Franck Riboud

Franck Riboud, né le à Lyon[1], est un chef d'entreprise français. Il est PDG de Danone jusqu'en 2014.

Franck Riboud
FranckRiboudMEDEF2008.jpg
Franck Riboud aux universités d'été du MEDEF en 2008.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Fratrie
Autres informations
Distinction

CarrièreModifier

Origine et formationModifier

Franck Riboud est le fils d'Antoine Riboud[2], PDG de BSN (ancien nom du groupe, devenu Danone en 1994), le frère de Christine Mital, le neveu du photographe Marc Riboud, et de Jean Riboud, président de Schlumberger.

Il a effectué sa scolarité à Sainte-Marie Lyon (communément appelé les Maristes) à Lyon. En 1980, il est diplômé en Génie Mécanique de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), Suisse.

DanoneModifier

Franck Riboud est entré en 1980 dans le groupe où il a exercé successivement, jusqu'en 1989, des responsabilités de contrôle de gestion, de marketing, et des ventes[3]. Après avoir été directeur des ventes chez Heudebert, il a été nommé, en septembre 1989, directeur du département chargé de l'intégration et du développement des sociétés nouvelles de la branche Biscuits. En juillet 1990, il est nommé directeur général de la société des eaux minérales Évian. En 1992, Franck Riboud a pris la fonction de directeur du département développement du groupe. Franck a succédé à son père en 1996, alors que la famille ne détenait qu'environ 1 % du capital.

Franck Riboud a recentré le groupe sur quatre grands métiers : l'eau, les produits laitiers frais, la nutrition infantile et la nutrition médicale.[réf. nécessaire]

Autres fonctions et mandats sociauxModifier

  • Président directeur général et président du comité exécutif de Danone.
  • Administrateur de l'ANIA (Association Nationale des Industries Agroalimentaires), Danone SA (Espagne), Bagley Latinoamérica SA, ONA, Lacoste SA, Accor, Renault, Rolex.
  • Membre représentant Danone au conseil national du développement durable.
  • Président du Comité pour la Transalpine, lobby en faveur de la liaison ferroviaire mixte (voyageurs/fret) Lyon-Turin.
  • Il appartient aussi à de nombreux conseils d'administration de grandes écoles (HEC, EPFL).

DiversModifier

Il a soutenu la candidature de la ville d'Annecy aux jeux olympiques de 2018.

RevenusModifier

En 2017, Frank Riboud perçoit 2 000 000 € dans le cadre de ses fonctions pour Danone[4].

Notes et référencesModifier

  1. « Biographie de Franck Riboud », sur edubourse.com, (consulté le 19 octobre 2014)
  2. Olivia Détroyat, « Franck Riboud cède sa place chez Danone », sur Le Figaro.fr, (consulté le 25 mai 2020)
  3. « Franck Riboud : Président du conseil d’administration du groupe Danone », sur www.lsa-conso.fr (consulté le 25 mai 2020)
  4. Rémunération 2017 des dirigeants mandataires sociaux de Danone, Danone, 17 février 2017

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :