslaves du NK Trešnjevka. Il ne termine pas la saison, en raison d'un désaccord avec les dirigeants du club et son choix de ne pas faire jouer la star du Belenenses, le mythique Matateu, il est remplacé par l'espagnol Ángel Zubieta[16].

En 1964, il est de retour au Vitória Setúbal, mais cette fois-ci pour une saison complète. Il y obtient ses meilleurs résultats, notamment en Coupe du Portugal, où il dispute quatre finales consécutives tout en remportant deux d'entre elles, dont l'une contre le Benfica Lisbonne, en 1965 (3-1) et en 1967, lors de la finale la plus longue de tous les temps (144 minutes, la séance de tirs au but n'étant pas encore appliquée, le match continuait jusqu'à ce qu'un but soit marqué afin de départager les deux clubs) face à l'Académica. Lors de sa dernière saison au club, il réalise une excellente prestation en C3, battant Linfield, l'Olympique lyonnais, et la Fiorentina. Les "sadinos s'inclinent face au futur vainqueur de la compétition, l'équipe anglaise de Newcastle  . Après un match aller disputé en Angleterre sous une neige lourde, le "Vitória"" est écrasé 5 à 1. Le match retour est mémorable et reste à jamais inscrit dans la mémoire des supporters de Setúbal, les verts et blancs mènent assez rapidement 3 buts à 0, ne leur restant qu'un seul but à marquer afin de se qualifier pour les demis. Malgré les assauts répétés face aux cages anglaises. Ce sont ces derniers qui marquent le but anéantissant les espoirs lusitaniens qui n'arrivent à rien face à une équipe Britannique, plus expérimentée et qui a su bien défendre jusqu'à la fin[17].

Après cinq saisons passées au Vitória Setúbal, il retourne Sporting Portugal lors de la saison 1969-1970, après avoir refusé des propositions financières beaucoup plus intéressantes en provenance de clubs espagnols qui voulaient louer ses services, comme l'Atletico Madrid, le FC Valence, le Real Valladolid, Las Palmas, le Real Majorque, le Deportivo La Corogne et l'Espanyol Barcelone. Il obtient immédiatement le titre de champion national, la saison suivante, il remporte sa troisième Coupe du Portugal, avec une nette victoire 4-1 sur, à nouveau, le Benfica Lisbonne. En litige avec le Conseil et sous des accusations liées à l'utilisation de substances dopantes, il rejoint Coïmbra et son club l'Académica où il n'arrive pas à temps pour les sauver de la descente. La saison suivante, il leur permet de revenir en 1re Division, obtenant ainsi le titre de Champion national de 2e division.

Après le 25 avril 1974, il est un ardent partisan de la création de l'Association des entraîneurs.

Passé par l'Atlético Portugal au début de la saison 1974-1975, il la termine au SC Beira-Mar, et assure, une nouvelle montée en première division. Puis un nouveau retour à Setúbal (saison 1976-1977) obtenant une méritoire 6e place au classement général. Il débute la saison 1977-1978, mais en raison de mauvais résultats, il est remplacé par Carlos Cardoso. Puis il met fin à sa carrière d'entraîneur à Madère, au sein du CS Marítimo en remplacement de Pedro Gomes. Il permet à l'équipe de se maintenir en première division. Il signe pour une nouvelle saison, mais à l'issue des matches allers (dernier avec 7 points), il cède sa place à Manuel Oliveira après une nouvelle défaite à domicile face à son ancien club du Beira-Mar. Il termine ainsi sa carrière d'entraîneur de football, et se consacre à plein temps au journalisme.

SélectionneurModifier

Il débute en tant qu'adjoint de Cândido de Oliveira. Après cette période, avec ce dernier, il prend en main l'équipe nationale du Portugal en , à la suite de la démission de Salvador Da Costa, il ne dispute qu'un match, match perdu 3 à 0 face à l'Allemagne, alors champion du monde (Suisse 1954).

Carrière journalistiqueModifier

Alors sans emploi, il écrit régulièrement dans la section des sports du Diário de Lisboa ainsi que dans la revue Stadium, puis invité, en 1946, par Cândido de Oliveira, avec qui il a une relation amicale et privilégiée, à se joindre à un groupe de rédacteurs du journal A Bola, dont il deviendra rédacteur en chef. Après avoir mis un terme à sa carrière d'entraîneur, il se consacre au journalisme, à nouveau dans les colonnes du journal A Bola, il meurt le 25 août 1986 à l'âge de 68 ans, quelques heures après avoir terminé sa dernière chronique sur le match Belenenses, Rio Ave.

StatistiquesModifier

JoueurModifier

Championnats Coupes nationales Coupes continentales Sélection   Portugal Total
Saison Club Pays Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts Matches Buts
1935-36 Casa Pia   DII Série 6
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
0
0
incomplet
incomplet
1936-37 Casa Pia   DII Série 6
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
0
0
inconnu
inconnu
1937-38 Casa Pia   DII Série 7
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
0
0
inconnu
inconnu
1938-39 Casa Pia   I Divisão
2
0
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
0
0
inconnu
inconnu
1939-40 Casa Pia   DII Série Estremadura
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
inconnu
0
0
inconnu
inconnu
Total
incomplet (2)
incomplet (0)
0
0
0
0
0
0
incomplet (2)
incomplet (0)

EntraîneurModifier

Le tableau ci-dessous, comprend tous les matches officiels hors matches amicaux.

Résultats Total
Saison Club Pays V. N. D. Cl. Titres % V. % N. % D.
1951-52 Os Belenenses   I Divisão
Inconnu
Inconnu
Inconnu
4e
0
Inconnu
Inconnu
Inconnu
1951-52 V. Setúbal   II Divisão
Inconnu
Inconnu
Inconnu
Inconnu
Inconnu
Inconnu
Inconnu
Inconnu
1952-53 FC Porto   I Divisão
2
0
0
Saison non terminée
0
100%
0%
0%
1952-53 Os Belenenses   I Divisão
15
6
7
3e
0
53,57
21,43
25
1953-54 SC Braga   I Divisão
Inconnu
Inconnu
Inconnu
5e
0
Inconnu
Inconnu
Inconnu
1954-55 FC Porto   I Divisão
13
6
9
4e
0
46,43%
21,43%
32,14%
1955-56 V. Guimarães   II Divisão
19
3
6
2e Z.Nord
0
67,86%
10,71%
21,43%
1956-57 Caldas SC   I Divisão
7
8
15
12e
0
23,33%
26,67%
50%
1957-58 V. Guimarães   II Divisão
19
4
5
1er Z. Nord
0
67,86%
14,28%
17,86%
1958-59 Os Belenenses   I Divisão
20
7
5
3e
0
62,50
21,88
15,62
1959-60 Sporting Portugal   I Divisão
12
3
1
Saison non terminée
0
75%
18,75%
6,25%
1959-60 GD CUF   I Divisão
Inconnu
Inconnu
Inconnu
6e
0
Inconnu
Inconnu
Inconnu
1960-61 GD CUF   I Divisão
14
6
12
6e
0
43,75%
18,75%
37,50%
1961-62 GD CUF   I Divisão
17
5
9
4e
0
54,84%
16,13%
29,03%
1961-62 V. Setúbal   II Divisão
4
1
1
1er Liguilha
0
66,66%
16,67%
16,67%
1962-63 Os Belenenses   I Divisão
23
8
9
4e
0
57,50%
20%
22,50%
1963-64 Os Belenenses   I Divisão
17
4
8
Saison non terminée
0
58,62%
13,79%
27,59%
1963-64 V. Setúbal   I Divisão
3
3
3
7e
0
33,33%
33,33%
33,33%
1964-65 V. Setúbal   I Divisão
25
4
9
6e
1
65,79%
10,53%
23,68%
1965-66 V. Setúbal   I Divisão
17
7
11
5e
0
48,57%
20%
31,43%
1966-67 V. Setúbal   I Divisão
17
9
11
5e
1
45,95%
24,32%
29,73%
1967-68 V. Setúbal   I Divisão
22
11
9
5e
0
52,38%
26,19%
21,43%
1968-69 V. Setúbal   I Divisão
20
9
7
4e
0
55,55%
25%
19,45%
1969-70 Sporting Portugal   I Divisão
29
7
3
1er
1
74,36%
17,95%
7,69%
1970-71 Sporting Portugal   I Divisão
23
9
6
2e
1
60,53%
23,68%
15,79%
1971-72 Sporting Portugal   I Divisão
14
4
4
Saison non terminée
0
63,64%
18,18%
18,18%
1971-72 Académica de Coimbra   I Divisão
2
1
3
14e
0
33,33%
16,67%
50%
1972-73 Académica de Coimbra   II Divisão
26
5
4
1er Z. Nord
1
74,29%
14,28%
11,43%
1973-74 Académica de Coimbra   I Divisão
7
5
12
Saison non terminée
0
29,17%
20,83%
50%
1974-75 Atlético   I Divisão
4
4
8
Saison non terminée
0
25%
25%
50%
1974-75 SC Beira-Mar   II Divisão
Inconnu
Inconnu
Inconnu
2e Z. Nord
0
Inconnu
Inconnu
Inconnu
1975-76 SC Beira-Mar   I Divisão
6
9
16
13e
0
19,35%
29,03%
51,62%
1976-77 V. Setúbal   I Divisão
16
7
12
6e
0
45,71%
20%
34,29%
1977-78 V. Setúbal   I Divisão
8
1
7
Saison non terminée
0
50%
6,25%
43,75%
1977-78 CS Marítimo   I Divisão
6
3
7
12e
0
37,50%
18,75%
43,75%
1978-79 CS Marítimo   I Divisão
2
5
10
Saison non terminée
0
11,76%
29,41%
58,83%

Coupes continentalesModifier

En gras, le club vainqueur.

Date Club Compétition Adversaire Résultat
3 octobre 1962   Os Belenenses C3   FC Barcelone 1-1
11 octobre 1962   Os Belenenses C3   FC Barcelone 1-1
31 octobre 1962   Os Belenenses C3   FC Barcelone 3-2
25 septembre 1963   Os Belenenses C3   NK Trešnjevka 0-2
9 octobre 1963   Os Belenenses C3   NK Trešnjevka 2-1
4 décembre 1963   Os Belenenses C3   AS Rome 2-1
11 décembre 1963   Os Belenenses C3   AS Rome 0-1
25 août 1965   V. Setúbal C2   AGF Aarhus 2-1
19 septembre 1965   V. Setúbal C2   AGF Aarhus 2-1
9 novembre 1966   V. Setúbal C3   Juventus 3-1
30 novembre 1966   V. Setúbal C3   Juventus 0-2
20 septembre 1967   V. Setúbal C2   Fredrikstad FK 1-5
5 octobre 1967   V. Setúbal C2   Fredrikstad FK 2-1
8 novembre 1967   V. Setúbal C2   Bayern Munich 6-2
14 novembre 1967   V. Setúbal C2   Bayern Munich 1-1
19 septembre 1968   V. Setúbal C3   Linfield 3-0
9 octobre 1968   V. Setúbal C3   Linfield 1-3
30 octobre 1968   V. Setúbal C3   Olympique lyonnais 5-0
13 novembre 1968   V. Setúbal C3   Olympique lyonnais 1-2
18 décembre 1968   V. Setúbal C3   Fiorentina 3-0
18 décembre 1968   V. Setúbal C3   Fiorentina 2-1
12 mars 1969   V. Setúbal C3   Newcastle 5-1
26 mars 1969   V. Setúbal C3   Newcastle 3-1
24 septembre 1969   Sporting Portugal C3   LASK Linz 4-0
1er octobre 1969   Sporting Portugal C3   LASK Linz 2-2
29 octobre 1969   Sporting Portugal C3   Arsenal 0-0
26 novembre 1969   Sporting Portugal C3   Arsenal 3-0
16 septembre 1970   Sporting Portugal C1   Floriana FC 5-0
30 septembre 1970   Sporting Portugal C1   Floriana FC 0-4
21 octobre 1970   Sporting Portugal C1   Carl Zeiss Iéna 2-1
2 novembre 1970   Sporting Portugal C1   Carl Zeiss Iéna 1-2
15 septembre 1971   Sporting Portugal C2   FK Lyn 4-0
29 septembre 1971   Sporting Portugal C2   FK Lyn 0-3
20 octobre 1971   Sporting Portugal C2   Glasgow Rangers 3-2
3 novembre 1971   Sporting Portugal C2   Glasgow Rangers 4-3 ap

sélectionneur[18]Modifier

Résultats Total
Saison Club Pays V. N. D. Titres % V. % N. % D.
1954-55 Portugal  
0
0
1
0
0%
0%
100%
Total
0
0
1
0
0
0
100
Date Lieu Compétition Adversaire Résultat
14 décembre 1954   Lisbonne Match amical   Allemagne 0-3 (D)

PalmarèsModifier

JoueurModifier

EntraîneurModifier

Avec le V. Setúbal[20]Modifier

  • Vainqueur de la "Taça Costa Verde" en 1965.
  • Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1965 et 1967.
  • Vainqueur du "Troféu Ibérico" en 1968.
  • Vainqueur du "Troféu Teresa Herrera" en 1968.
  • Vainqueur de la "Taça do Tejo" en 1968.
  • Vainqueur de la "Taça Ribeiro dos Reis" en 1969.
  • Vainqueur du "Troféu Internacional Titanic" en 1969.

Avec le Sporting Portugal[21]Modifier

  • Vainqueur du Championnat du Portugal en 1970[22].
  • Vainqueur de la "Taça de Honra da AF Lisboa" en 1970 et 1971
  • Vainqueur du "Torneio Internacional de Lourenço Marques" en 1970.
  • Vainqueur du "Troféu Montilla Moriles" en 1970.
  • Vainqueur de la Coupe du Portugal en 1971.
  • Vainqueur du "Troféu San Sebastian" en 1971.
En tant qu'adjointModifier

Avec le Académica de CoimbraModifier

HonneursModifier

BibliographieModifier

  • Noções práticas do futebol : técnica do jogo, preparação física…. Lisboa, Empresa Nacional de Publicidade, 1962
  • Noções práticas do futebol. Lisboa, Empresa Nacional de Publicidade, 1963
  • A formação técnica-pedagógica do treinador de futebol. Porto, Sindicato Nacional dos Treinadores de Futebol, 1964

RéférencesModifier

  1. (pt) Fernando Vaz joueur au Casa Pia sur futpt.blogspot.fr
  2. a et b (pt) Fernando Vaz à Belenenses sur futpt.blogspot.fr
  3. a b c et d (pt) Fernando Vaz au V. Setúbal sur futpt.blogspot.fr
  4. (pt) Fernando Vaz au SC Braga sur futpt.blogspot.fr
  5. (en) Fernando Vaz au FC Porto sur fcporto.pt
  6. (pt) Fernando Vaz au V. Guimarães sur futpt.blogspot.fr
  7. (pt) Fernando Vaz au Caldas SC sur futpt.blogspot.fr
  8. (pt) Fernando Vaz au Sporting Portugal sur futpt.blogspot.fr
  9. (pt) Fernando Vaz à l'Académica de Coimbra sur futpt.blogspot.fr
  10. (pt) Fernando Vaz à l'Atlético sur futpt.blogspot.fr
  11. (pt) Fernando Vaz au SC Beira-Mar sur futpt.blogspot.fr
  12. (pt) Fernando Vaz au CS Marítimo sur futpt.blogspot.fr
  13. (pt) Les 100ans du Vitória Setúbal sur destak.pt
  14. (pt) Fernando Vaz au FC Porto sur bibo-porto-carago.blogspot.fr
  15. (pt) Fernando Vaz à Belenenses sur belenensesilustrado.blogspot.fr
  16. (pt) Fernando Vaz à Belenenses sur portuguesefutebol.com
  17. (pt) Fernando Vaz et le Vitória Setúbal sur viiiexercito.com
  18. (en) Stats de Fernando Vaz sélectionneur sur eu-football.info
  19. (pt) Palmarès du Csa Pia AC sur casapia-ac.pt
  20. (pt) Palmarès V. Setúbal sur vfc.pt
  21. (pt) Palmarès de Fernando Vaz au Sporting sur tesouroverde.blogspot.fr
  22. (pt) Entraîneurs champions du Portugal sur dn.pt
  23. (pt) participation du V. Setúbal en coupe du Portugal sur vfc.no.sapo.pt

Liens externesModifier