Ouvrir le menu principal
Fernand Mourlot
Fernand Mourlot Paris 1950.jpg
Fernand Mourlot en 1950.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Distinction

Fernand Mourlot est un maître-imprimeur lithographe, né à Paris le et mort le [1] dans la même ville.

Sommaire

BiographieModifier

Parmi les artistes qu'il a régulièrement accueillis dans son atelier figurent Matisse, Fautrier, Dubuffet, Picasso, Buffet, Miro, Chagall, Braque, Giacometti, Calder, Raoul Dufy, Marcel Chassard, Roland Bierge, Saul Steinberg, Paul Jenkins, Utrillo, Van Dongen, Vlaminck, Maurice Estève, Roberto Matta, Pierre Alechinsky, Cottavoz… Il fréquenta par la même occasion de nombreux poètes et écrivains comme Aragon, Éluard, Jacques Prévert, Colette, Jean Paulhan, Francis Ponge

Il a collaboré avec l'éditeur Tériade pour la revue Verve, pour laquelle il a imprimé de nombreuses couvertures et lithographies originales, en particulier les deux volumes de la Bible de Chagall.

Son premier atelier est 18 rue de Chabrol, dans le Xe arrondissement de Paris, atelier que son père imprimeur, Jules Mourlot, avait acquis en 1914 à l'imprimeur Bataille.

En 1960, il déménage rue Barrault, au pied de la Butte-aux-Cailles, dans le XIIIe arrondissement puis s'installe finalement en 1976 à Montparnasse, 49 rue du Montparnasse[2].

Dans son livre Gravés dans ma mémoire, il raconte sa vie d'imprimeur et ses rencontres avec les artistes.

ExpositionsModifier

  • Atelier Mourlot and 20th Century Lithography in Paris (2015)[3]

Fernand Mourlot Éditeur (sélection)Modifier

PublicationsModifier

  • Souvenirs et portraits d'artistes, Alain Mazo (Paris) et Léon Amiel (New York), 1972
  • Gravés dans ma mémoire, Robert Laffont, Paris, 1979

Notes et référencesModifier

  1. Notice d'autorité personne du catalogue général de la BNF.
  2. Gravés dans ma mémoire, Robert Laffont, Paris, 1979.
  3. « Exposition Atelier Mourlot au Kawamura memorial DIC museum of art en 2015 », sur kawamura-museum.dic.co.jp (consulté le 16 septembre 2015).

AnnexesModifier