The Evian Championship

tournoi de golf
(Redirigé depuis Evian Masters)

The Evian Championship
TheEvianChampionship2.jpg
Informations sur le tournoi
Lieu Évian-les-Bains
Fondation 1994
Parcours Evian Resort Golf Club
Par 71
Longueur 6 527 m
Tour circuit LPGA / circuit LET
Format Stroke play
Dotation 4 100 000 $
Mois disputé Août
Record de pointage du Tournoi
Officialisé
Au-par (-21) Drapeau : États-Unis Juli Inkster (2003)
(-21) Drapeau : Corée du Sud In Gee Chun (2016)
Champion actuel
Drapeau : Corée du Sud Ko Jin-Young

The Evian Championship (anciennement Evian Masters) est un tournoi du Grand Chelem de golf féminin créé en 1994 sur la rive française du Lac Léman. Longtemps considéré officieusement comme le cinquième tournoi majeur, il le devient officiellement à partir de 2013[1].
Les prix proposés (3 millions de dollars en 2006 et 2007, 3,1 millions d'euros en 2009) placent le tournoi au premier rang mondial, à égalité avec l’Open américain en 2009. Il se déroule entre l'Open américain et l'Open britannique.

Le tournoi se tient sur le parcours du Evian Resort Golf Club à Évian-les-Bains. Ce parcours a célébré son centenaire en 2004.

Jusqu’en 2006, les joueuses venaient sur invitation. Depuis 2007, notamment pour permettre au tournoi d’être en accord avec les règlements du circuit mondial, une sélection des joueuses a lieu. Les deux premiers jours, 90 joueuses professionnelles sont présentes. Après ces deux jours, seuls les 70 premières joueuses classées en tête jouent durant les deux derniers jours de la finale.

HistoireModifier

En 1994, l'Evian Masters est créé par Antoine Riboud, patron de BSN (devenu Danone) qui détient la marque Évian. Au départ, il organise en 1992 un tournoi pro-am masculin mais il est déçu du manque d'intérêt des golfeurs. L'année suivante, c'est un pro-am féminin qui est organisé avec la présence de joueuses européennes ou françaises telles Laura Davies, Marie-Laure De Lorenzi et Sandrine Mendiburu[2]. C'est ainsi qu'en 1994, il décide d'organiser un tournoi féminin qui est intégré au Ladies European Tour (circuit européen féminin). Son palmarès est inauguré par la Suédoise Helen Alfredsson qui s'y impose à deux autres occasions (1998 et 2008). Pour attirer les meilleurs golfeuses du monde, elles sont logées dans des hôtels prestigieux (L'Ermitage ou le Royal) et très vite celles-ci se rendent au tournoi. Après un doublé de l'Anglaise Laura Davies (1995-1996), c'est la Japonaise Hiromi Kobayashi qui s'impose. La fin des années 1990 est marquée par les victoires suédoises : Alfredsson en 1998, Catrin Nilsmark en 1999 et Annika Sörenstam en 2000.

Le tournoi est en 2000 intégré officiellement à la LPGA Tour (circuit nord-américain féminin et plus prestigieux circuit du monde) et obtient très vite le titre honorifique de « cinquième majeur » en raison de sa dotation. Les victoires de l'Australienne Rachel Hetherington en 2001, de la Suédoise Sörenstam en 2002 et de l'Américaine Juli Inkster en 2003 démontrent l'internationalisation du tournoi, où les meilleures golfeuses se rendent. En 2004, la jeune Michelle Wie y participe du haut de ses quatorze ans mais c'est l'Australienne Wendy Doolan (35 ans) qui s'impose. Ensuite ce sont des victoires glamours des Américaines Paula Creamer en 2005 ou Natalie Gulbis en 2007 entrecoupées par le sacre en 2006 de Karrie Webb et d'Alfresson en 2008 - avec un troisième titre, elle devient la joueuse la plus titrée du tournoi[3]- qui rythment le tournoi.

Devenu incontournable dans le calendrier du golf féminin, l'Evian Masters, considéré comme le cinquième chelem, est le tournoi de golf féminin le mieux doté du monde à égalité avec l'Open américain (3,25 millions d'euros, dotation reconduite en 2011)[4].

Le le commissaire de la LPGA Mike Whan, le directeur du tournoi Jacques Bungert et le PDG de Danone Franck Riboud, annoncent à l'occasion de l'édition 2011 de l'épreuve que l'Evian Masters sera officiellement un Majeur Féminin à compter de 2013[1], faisant ainsi de celui-ci le cinquième Chelem du golf féminin aux côtés du ANA Inspiration (ex-Kraft Nabisco Championship), du LPGA Championship, de l’US Open et du British Open. Pour l'occasion, le tournoi change de nom et s’appelle The Evian Championship.

En , l’Europe Continentale accueille le 1er Majeur de golf de toute son Histoire, The Evian Championship. Nouvel entrant dans la cour des Majeurs, le tournoi se dote cette même année d’un tout nouveau parcours. Suzann Pettersen devient la première vainqueur de ce cinquième Majeur. Avec une dernière carte de 68 (-3)  pour un total de 274 (soit 10 coups sous le par), la championne norvégienne devance ainsi de deux coups l'étonnante amateur Lydia Ko, venue de Nouvelle-Zélande. L'Américaine Lexi Thompson complète le podium du dernier tournoi majeur de la saison.

La deuxième édition du récent majeur en 2014, se place bien au-delà de toutes les attentes. Tout a commencé le premier jour avec un magistral 61 (-10), record du parcours mais aussi score historique en Majeur. L’auteur de cet exploit ? Hyo Joo Kim, une jeune Coréenne de 19 ans, déjà star en Asie. Obligeant l’élite mondiale à sortir le grand jeu pour espérer remporter l’épreuve, Hyo Joo Kim jouait la prudence sur les deux tours suivants. Le dernier jour, ses poursuivantes l’obligeaient à quitter sa réserve pour un festival de golf de très haut niveau. Reprise de vitesse par Karrie Webb, championne à Evian en 2006, Kim donnait tout sur le 18 et forçait la chance en rentrant le putt de la victoire.

En remportant l’Evian Championship 2015 à 18 ans, 4 mois et 20 jours, la Néo-Zélandaise Lydia Ko est devenue la plus jeune vainqueur d’un Majeur féminin. Celle qui a déjà établit nombre de records a survolé le dernier tour après avoir été en embuscade toute la semaine pour gagner son premier tournoi du Chelem. Sa classe, son talent et sa bonne humeur ont fait le reste sur les dix derniers trous le dimanche, pour terminer six coups devant sa poursuivante, la tout aussi jeune Lexi Thompson (USA). Dans un tournoi où l’on attendait beaucoup d’Inbee Park (vainqueur du Rolex Annika Major Award avant même l’ultime Majeur), c’est donc finalement sa plus probable héritière qui a pris le flambeau.

In-Gee Chun n'aura pas tremblé une seconde pour remporter l'Evian Championship 2016. En tête de bout en bout du tournoi, la Coréenne de 22 ans s'empare de son deuxième titre du Grand Chelem, après l'US Open 2015. Le podium du 23e Evian Championship est 100 % Coréen. Sung Hyun Park et So Yeon Ryu se partagent la deuxième place à dix-sept sous le par, quatre coups derrière la gagnante. La Chinoise Shanshan Feng, l'une des favorites au début de la semaine, après sa belle prestation à Rio (médaille de bronze), prend la quatrième place.

L'édition 2017 aura été forte en émotion et rebondissements. Auteur d'un dernier tour de feu (66) qui lui a permis de combler un retard de cinq coups, tout comme son adversaire de play-off Britanny Altomare, Anna Nordqvist s'est imposée dès le premier trou de barrage, disputé sous des trombes d'eau. A 30 ans, la championne suédoise, pilier de l'équipe européenne de Solheim Cup, remporte son deuxième tournoi majeur.

L'Américaine Angela Stanford a remporté l'Evian Championship 2018. Elle est la première représentante de la bannière étoilée vainqueur sur les bords du Léman depuis Natalie Gulbis en 2007. Agée de 40 ans, cela faisait six ans qu'Angela Stanford n'avait plus gagné sur le circuit. Bien que rodant autour de la tête depuis vendredi, c'est une autre américaine, Amy Olson, qui menait le tournoi. En effet, un simple par sur le 18 suffisait à Amy Olson, leader depuis le vendredi soir, pour remporter l'Evian Championship. C'est finalement avec un double bogey qu'elle a conclu son dernier tour laissant la place libre à Angela Stanford pour embrasser le trophée de l'Evian Championship.

Pour les 25 ans du Tournoi en 2019, Jin Young Ko s'est brillamment imposée, décrochant au passage la place de numéro 1 mondiale. Après l’ANA Inspiration, la Coréenne empoche son deuxième titre majeur de la saison. L’Américaine Jennifer Kupcho, meilleur score du dernier tour (66), la Chinoise Shanshan Feng et la Coréenne Hyo Joo Kim se partagent la deuxième place. Tout aura basculé à l’entame du dernier tiers du parcours. Au 13, Hyo Joo Kim menait alors les débats avec deux coups d’avance sur Jin Young Ko, lorsque cette dernière enquilla une « ficelle » d’environ sept mètres, pour le birdie. La Coréenne revenait alors à un coup de sa compatriote. C’est au 17 que la jeune championne scella définitivement sa victoire en signant son cinquième birdie du jour, réussissant une nouvelle ficelle de six mètres.


The Evian Juniors CupModifier

Depuis 2007, la Juniors Cup rassemble les meilleurs amateurs mondiaux de moins de 14 ans. The Evian Juniors Cup (anciennement Evian Masters Junior Cup) réunit dans une compétition internationale par équipe de deux garçons et de deux filles, les meilleurs golfeurs et les meilleures golfeuses de moins de quatorze ans pour chaque nation. Une chance incroyable pour ces jeunes talents de rencontrer l’élite internationale pour la première fois et de marcher dans leurs traces. Les treize éditions de l'Evian Juniors Cup ont permis de révéler les talents d'aujourd'hui, comme Justin Thomas, Jordan Spieth, Viktor Hovland, Anne van Dam...

Résultats[5]Modifier

Année Gagnants
2007   Japon
2008   Espagne
2009   Danemark
2010   France
2011   Espagne
2012   États-Unis
2013   États-Unis
2014   États-Unis
2015   Corée du Sud
2016   Japon
2017   États-Unis
2018   États-Unis
2019   États-Unis

PalmarèsModifier

Année Joueuse Nationalité Score Écart avec la 2e
1994 Helen Alfredsson   Suède -1 3
1995 Laura Davies   Angleterre -17 5
1996 Laura Davies   Angleterre -14 4
1997 Hiromi Kobayashi   Japon -14 Playoff (2)
1998 Helen Alfredsson   Suède -11 4
1999 Catrin Nilsmark   Suède -9 2
2000 Annika Sörenstam   Suède -12 Playoff (2)
2001 Rachel Teske   Australie -15 1
2002 Annika Sörenstam   Suède -19 4
2003 Juli Inkster   États-Unis -21 6
2004 Wendy Doolan   Australie -18 1
2005 Paula Creamer   États-Unis -15 8
2006 Karrie Webb   Australie -16 1
2007 Natalie Gulbis   États-Unis -4 Playoff (2)
2008 Helen Alfredsson   Suède -15 Playoff (3)
2009 Ai Miyazato   Japon -14 Playoff (1)
2010 Jiyai Shin   Corée du Sud -14 1
2011 Ai Miyazato   Japon -15 2
2012 Inbee Park   Corée du Sud -17 2
2013 Suzann Pettersen   Norvège -10 2
2014 Kim Hyo-joo   Corée du Sud -11 1
2015 Lydia Ko   Nouvelle-Zélande -16 6
2016 In Gee Chun   Corée du Sud -21 4
2017 Anna Nordqvist   Suède - 9[6] Playoff (1)
2018 Angela Stanford   États-Unis -12 1
2019 Ko Jin-Young   Corée du Sud -15 2

Le chiffre entre parenthèses suivant « playoff » indique le nombre de joueurs.

Records du tournoiModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « L’Evian Masters deviendra Majeur en 2013 », sur evianmasters.com, (consulté le 23 juillet 2011)
  2. [PDF]« Jacques Bungert : « notre priorité, ce sont les joueuses» », sur journaldugolf.fr (consulté le 8 juillet 2011), p. 22-24
  3. « Golf - Evian Masters - Alfredsson triple la mise », l'Équipe, (consulté le 9 juillet 2011)
  4. Jérémy Maccaud, « L'Evian Masters de Golf entre sport et glamour », sur lexpress.fr, (consulté le 9 juillet 2011)
  5. (en) « 2012 Player Performance Record - Natalie Gulbis », sur lpga.com (consulté le 21 février 2012)
  6. Le tournoi a été réduit à 54 trous : https://www.lequipe.fr/Golf/Actualites/Evian-championship-anna-nordqvist-s-impose-en-playoffs/835190.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier