Ouvrir le menu principal

Maison Berthout
Image illustrative de l’article Maison Berthout
Armes

Blasonnement d'or, à trois pals de gueules.
Branches de Malines
de Grimberghe
de Duffel
Allégeance Duché de Brabant
Principauté de Liège
Fiefs tenus Seigneurie de Malines
Seigneurie de Grimbergen
Seigneurie de Duffel

La Maison Berthout olim Maison de Grimbergen[1] est une ancienne famille noble féodale, aujourd'hui éteinte, à laquelle appartenaient les seigneurs de Grimbergen et de Malines.

Sommaire

HistoriqueModifier

OriginesModifier

Gauthier Ier Berthout est considéré comme le fondateur de la lignée[2]. Il participa à la première croisade aux côtés de Godefroy de Bouillon et fonde à son retour l'abbaye de Grimbergen aux environs de l'an 1110[3]. Son fils, Arnould Berthout, se rebella contre son suzerain, le comte de Louvain et landgrave de Brabant, ce qui déclencha la guerre de Grimbergen (1141-1159) et aboutit à la destruction du bastion familial de Borgtberg (Grimbergen) par Godefroid III de Louvain[3].

A la mort d'Arnould, son fils ainé, Gauthier II Berthout, hérite des possessions de Malines[3], qui se concentrent surtout entre la Dyle et la Nèthe, entre la Petite et la Grande Nèthe, et entre l’Escaut, le Rupel et la Nèthe, embrassent la seigneurie de Malines entre Senne et Dyle, et comportent quelques parties excentriques[4]. Son frère cadet, Gérard Ier Berthout, hérite de celles de Grimbergen[3], situées entre l’Escaut, le Rupel et la Senne[4].

Les Berthout de MalinesModifier

A la mort de Gauthier II, Gauthier III Berthout lui succède et devient vers l'an 1200 l'avoué du chapitre Saint-Rombaut[3]. Son fils, Gauthier IV Berthout, exerce les fonctions d'avoué des évêques de Liège, alors seigneurs de Malines[3]. Gauthier V Berthout, qui succède à son père, continue à se considérer comme vassal de l'Eglise de Liège, tout en reconnaissant la suzeraineté du duc de Brabant[5].

Gauthier VI Berthout, dit le Grand, qui succède à son père Gauthier V, est le premier à porter officiellement le titre de seigneur de Malines[6]. Son fils, Gauthier VII Berthout, lui succède en 1286 mais meurt en 1288 au cours d'une bataille contre le comte de Gueldre[7]. A sa mort, son fils Jean Berthout est trop jeune pour lui succéder et c'est donc son frère, Florent Berthout, qui exerce la tutelle sur les possessions des Berthout à Malines[8]. Jean mourut sans enfant en 1304[2]. Son frère Gilles Berthout lui succède avant de décéder en 1310[2], également sans descendance[9]. La seigneurie de Malines passa alors à leur oncle, Florent Berthout, qui n'eut qu'une fille, Sophie Berthout. Cette dernière épousa le duc Renaud II de Gueldre[10].

Les Berthout de GrimbergheModifier

Article connexe : Seigneurie de Grimbergen.

En 1197, la seigneurie de Grimbergen est divisée entre les deux fils de Gérard Ier. L'aîné, Gérard II Berthout, hérite des possessions qui passeront ultérieurement aux familles de Perwez, de Vianden et de Nassau[11]. En effet, son fils Gérard III Berthout ne laissa à sa mort, en 1225, que deux filles : Alix et Agnès, qui se marièrent respectivement avec Godefroid et Enguerrand de Perwez[12].

Le cadet, Arnould II Berthout, hérite quant à lui des possessions qui passeront ultérieurement aux familles d'Aa, de Glymes et de Mérode[11] et dont fait partie le château de Grimbergen. En effet, le fils d'Arnould II, appelé lui aussi Arnould, meurt prématurément en 1211 et le domaine passe donc à la famille d'Aa, suite au mariage de la fille d'Arnould II, Ode de Grimberghe, avec Wauthier d'Aa.

Les Berthout de DuffelModifier

Henri I Duffel-Berthout hérita de son père, Gauthier IV Berthout, la seigneurie de Duffel (qui correspond actuellement aux localités de Duffel-Perwez, Wavre-Sainte-Catherine et une partie de Walem). La seigneurie connût cinq seigneurs Duffel-Berthout, tous nommés Henri, avant de passer à la Maison de Hornes suite au mariage de Catherine Duffel-Berthout, fille de Henri V, avec Diderik de Hornes, Sire de Perwez[13].

HéraldiqueModifier

Les Berthout de MalinesModifier

 
Armes des Berthout, seigneurs de Malines

Selon la légende, Jacques Ier, roi d'Aragon, aurait cédé trois des neuf pals de son écu à Gauthier IV Berthout en remerciement du secours de ce dernier contre les sarrasins. Telle serait l'origine du blason d'or à trois pals de gueules des Berthout de Malines. Cette explication est toutefois contestée par certains historiens[3].

Ces armes sont actuellement reprises par les villes de Malines et de Mortsel, les communes de Niel et de Schelle (Berthout de Malines modifié) et les localités de Gestel et de Walem.

Les Berthout de GrimbergheModifier

 
Armes des Berthout, seigneurs de Grimbergen

Gérard Ier Berthout fit graver sur son sceau un écu à une fasce et son fils, Gérard II, chargea plus tard cette fasce d'un sautoir brochant créant ainsi l'écu d'or à la fasce d'azur au sautoir de gueules brochant sur le tout[14].

Ces armes sont actuellement celles des communes de Grimbergen et Londerzeel, ainsi que de la localité de Brussegem .

Les Berthout de DuffelModifier

 
Armes des Berthout de Duffel

Le blasonnent d'or, à trois pals de gueules au canton d'hermine et son cri est : « BERTHOUT ».

Les armes de la commune de Duffel comportent ces armes dans leur coupé. Elles sont actuellement aussi celles de la ville de Geel et de la commune de Retie (armes des Berthout de Duffel brisées d'un lambel). Elles étaient aussi anciennement les armes de Wavre-Sainte-Catherine qui, actuellement, sont les armes des Berthout de Malines modifiées.

Familles liées aux BerthoutModifier

Famille de BautersemModifier

 
Armes des Bautersem
Article connexe : Famille d'Aa.

Cette famille est liée aux Berthout par le mariage d'Henri de Bautersem avec Jeanne d'Aa, descendante d'Ode de Grimberghe.

Leur blasonnement est : de sinople à trois mâcles d'argent ; au chef d'or, chargé de trois pals de gueules[15].

Maison de GlymesModifier

 
Armes de Berghes
Article connexe : Maison de Glymes.

La maison de Glymes est liée aux Berhout par le mariage de Jeanne de Boutersem, dite de Berghes, fille d'Henri d'Henri de Boutersem et de Jeanne d'Aa, avec Jean IV de Glymes, qui prendra par la suite le nom de Jean de Berghes.

Les armes de Berghes sont : coupées : au premier parti : de sable au lion d'or, armé et lampasé de gueules, et d'or à trois pals de gueules ; au second parti : de sinople à trois mâcles d'argent [15].

Maison de Ranst-BerchemModifier

 
Armes des van Berchem
Article connexe : Maison de Ranst-Berchem.

Les Ranst-Berchem sont une branche cadette des Berthout de Malines. Le rattachement de la famille aux Berthout serait à attribuer à un certain Godefroid, seigneur de Ranst (village que traversait l’ancienne voie d’Anvers à Herentals) qui vécu dans la seconde moitié du XIe siècle. Ce rattachement n'a pas été formellement prouvé mais est tiré d'un faisceau d'indices convergents : utilisation des mêmes prénoms, mention des liens de consanguinité dans des actes plus tardifs, cri de guerre commun, et enchevêtrement des terres, fiefs et droits féodaux détenus par les deux familles[16].

Leur blasonnement est : d'argent à trois pals de gueules et leur cri : « BERTHOUT »[15].

AutresModifier

Une famille Eeckman, référencée par Rietstap comme provenant de Hollande, porte les armes brisées de la famille de Berthout : d'or, à trois pals de gueules, au franc-quartier d'azur, chargé d'un croissant d'or, cantonné de quatre billettes du même[15]. D'autres familles écartelèrent, "coupèrent", etc. leurs armes avec celles des Berthout: van Bergen van der Gryp[15], de Lantwyck[17], de Muyser Lantwyck[17], …

BibliographieModifier

  • Max Servais, Maison de Berthout, in Armorial des provinces et des communes de Belgique, 1955, pp. 726-740.
  • Max Servais, Maison de Grimbergen, in Armorial des provinces et des communes de Belgique, 1955, pp. 829-833.
  • Baronnie de Duffle, in Supplément aux Trophées tant sacrés que profanes du duché de Brabant de Mr. Butkens, tome second, éditions Chrétien van Lom, La Haye, 1726. Lire en ligne.

Notes et référencesModifier

  1. Max Servais, Armorial des provinces et des communes de Belgique, , p. 829
  2. a b et c (ang) Foundation for Medieval Genealogy, « Brabant & Louvain, Chap. 11, Heren van Mechelen (Berthout) », sur Medieval Lands, màj le 1er février 2016 (consulté le 10 janvier 2017).
  3. a b c d e f et g Emm. Neeffs, Biographie nationale de Belgique (lire sur Wikisource), « BERTHOUT, Gauthier I »
  4. a et b (nl) G. Croenen, Familie en Macht, De familie Berthout en de Brabantse Adel, Louvain, Universitaire Pers Leuven,
  5. Emm. Neeffs, Biographie nationale de Belgique (lire sur Wikisource), « BERTHOUT, Gauthier II »
  6. Emm. Neeffs, Biographie nationale de Belgique (lire sur Wikisource), « BERTHOUT, Gauthier III »
  7. Emm. Neeffs, Biographie nationale de Belgique (lire sur Wikisource), « BERTHOUT, Gauthier IV »
  8. Emm. Neeffs, Biographie nationale de Belgique (lire sur Wikisource), « BERTHOUT, Jean »
  9. Emm. Neeffs, Biographie nationale de Belgique (lire sur Wikisource), « BERTHOUT, Gilles »
  10. Emm. Neeffs, Biographie nationale de Belgique (lire sur Wikisource), « BERTHOUT, Florent »
  11. a et b (nl) Agentschap Onroerend Erfgoed (Vlaamse Overheid), « Kasteeldomein Het Prinsenhof », sur Inventaris Onroerend Erfgoed (consulté le 26 décembre 2016).
  12. (ang) Foundation for Medieval Genealogy, « Brabant & Louvain, Chap. 9, Heren van Grimbergen », sur Medieval Lands, màj le 1er février 2016 (consulté le 10 janvier 2017)
  13. (nl) « De heren van Duffel », sur http://users.telenet.be/duffel-bg (consulté le 13 janvier 2017)
  14. Max Servais, Armorial des provinces et des communes de Belgique, , p. 830
  15. a b c d et e J. B. Rietstap, Armorial général précédé d'un dictionnaire des termes du blason (t. 1), (lire en ligne)
  16. Léon Jaquier et René van Berchem, Sceaux et armoiries de la maison de Ranst et de Berchem du XIIIe au XVIe siècle, Neufchatel, tiré à part de Archivum Heraldicum, (lire en ligne), p. 1
  17. a et b J.-B. Rietstap, Armorial général précédé d'un dictionnaire des termes du blason (t. 2), (lire en ligne).