Famille Budes de Guébriant

Famille Budes de Guébriant
Image illustrative de l’article Famille Budes de Guébriant
Armes

Blasonnement D'argent, au pin arraché de sinople, fruité de trois pièces d'or, le tronc accosté de deux fleurs de lys de gueules[1],[2]
Devise Superis victoria faustis
(La victoire est guidée par les influences qui viennent de haut)
Période XIVe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Bretagne
Fonctions militaires Maréchal de France
Chef d'escadre
Fonctions ecclésiastiques Archevêque titulaire de Marcianopolis
Preuves de noblesse
Réformation de la noblesse 1670 à Rennes

La famille Budes de Guébriant est une famille subsistante de la noblesse française, d'extraction féodale, originaire de Bretagne.
Sa filiation est suivie depuis le début du XIVe siècle[3]. Elle fut maintenue noble en 1670 devant le Parlement de Bretagne à Rennes.

PersonnalitésModifier

FiliationModifier

Branche cadetteModifier

Jean Budes[6]
(xx-xx)
 
Louise du Gourvinec[7]
(xx-xx)
 
Guillaume du Bouilly[8]
(xx-xx)
 
Marguerite de Rosmadec
(xx-22/04/1655[9])
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Christophe Budes[10]
(xx-xx)
 
 
 
 
 
Renée du Bouilly
(xx-xx)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jeanne Budes de Guébriant[11]
(xx-20 ? octobre 1683[12])
 
Jean Budes[13]
(xx-septembre 1655)
 
Claude Budes[14]
(xx-xx)
 
Renaud Budes[15]
(xx-xx)
 
François Budes[15]
(xx-xx)
 
Marguerite Budes[16]
(xx-décembre 1651)
 
Louise Budes[17]
(xx-xx)
 
Madeleine Budes[18]
(xx-xx)
 
autres enfants…
(xx-xx)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Anne-Marie Budes de Guébriant[19]
(1651-1674)

RéférencesModifier

  1. Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général : contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe : précédé d'un dictionnaire des termes du blason, G.B. van Goor, , 1171 p. (lire en ligne)
  2. Compléments sur www.euraldic.com
  3. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, éd. Robert Laffont, Paris, 2007
  4. « Notice no PM35000999 — Tableau : Portrait de Sœur Anne-Marie de Guébriand, allongée sur son lit de mort », notice no PM35000999, base Palissy, ministère français de la Culture
  5. Gilles Grall, La tragédie de l'été 44 à Saint-Pol-de-Léon, G. Grall, 1996, 142 p. (ISBN 9782910981198),
    Gilles Grall, Saint-Pol-de-Léon, été 1944 : de la rafle des résistants au massacre des civils., G. Grall, 2010, 286 p. (ISBN 9782746620674)
  6. chevalier, seigneur du Tertrejouan, de la Noë-Seche et de Plousragan.
  7. fille de Guy, Seigneur de Besit et d'Isabeau de Callac.
  8. seigneur des Portes, de Trébrit et de la Morandaye.
  9. Renée du Bouilly sur gw.geneanet.org
  10. chevalier, seigneur du Tertrejouan, de la Noe Seche, de la Touche Carmené, du Plessis-Cottes, de Plousragran, et de Coefquen. Il fut conseiller du roi au parlement de Bretagne à Rennes et garde du Sceau de la Chancellerie de Bretagne à partir de 1624. Marié avec Renée du Bouilly le 7 octobre 1625 à La Poterie (Côtes-d'Armor).
  11. Fondatrice du Couvent des Religieuses de Rennes, appelées les Dames Budes, comme on appelle à Paris les Dames Miramionnes), conformément au testament de sa fille.
  12. (« Tableau : Dame Jeanne Brandin », notice no PM35001001, base Palissy, ministère français de la Culture)
  13. mort à Rennes laissant Anne-Marie Budes de Guébriant comme fille unique et seule héritière de Roch Brandin, seigneur de Talet, petite-fille de Martin Brandin, conseiller au Parlement de Bretagne, et nièce de Simon Brandin, conseiller au même parlement.
  14. seigneur de la Noë-Seche
  15. a et b chevalier de Malte avec son frère.
  16. aurait épousé Vincent le Borgne.
  17. épousa Yves de Goebriant.
  18. Religieuse de l'abbaye de St Sulpice de Rennes.
  19. Est à l'origine de la fondation de l'ancien couvent de la Retraite à Rennes par son testament.

BibliographieModifier

  • Comte de Palys, Les Dames Budes. Annales de la maison de retraite de Rennes (Filles de la Sainte Vierge), Rennes, 1891.
  • Histoire du Maréchal de Guébriant…, Jean le Laboureur, Paris, R. De Nain, Ch. de Sercy & C. Barbin, 1656. Cf. 4e partie : Histoire généalogique de la maison des Budes… Lire sur google Book
    • Jean-Baptiste Budes de Guébriant : p.5 et s.
    • Christophe Budes et ses enfants : p.117-118.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier