Ouvrir le menu principal

Exhale (Shoop Shoop)

chanson de Whitney Houston

Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Exhale (Shoop Shoop)

Single de Whitney Houston
extrait de l'album Waiting to Exhale: Original Soundtrack Album
Face B Dancin' on the Smooth Edge
Sortie
Durée 3:25
Genre RnB
Auteur Kenneth « Babyface » Edmonds
Producteur Kenneth « Babyface » Edmonds
Label Arista Records

Singles de Whitney Houston

Exhale (Shoop Shoop) est une chanson de la chanteuse américaine Whitney Houston pour la bande originale du film Où sont les hommes ? Elle sort en single le sous le label Arista Records. La chanson est écrite et produite par Kenneth « Babyface » Edmonds. C'est une ballade R'n'B composée dans la tonalité de do majeur dont les paroles évoquent le lâcher prise et les apprentissages de la vie. Elle reçoit des critiques positives de la part de la presse, qui relève notamment la qualité de la prestation artistique de Houston.

Aux États-Unis, elle devient la troisième chanson à démarrer directement en première place du Billboard Hot 100 ainsi que le onzième et dernier numéro un de la chanteuse. Le titre est certifié disque de platine par la Recording Industry Association of America (RIAA) pour la vente d'un million d'unités. La chanson est aussi numéro un au Canada et en Espagne. Elle atteint le top 10 en Finlande, en Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas et en Suède ainsi que le top 20 en Australie, en Autriche, en Belgique, en Irlande, en Norvège, au Royaume-Uni et en Suisse. Lors de la 39e cérémonie des Grammy Awards, elle est nommée dans quatre catégories dont le Grammy Award de la chanson de l'année et remporte le prix du Grammy Award de la meilleure chanson R&B. L'œuvre musicale est aussi distinguée par d'autres institutions de l'industrie musicale.

Le clip vidéo, réalisé par Forest Whitaker, est un mélange de gros plans de Houston et de scènes issues d'Où sont les hommes ? Houston interprète la chanson lors de la 39e cérémonie des Grammy Awards et dans l'émission spéciale Classic Whitney Live from Washington, D.C. en octobre 1997. Elle interprète par la suite sa chanson dans trois tournées et dans divers concerts.

GenèseModifier

En 1994, la chanteuse américaine Whitney Houston signe un contrat avec la société de production cinématographique 20th Century Fox pour interpréter le rôle de Savannah Jackson dans Où sont les hommes ?, un film inspiré du roman éponyme de Terry McMillan[a 1]. Au départ, elle n'accorde que peu d'intérêt à l'enregistrement d'une chanson pour la bande originale, préférant se concentrer sur son rôle d'actrice. Le réalisateur, Forest Whitaker, recourt au service de l'auteur-compositeur Babyface pour écrire et produire la musique du film et la bande originale[a 1],[1]. Le compositeur et la chanteuse entament une nouvelle collaboration artistique après leur rencontre en 1990 pour l'élaboration de l'album I'm Your Baby Tonight[2]. Bien que Babyface ait rendu visite à Houston sur le tournage du film et essayé de la convaincre, elle est déterminée à ne pas enregistrer de chansons pour la bande originale. Elle change finalement d'avis après avoir entendu une chanson de Babyface qu'elle aimait[a 1]. Lors d'une interview pour Fred Bronson, Babyface explique la genèse de la chanson : « Quand Whitney a entendu la chanson pour la première fois, elle pensait que j'avais pété les plombs — Je ne trouvais plus mes mots. Et finalement, elle avait raison. Je n'arrivais pas à trouver quelque chose pour ce rôle particulier. Comme s'il fallait que ça groove. Mais cela ne pouvait pas avoir de groove sans voix, c'est pourquoi j'ai commencé à fredonner la mélodie et voilà ce qui s'est passé. Les "shoops" sont venus tout seuls. Ça rendait si bien que je me suis dit : "Pourquoi pas ?" Ça n'avait pas besoin d'avoir du sens[a 1]. » Vingt ans plus tard, lors d'une interview accordée à l'hebdomadaire américain Billboard, le compositeur révèle que le tempo de la chanson lui est venu en écoutant le tempo lent de Streets of Philadelphia, une œuvre de Bruce Springsteen[2].

Babyface produit la chanson qui sort en single le sous le label Arista Records[a 1],[3]. La face B comprend quatre chansons : Dancin' on the Smooth Edge — qui était au départ la face B de All the Man That I Need (1991) —, Moment of Truth, Do You Hear What I Hear ? — que Houston a enregistré pour la compilation A Very Special Christmas Album en 1987 — et un duo avec Aretha Franklin, It Isn't, It Wasn't, It Ain't Never Gonna Be (1989)[4]. Plus tard, Exhale (Shoop Shoop) fera partie des compilations Whitney: The Greatest Hits (2000), Love, Whitney (2001), The Ultimate Collection (2007), The Essential Whitney Houston (2011) et I Will Always Love You: The Best of Whitney Houston (2012)[5],[6].

Structure musicaleModifier

Exhale (Shoop Shoop) est une ballade R'n'B[3],[4] composée dans la tonalité de do majeur[7]. La chanson a une mesure en 4/4 et un tempo de 80 pulsations par minute[7]. Elle suit la séquence fa(add8)–do/mi–ré mineur6–do comme progression d'accords tandis que la gamme vocale de Houston s'étend entre les notes sol2 et ré5[7]. La chanson est accompagnée de cordes et de clochettes tandis que son arrangement musical donne une atmosphère détendue[4]. Selon Steve Knopper de Newsday, les clochettes font penser aux grelots de Noël et les adlibs de Houston façonnent le refrain[8]. Le refrain répète la phrase « shoop de shoop[8] ».

Selon Bronson, la chanson résume la philosophie du film[a 1]. Ted Cox, auteur du livre Whitney Houston, partage cette opinion en soulignant que la qualité apaisante de la chanson s'ajuste parfaitement à la forme et à l'ambiance du film[a 2]. Il dit que la chanson a un « groove lent » qui caractérise le morceau le plus détendu de la carrière de Houston[a 2]. The Miami Herald considère la chanson comme un modèle de « soul raffinée et décontractée[9] », et Kyle Anderson de MTV la qualifie de « douceur onctueuse » avec un « groove fortement attirant[10] ». Trouvant l'instrumentation « caressante », Larry Flick de Billboard écrit que la performance de Houston est encore plus empreinte de soul qu'auparavant, avec plus de « diversité vocale[11] ». Stephen Holden du New York Times commente que la chanson rappelle les girl groups des années 1960[12].

AccueilModifier

CritiqueModifier

Depuis le début de sa carrière, Whitney Houston est critiquée pour ne pas intégrer de soul dans sa voix[a 2]. C'est pourquoi Exhale (Shoop Shoop) reçoit des critiques positives ; la plupart d'entre elles complimentent la prestation « mélancolique » de la chanteuse et sa maturité vocale[a 2]. Jean Rosenbluth du Los Angeles Times fait l'éloge de la chanson en disant : de « l'élégante Exhale (Shoop Shoop) [...] émane une maturité sans recourir constamment aux grandes voix qui caractérisent les disques R&B visant un public adulte[13] ». Geoffrey Himes du Washington Post écrit : « Résonnant comme quelqu'un qui a vidé ses poumons après avoir retenu sa respiration pendant un long moment, Houston apporte une maturité surprenante et un ton désenchanté à la chanson[14] ». Robert Hilburn, critique du Los Angeles Times, note la réussite de Babyface dans la chanson, commentant : « il ramène Houston sur Terre en échangeant son exubérance vocale habituelle contre une chaleur convaincante[15] ». Larry Flick du Billboard trouve que la chanson est « une ballade surprenante et sous-estimée avec de la soul et bien plus de couleurs vocales intéressantes que tout ce que les cris peuvent fournir[11] ». Le Rome News-Tribune écrit que « Exhale a un charme décontracté et contagieux » et que Houston « livre une voix mélancoliquement détendue[16] ». Anthony Violenti du Buffalo News délivre une critique positive en écrivant que la voix de Houston est enivrante[17]. The Atlanta Journal-Constitution trouve la chanson « simple et sous-estimée[18] ». Néanmoins, Steve Knopper du Newsday écrit que la chanson est « irrésistiblement attrayante » mais en même temps irritante[8]. À l'inverse, Patricia Smith du Boston Globe écrit que les « Shoop Shoop » sont ennuyeux[19]. En faisant une critique de la compilation Whitney: The Greatest Hits (2000), Christine Galera du Orlando Sentinel exprime également son aversion pour la chanson en déclarant que des chansons de Waiting to Exhale comme Exhale (Shoop Shoop) et Why Does It Hurt So Bad sont trop détendues[20].

CommercialModifier

Le , Exhale (Shoop Shoop) débute en première place du Billboard Hot 100 et du Hot R&B Singles en se vendant à 125 000 exemplaires. Il devient le troisième single à effectuer cela après You Are Not Alone (1995) de Michael Jackson et Fantasy (1995) de Mariah Carey[21],[22]. La chanson devient le onzième numéro un de Houston dans le Hot 100 et le septième dans le Hot R&B ; c'est le dernier numéro un de Houston dans le Hot 100[23],[24]. Elle reste numéro un pendant une semaine avant d'être remplacée par One Sweet Day de Mariah Carey et Boyz II Men. Elle conserve sa seconde place pendant onze semaines, du au , établissant le record du plus grand nombre de semaines en seconde position[25],[26]. Dans le Hot R&B Singles, elle reste numéro un pendant huit semaines, devenant la seconde performance la plus longue de Houston après I Will Always Love You (1992) qui est restée numéro un pendant onze semaines[27]. La chanson atteint la cinquième place du Billboard Adult Contemporary et est présente dans le classement pendant 26 semaines[28]. Le single termine ainsi en quatorzième et dix-huitième positions des classements annuels du Hot 100 et Hot R&B Singles[29],[30]. Il s'est vendu à 1 500 000 exemplaires aux États-Unis et est certifié disque de platine par la Recording Industry Association of America (RIAA) pour la vente d'une million d'exemplaires [31],[32],[33]. L'album dont il est extrait, Waiting to Exhale: Original Soundtrack Album, se maintient cinq semaines au Billboard 200 et se vend à plus de sept millions de copies[1]. Au Canada, la chanson entre à la 90e position du classement RPM le [34]. Elle devient numéro un huit semaines plus tard et devient ainsi le huitième numéro un de Houston au Canada[35]. Elle finit en vingtième position du classement annuel de 1996[36].

Dans d'autres pays, la chanson a eu moins de succès. Au Royaume-Uni, elle entre dans le classement du à la onzième place[37]. La semaine suivante, elle descend en seizième place et suit cette tendance jusqu'à sortir du hit-parade[38]. Selon MTV, le single se serait vendu à 100 000 exemplaires[39]. Aux Pays-Bas, la chanson se classe en septième position et reste onze semaines dans le hit-parade[40]. Elle termine à la 79e place du classement annuel[41]. En Australie, le single entre en trentième position le [42]. La semaine suivante, il atteint la 18e place avant de redescendre[42]. En Suisse, Exhale (Shoop Shoop) entre au seizième rang du hit-parade le [43]. Elle atteint la treizième place trois semaines plus tard[43]. La semaine suivante, elle retombe en seizième position et quitte le classement au 49e rang le [43]. La chanson arrive quatrième en Nouvelle-Zélande[44], sixième en Finlande[45] et dixième en Suède[46]. Dans d'autres pays, la chanson atteint le top 20 comme en Norvège (14e)[47], en Autriche (15e)[48], en Wallonie (16e)[49] et en Irlande (16e)[50]. Dans quelques autres régions, la chanson n'atteint que le top 40 comme en Flandre (22e)[51], en France (23e)[52] et en Allemagne (26e)[53].

DistinctionsModifier

Lors de la dixième cérémonie des Soul Train Music Awards, Exhale (Shoop Shoop) remporte le prix du « Meilleur single R&B/Soul féminin » et est nommée dans la catégorie « Meilleure chanson R&B/Soul ou rap »[54],[55],[56]. Houston remporte deux National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) Image Adwards dans les catégories « Chanson exceptionnelle » et « Artiste féminine exceptionnelle » lors de la 27e cérémonie qui a eu lieu le [57],[58]. La chanson est nommée dans la catégorie « Meilleure chanson de film » lors de la cinquième cérémonie des MTV Movie Awards[59] ainsi que dans la catégorie « Meilleur single R&B/Soul – Solo » lors de la seconde cérémonie des Soul Train Lady of Soul Awards le [60]. La chanson reçoit quatre nominations lors de la 39e cérémonie des Grammy Awards le dans les catégories « Chanson de l'année » (Babyface), « Meilleure chanson R&B » (Babyface), « Meilleure chanson écrite pour un film, une série télévisée ou tout autre média » (Babyface) et « Meilleure prestation vocale R&B féminine » (Houston). Elle remporte le prix « Meilleure chanson R&B[61],[62] ». Kenneth « Babyface » Edmonds remporte le Broadcast Music Incorporated (BMI) Pop Music Award lors de la 45e cérémonie qui a eu lieu le [63].

ClipModifier

  Vidéo externe
  Clip vidéo de Exhale (Shoop Shoop) sur la chaîne YouTube de Sony Music Vevo.
 
Houston demanda directement au réalisateur et acteur Forest Whitaker (photographie) de réaliser le clip de la chanson.

Le clip de Exhale (Shoop Shoop) est réalisé par Forest Whitaker, le réalisateur du film Où sont les hommes ?[64]. Le clip présente principalement des plans sur Houston en train de chanter[65]. Le clip est entrecoupé de scènes du film. Dans le making of du clip de Exhale (Shoop Shoop), diffusé sur la chaîne japonaise NHK-BS2, Houston dit : « Je voulais [Whitaker] qu'il fasse cette vidéo. Il m'a dit « ouais ». Je lui ai demandé : « Es-tu sûr de pouvoir la faire ? Parce que tu as beaucoup de choses à faire ». Il m'a répondu : « Je pense que je peux faire ça ». J'étais un peu angoissée parce que je savais qu'il travaillait dur[66] ».

Selon Houston, la chanson est directe, c'est pourquoi elle veut que le clip soit également direct et se concentre sur son apparence et les paroles[66]. Whitaker exprime également la même opinion. Il explique : « J'ai vu le clip. [...] C'est un truc qu'elle a, vous savez, je suppose que les gens diraient que c'est une sorte de charisme qui monte en flèche. [...] C'est superbe. [...] C'est magique, c'est spirituel[66] ». Le clip est diffusé sur MTV pour la première fois le [64]. Selon Marla Shelton, une journaliste de Camera Obscura, un journal sur le féminisme et l'analyse de film, « l'originalité du concept du clip s'arrête avec la coiffure de Houston car sa simplicité austère souligne la politique "moralisatrice" du film[65] ». Lorsque le film sort au cinéma, le clip est diffusé en tant que bande-annonce avant le début du film dans 450 salles de General Cinema[67].

Interprétations scéniquesModifier

 
Houston en concert à Milan lors de la tournée Nothing But Love World Tour en 2010.

Houston interprète Exhale (Shoop Shoop) plusieurs fois entre 1996 et 2009. En février 1997, lors de la 39e cérémonie des Grammy Awards, la chanteuse l'interprète en troisième partie du Waiting to Exhale Medley composé de Sittin' Up in My Room de Brandy, Not Gon' Cry de Mary J. Blige, Exhale (Shoop Shoop) de Houston et Count on Me de Houston, CeCe Winans, Brandy, Blige, Chaka Khan et Aretha Franklin[68],[a 3]. Houston interprète la chanson en direct lors de l'émission spéciale Classic Whitney Live from Washington, D.C. diffusée sur HBO les 3 et 5 octobre 1997. Elle fait sa prestation en solo et rajoute des ad-libs dans le refrain. Elle est rejointe par BeBe Winans, Monica et Shirley Caesar qui était assise dans le public et invitée sur scène par Houston[69]. Elle interprète la chanson lors de sa tournée The Pacific Rim Tour (1997) ainsi que dans sa tournée mondiale My Love Is Your Love World Tour (1999) pour promouvoir son album studio My Love Is Your Love (1998). En avril 2000, elle interprète la chanson pour le 25e anniversaire du label Arista Records. Elle est accompagnée d'un groupe de sept personnes, d'un orchestre de 14 cordes et de quatre choristes. Elle commence par dire « Nous avons tous besoin de respirer parfois » avant de chanter[70]. La chanson est incluse dans la programmation de sa tournée Nothing but Love World Tour (2010) pour promouvoir son album I Look to You (2009).

ReprisesModifier

Babyface interprète la chanson avec Beverly Crowder lors du MTV Unplugged du [71]. La prestation paraît en CD en novembre 1997 ainsi qu'en DVD et cassette VHS en août 2001 sous le nom MTV Unplugged NYC 1997[72],[73],[74]. En avril 2012, en guise d'hommage après la mort de Houston, le chanteur Robin Thicke reprend la chanson et sort cette version en single[75],[76]. Lors de l'édition 2015 des Soul Train Music Awards, la composition originale de Babyface est reprise par Fantasia Barrino[77],[2].

Versions officiellesModifier

Vinyl 45 tours/CD Single américain (version 1)/Maxi-CD Single japonais/Extended Play[78],[79],[80],[81]
No Titre Durée
1. Exhale (Shoop Shoop) 3:25
2. Dancin' on the Smooth Edge 6:19
3. Moment of Truth 4:40
4. Do You Hear What I Hear? 3:32
5. It Isn't, It Wasn't, It Ain't Never Gonna Be (Duet with Aretha Franklin) 4:51
CD Single américain (version 2)/CD Single japonais[82],[83]
No Titre Durée
1. Exhale (Shoop Shoop) 3:25
2. Dancin' on the Smooth Edge 6:19
CD Single européen[84]
No Titre Durée
1. Exhale (Shoop Shoop) 3:25
2. Do You Hear What I Hear? 3:32
3. Moment of Truth 4:40
Maxi-CD Single européen[85]
No Titre Durée
1. Exhale (Shoop Shoop) 3:25
2. Dancin' on the Smooth Edge 6:19
3. It Isn't, It Wasn't, It Ain't Never Gonna Be (Duet with Aretha Franklin) 4:51

CréditsModifier

Crédits issus du livret du single Exhale (Shoop Shoop)[79].

Exhale (Shoop Shoop)
Dancin' on the Smooth Edge
  • David Lesley – auteur
  • Robbie Long – auteur
  • Narada Michael Walden – producteur, arrangement vocal
  • Whitney Houston – chant
Moment of Truth
  • David Paul Bryant – auteur
  • Jan Buckingham – auteur
  • Narada Michael Walden – producteur
  • Whitney Houston – chant
Do You Hear What I Hear
  • Gloria Shayne Baker – auteur
  • Noël Regney – auteur
  • Jimmy Iovine – producteur
  • Whitney Houston – chant
It Isn't, It Wasn't, It Ain't Never Gonna Be

Classements et certificationsModifier

Classement (1995-96) Meilleure
position
  Allemagne (Media Control AG)[53] 26
  Australie (ARIA)[42] 18
  Autriche (Ö3 Austria Top 40)[48] 15
  Belgique (Flandre Ultratop 50 Singles)[51] 22
  Belgique (Wallonie Ultratop 50 Singles)[49] 16
  Canada (RPM)[35] 1
  Espagne (AFYVE)[86] 1
  Finlande (Suomen virallinen lista)[45] 6
  France (SNEP)[52] 23
  Irlande (IRMA)[50] 16
  Japon (Oricon)[87] 61
  Norvège (VG-lista)[47] 14
  Nouvelle-Zélande (RIANZ)[44] 4
  Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[40] 7
  Royaume-Uni (UK Singles Chart)[37] 11
  Suède (Sverigetopplistan)[46] 10
  Suisse (Schweizer Hitparade)[43] 13
  États-Unis (Hot 100)[88] 1
  États-Unis (R&B/Hip-Hop Songs)[89] 1
  États-Unis (Adult Contemporary)[90] 5

Classement de fin d'annéeModifier

Pays (1995) Position
  Belgique (Wallonie)[91] 97
  Suède[92] 87
Pays (1996) Position
  Canada[36] 20
  Pays-Bas[41] 79
  États-Unis Billboard Hot 100[29] 14
  États-Unis Hot R&B Singles[30] 18
  États-Unis Adult Contemporary[93] 16

Classements décennauxModifier

Pays (1999) Position
  États-Unis[94] 52

CertificationsModifier

Pays Ventes Certification
  États-Unis 1 000 000 +   Platine[33]

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Briana Younger, « 'Waiting To Exhale: original soundtrack album' is A transcendent celebration of womanhood », National Public Radio, (consulté le 27 octobre 2018).
  2. a b et c (en) Trevor Anderson et Babyface, « Babyface Remembers Whitney Houston, 'Waiting to Exhale' Soundtrack 20 Years Later: Exclusive Q&A », Billboard, (consulté le 27 octobre 2018).
  3. a et b (en) Arlene Vigoda, « Don't Buy Boardwalk », USA Today,‎ (ISSN 0734-7456, lire en ligne, consulté le 1er février 2014).
  4. a b et c (en) « Exhale > Whitney Houston », sur AllMusic (consulté le 1er février 2014).
  5. (en) « Exhale (Shoop Shoop) », sur AllMusic (consulté le 1er février 2014).
  6. (en) « The Essential Whitney Houston > Whitney Houston », sur AllMusic (consulté le 1er février 2014).
  7. a b et c (en) « Whitney Houston – Exhale Sheet Music (Digital Download) », sur Musicnotes.com
  8. a b et c (en) Steve Knopper, « Sweet and Sour Whitney », Newsday,‎ (ISSN 0278-5587, lire en ligne, consulté le 2 février 2014).
  9. (en) « Brooks on right track with fresh horses », sur The Miami Herald (consulté le 2 février 2014).
  10. (en) Kyle Anderson, « Eminem Makes History, Joins Chart Giants Mariah Carey, Michael Jackson », sur MTV, (consulté le 25 septembre 2018).
  11. a et b (en) Larry Flick, « Reviews and Previews [Exhale (Shoop Shoop)] », Billboard, vol. 106, no 43,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  12. (en) Stephen Holden, « Recordings View; Holding Nothing In on Love », sur The New York Times, (consulté le 2 février 2014).
  13. (en) Jean Rosenbluth, « 'Exhale' Brings Big Picture Into Focus : ** 1/2, Various artists , "Waiting to Exhale", Soundtrack, Arista », sur Los Angeles Times, (consulté le 15 février 2014).
  14. (en) Geoffrey Himes, « CD Plus (and Minus) », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le 15 février 2014).
  15. (en) Robert Hilburn, « Sure-Footed Tracks : Pop music: Rock, Country, R&B, Rap, Latin, Jazz », Los Angeles Times, (consulté le 15 février 2014).
  16. (en) « Babyface master of smooth », Rome News-Tribune,‎ (lire en ligne).
  17. (en) Anthony Violenti, « Production number 'Exhale' soundtrack is masterfully crafted », The Buffalo News,‎ (ISSN 0745-2691, lire en ligne[archive du ], consulté le 15 février 2014).
  18. (en) Sonia Murray, « Whitney Houston held out on singing `Exhale' title cut », sur The Atlanta Journal-Constitution (consulté le 15 février 2014).
  19. (en) Patricia Smith, « breathing lessons A lot of us are in `Waiting to Exhale' » [archive du ], sur The Boston Globe, (consulté le 15 février 2014).
  20. (en) Christine Galera, « Whitney Houston: The Greatest Hits », Orlando Sentinel,‎ (ISSN 0744-6055, lire en ligne, consulté le 15 février 2014).
  21. (en) Jerry McKenna, « Hot 100 Singles Spotlight », Billboard, vol. 107, no 47,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  22. (en) Suzanne Baptiste, « Suzanne Baptiste's Rhythm Section », Billboard, vol. 107, no 47,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  23. (en) Fred Bronson, « Chart Beat: Whitney Shoop Shoops to No. 1 Debut », Billboard, vol. 107, no 47,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  24. (en) Xander Zellner, « Artists with the Most No. 1 Billboard Hot 100 Songs », Billboard, (consulté le 27 octobre 2018).
  25. (en) Fred Bronson, « Chart Beat: In the Top 30, 'Exhale' Three Times », Billboard, vol. 108, no 5,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  26. (en) « Billboard Hot 100 Singles », Billboard, vol. 108, no 6,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  27. (en) « Billboard Hot R&B Singles », Billboard, vol. 108, no 2,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  28. (en) « Adult Contemporary : Mar 16, 1996 », sur Billboard (consulté le 23 février 2014).
  29. a et b (en) « Billboard 1996 The Year in Music, Year-end chart listing of Hot 100 Singles », Billboard, vol. 108, no 52,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  30. a et b (en) « Billboard 1996 The Year in Music, Year-end chart listing of Hot R&B Singles », Billboard, vol. 108, no 52,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  31. (en) « Best-selling Records of 1995 », Billboard, vol. 108, no 3,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  32. (en) « Best-selling Records of 1996 », Billboard, vol. 109, no 3,‎ (lire en ligne)
  33. a et b (en) « RIAA - Gold & Platinum Searchable Database », sur Recording Industry Association of America (consulté le 25 septembre 2018).
  34. (en) « Top Singles - Volume 62, No. 15, November 13 1995 », sur RPM (consulté le 25 septembre 2018).
  35. a et b (en) « Top Singles - Volume 62, No. 21, January 08 1996 », sur RPM (consulté le 25 septembre 2018).
  36. a et b (en) « RPM Year end », sur RPM (consulté le 25 septembre 2018).
  37. a et b (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company.
  38. (en) « ChartArchive - Whitney Houston - Exhale (Shoop Shoop) », sur The Official Charts Company (consulté le 25 septembre 2018).
  39. (en) « Whitney Houston - Official Top 20 », sur MTV (consulté le 27 février 2014).
  40. a et b (nl) Top 40-lijst. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40.
  41. a et b (nl) « Single top 100 van 1995 » [PDF], sur Top40 (consulté le 27 février 2014).
  42. a b et c (en) Australian-charts.com – Whitney Houston – Exhale (Shoop Shoop). ARIA Top 50 Singles. Hung Medien.
  43. a b c et d (en) Swisscharts.com – Whitney Houston – Exhale (Shoop Shoop). Schweizer Hitparade. Hung Medien.
  44. a et b (en) Charts.org.nz – Whitney Houston – Exhale (Shoop Shoop). RIANZ. Hung Medien.
  45. a et b (en) Finnishcharts.com – Whitney Houston – Exhale (Shoop Shoop). Suomen virallinen lista. Hung Medien.
  46. a et b (en) Swedishcharts.com – Whitney Houston – Exhale (Shoop Shoop). Singles Top 60. Hung Medien.
  47. a et b (en) Norwegiancharts.com – Whitney Houston – Exhale (Shoop Shoop). VG-lista. Hung Medien.
  48. a et b (de) Austrian-charts.com – Whitney Houston – Exhale (Shoop Shoop). Ö3 Austria Top 40. Hung Medien.
  49. a et b Ultratop.be – Whitney Houston – Exhale (Shoop Shoop). Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  50. a et b (en) « The Irish Charts - All there is to know », sur Irish Recorded Music Association (consulté le 25 février 2014).
  51. a et b (nl) Ultratop.be – Whitney Houston – Exhale (Shoop Shoop). Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  52. a et b Lescharts.com – Whitney Houston – Exhale (Shoop Shoop). SNEP. Hung Medien.
  53. a et b (de) Musicline.de – Whitney Houston. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH.
  54. (en) « TLC, Jackson, D'Angelo, Monica top noms for Soul Train Music Awards », Billboard, vol. 108, no 10,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  55. (en) J.R. Reynolds, « Despite Violence, Soul Train Awards Upbeat; TLC, D'Angelo Big Winners », Billboard, vol. 108, no 15,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  56. (en) Shauna Snow, « Pop/rock », Los Angeles Times, (consulté le 16 février 2014).
  57. (en) « 'Waiting to Exhale' wins big at Image Awards », Jet, vol. 89, no 24,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  58. (en) Susan King, « 'Waiting' Pays Off Big at NAACP Image Awards », sur Los Angeles Times, (consulté le 16 février 2014).
  59. (en) « 1996 MTV Movie Awards Nominees & Winners », sur MTV (consulté le 16 février 2014).
  60. (en) J.R. Reynolds, « Faith Tops Nominees For Second Soul Train Lady Of Soul Awards », Billboard, vol. 108, no 34,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  61. (en) Marcus Errico, « Babyface, Celine Dion Dominate Grammy Nominations », sur E!, (consulté le 16 février 2014).
  62. (en) « 39th Annual Grammy Awards », sur Grammy.com (consulté le 25 septembre 2018).
  63. (en) Gina Van Der Vliet, « BMI Honors Leading Writers, Composers: For 6th Year Babyface wins top pop trophy », Billboard, vol. 109, no 21,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  64. a et b (en) « Exhale (Shoop Shoop) Music Video », sur MTV (consulté le 25 septembre 2018).
  65. a et b (en) Marla Shelton, « Whitney is Every Woman? Cultural Politics and the Pop Star », Camera Obscura,‎ .
  66. a b et c Whitney Houston, Forest Whittaker (1997). Exhale (Shoop Shoop): Making of the Video (en anglais). 4大スーパースター特集 (Four Superstars Special). NHK-BS2.
  67. (en) Don Kaplan, « Soundtrack on Sale at Cinemas: 'Exhale' Used for Marketing Experiment », Billboard, vol. 107, no 57,‎ , p. 87 (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  68. (en) George Varga, « Beatles, Babyface top Grammys - They pocket three each; Hillary Clinton wins one », The San Diego Union-Tribune,‎ (ISSN 1063-102X).
  69. Whitney Houston (5 octobre 1997). Classic Whitney Live from Washington, D.C.. HBO.
  70. (en) Teri vanHorn, « Whitney Houston Returns To Stage, With Husband's Help », sur MTV, (consulté le 9 mars 2014).
  71. (en) J. D. Considine, « Babyface MTV Unplugged NYC 1997 », The Baltimore Sun,‎ (ISSN 1930-8965, lire en ligne, consulté le 9 février 2014).
  72. (en) Jon Pareles, « Critic's choice/Pop CD's; Yes, It's Live, With Give-and-Take », The New York Times, (consulté le 27 octobre 2018).
  73. (en) Elysa Gardner, « Babyface Shows Expertise as Bandleader on 'Unplugged' », Los Angeles Times, (consulté le 27 octobre 2018).
  74. (en) MTV Unplugged NYC 1997 sur Discogs.
  75. (en) « Exhale (Shoop Shoop) - Single », sur iTunes (consulté le 9 février 2014).
  76. (en) « Robin Thicke Covers Whitney Houston’s “Exhale (Shoop Shoop)” », Vibe, (consulté le 27 octobre 2018).
  77. (en) Gail Mitchell, « 2015 Soul Train Awards big winners », sur CNN, (consulté le 27 octobre 2018).
  78. (1995). Crédits du single Exhale (Shoop Shoop) par Whitney Houston. Arista Records. (07822-12916-1).
  79. a et b (1995). Crédits du single Exhale (Shoop Shoop) par Whitney Houston. Arista Records. (07822-12916-2).
  80. (1995). Crédits du single Exhale (Shoop Shoop) par Whitney Houston. BCA Records. (8814).
  81. (en) « Exhale - EP », sur iTunes (consulté le 9 mars 2014).
  82. (1995). Crédits du single Exhale (Shoop Shoop) par Whitney Houston. Arista Records. (07822 12917-2).
  83. (1995). Crédits du single Exhale (Shoop Shoop) par Whitney Houston. Arista Records. (BVDA-501).
  84. (1995). Crédits du single Exhale (Shoop Shoop) par Whitney Houston. Arista Records. (74321 33247 2).
  85. (1995). Crédits du single Exhale (Shoop Shoop) par Whitney Houston. Arista Records. (74321 32754 2).
  86. (es) Fernando Salaverri, Sólo éxitos: año a año, 1959–2002, Fundación Autor-SGAE, , 871 p. (ISBN 84-8048-639-2)
  87. (ja) « ホイットニー・ヒューストンのCDシングルランキング、ホイットニー・ヒューストンのプロフィールならオリコン芸能人事典-ORICON STYLE », sur Oricon (consulté le 25 février 2014).
  88. (en) Whitney Houston - Chart history – Billboard. Billboard Hot 100. Prometheus Global Media.
  89. (en) Whitney Houston - Chart history – Billboard. Billboard R&B/Hip-Hop Songs. Prometheus Global Media.
  90. (en) Whitney Houston - Chart history – Billboard. Billboard Adult Contemporary. Prometheus Global Media.
  91. « Rapports annuels 1995 », sur Ultratop (consulté le 28 février 2014).
  92. (sv) « Årslista Singlar - År 1995 », sur Sverigetopplistan (consulté le 28 février 2014).
  93. (en) « Billboard 1996 The Year in Music, Year-end chart listing of Hot Adult Contemporary Singles & Tracks », Billboard, vol. 108, no 52,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  94. (en) « The Year in Music - Hot 100 Singles », Billboard, vol. 108, no 52,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne).

Références bibliographiques

  1. a b c d e et f Fred Bronson 2003, p. 842.
  2. a b c et d Ted Cox 1998, p. 79-80.
  3. Mark Bego 2001, p. 324.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Mark Bego, Aretha Franklin: The Queen of Soul, Da Capo Press, (ISBN 0-306-80935-4).  
  • (en) Fred Bronson, The Billboard Book of Number 1 Hits, Billboard Books, (ISBN 0-823-07677-6).  
  • (en) Tex Cox, Whitney Houston, Chelsea House Publishers, (ISBN 0-791-04456-4).  

Liens externesModifier

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 6 novembre 2018 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 6 novembre 2018 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.