Ouvrir le menu principal

Fascination (chanson)

morceau de valse de Marchetti et de Féraudy

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fascination.

Fascination est une chanson française composée par Dante Pilade Marchetti (en), dont les paroles ont été écrites par Maurice de Féraudy. Cette chanson, très représentative de la Belle Époque, connaît le succès depuis plus d'un siècle.

La chansonModifier

Le compositeur italien installé à Paris, Dante Pilade Marchetti[1], ou Fermo Dante Marchetti ou encore F. D. Marchetti (1876, Massa - 1940, Paris), a composé, en 1904, une valse lente instrumentale, Fascination ou Liebeszauber, valse tzigane[2]. En 1905, l'acteur et dramaturge Maurice de Féraudy met des paroles sur cette musique, à la demande de la chanteuse Paulette Darty, « reine des valses lentes », qui crée la valse chantée Fascination.

Cette musique adaptée au film de Billy Wilder , Love in the afternoon (Ariane en français), avec en vedettes Gary Cooper, Audrey Hepburn et Maurice Chevalier, avait comme éditeur musical Marcel Combre, "ce qui mis beaucoup de beurre dans les épinards" de la maison à la sortie du film en 1957[3].

ParolesModifier

(Les auteurs étant morts depuis plus de 70 ans, la chanson est dans le domaine public.)

 Je t'ai rencontré simplement
Et tu n'as rien fait pour chercher à me plaire
Je t'aime pourtant
D'un amour ardent
Dont rien, je le sens, ne pourra me défaire.
Tu seras toujours mon amant
Et je crois en toi comme au bonheur suprême.
Je te fuis parfois, mais je reviens quand même
C'est plus fort que moi… je t'aime !

Lorsque je souffre, il me faut tes yeux
Profonds et joyeux
Afin que j'y meure,
Et j'ai besoin pour revivre, amour,
De t'avoir un jour
Moins qu'un jour, une heure,
De me bercer un peu dans tes bras
Quand mon cœur est las,
Quand parfois je pleure.
Ah ! crois-le bien, mon chéri, mon aimé, mon roi,
Je n'ai de bonheur qu'avec toi.

InterprètesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en)Marchetti sur Maurice-Ravel.net
  2. Fascination, 1904 sur worldcat.org
  3. Jean-Paul Chayrigues de Olmetta, Mes muses, mes monstres, Versailles, Via Romana, , 194 p. (ISBN 9791090029118), p. 191

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Chantal Brunschwig, Louis-Jean Calvet, Jean-Claude Klein, Cent ans de chanson française, Seuil, 1972 (1re éd. reliée) ; ré-éd. poche (coll. Points actuels), 1981 (ISBN 2-02-00-2915-4)

Lien externeModifier