Emmanuel-Philibert de Savoie (1972)

aristocrate italien, prince de Piémont et de Venise, prétendant au trône d'Italie

Emmanuel-Philibert de Savoie (en italien Emanuele Filiberto di Savoia), duc de Savoie, prince de Venise, né le à Genève, en Suisse, est, depuis le , le chef de la maison royale d’Italie (maison de Savoie).

Emmanuel-Philibert de Savoie
(it) Emanuele Filiberto di Savoia
Description de cette image, également commentée ci-après
Emmanuel-Philibert de Savoie en 2009.

Titres

Prétendant au trône d’Italie

Depuis le
(4 mois et 7 jours)

Prédécesseur Victor-Emmanuel, duc de Savoie, prince de Naples

Prince héritier d'Italie
(de jure)


(40 ans, 10 mois et 16 jours)

Prédécesseur Victor-Emmanuel, prince de Naples
Successeur Vittoria, princesse de Carignan
Biographie
Titulature Duc de Savoie
Prince de Venise
Dynastie Maison de Savoie
Nom de naissance Emanuele Filiberto Umberto Reza Ciro René Maria di Savoia
Naissance (51 ans)
Genève (Suisse)
Père Victor-Emmanuel de Savoie, duc de Savoie, prince de Naples
Mère Marina Doria
Conjoint Clotilde Courau
Enfants Vittoria de Savoie, princesse de Carignan, marquise d'Ivrée
Luisa de Savoie, princesse de Chieri, comtesse de Salemi
Description de cette image, également commentée ci-après

Fils unique de Victor-Emmanuel de Savoie, duc de Savoie et prince de Naples, et de Marina Doria, il est le petit-fils d’Humbert II, le dernier roi d’Italie, et de sa femme la « Reine de mai », Marie-José de Belgique. Bien qu'il ne soit pas issu d'un mariage dynastique[1], son grand-père lui confère le titre de prince de Venise à sa naissance.

Biographie modifier

La monarchie italienne étant abolie depuis le et son père et son grand-père ne pouvant séjourner sur le territoire italien, c'est en exil que le fils unique du prince Victor-Emmanuel voit le jour et vit pendant ses trente premières années, principalement à Genève en Suisse. Emmanuel-Philibert porte dès sa naissance le titre de prince de Venise que lui confère son grand-père, le roi Humbert II[2]. En 1983, à la mort de son grand-père, dernier roi d'Italie, son père porte dès lors le titre de duc de Savoie et lui devient prince de Piémont.

Après avoir fréquenté le Lycée Le Rosey jusqu'en 1990, il a obtenu un baccalauréat scientifique à l'Institut Gamma à Lausanne et a entrepris des études d'architecture à l'Université de Genève, qu'il a abandonnées pour la banque et la finance, d'abord à la Republic New York Corporation de Genève et ensuite, pendant dix années, à la Banque SYZ.

En 2002, après avoir longtemps revendiqué son droit de retour au pays et l'abrogation de la loi d'exil de la Constitution italienne, le duc de Savoie est autorisé à retourner en Italie avec sa famille après 56 ans d'exil. Lui et son fils avaient, à cette fin, déposé une requête devant la Cour européenne des droits de l'homme. L'activisme du prince Emmanuel-Philibert pour obtenir la levée de la loi d'exil a joué un grand rôle dans cette abrogation : plus apprécié du peuple italien que son père, il a en outre fait valoir qu'un homme né en 1972 n'avait pas à souffrir de la compromission de sa famille avec le fascisme.

En 2006, le prince Emmanuel-Philibert a pris ses distances avec son père à la suite des problèmes judiciaires de celui-ci.

Il se présente aux élections générales italiennes de 2008, comme tête de liste de Valeurs et Futur, dans la circonscription des Italiens de l'étranger (il habite en Suisse). Il obtient 0,44 % des voix au décompte.

Début 2009, il participe à l'émission de télé réalité Ballando con le stelle 5 (Danse avec les stars italien). Au bout des deux mois des épreuves, il remporte la compétition.

Lors des élections européennes de juin 2009, l'UDC le choisit comme candidat dans la circonscription Nord-Ouest.

En 2010, il participe au festival de la chanson de San Remo en faisant un duo avec Pupo, un chanteur italien ; le prince termine à la seconde place, ce qui lui vaut de nombreuses polémiques et railleries en Italie.

En 2011, il est invité dans l'émission de télé réalité L'isola dei famosi 8, une version célébrités de Koh-Lanta. Des personnalités mondialement connues comme Ivana Trump ou Oscar Pistorius ont été invitées comme lui lors des précédentes éditions.

En 2012, il est l'animateur de la version italienne de Pékin Express. D'ailleurs en 2013, il a été invité dans Pékin Express : Le Coffre maudit en tant que « passager mystère » au même titre qu'Adriana Karembeu ou Alexandra Rosenfeld. Dès la saison 2, en 2013 il est remplacé par l'animateur Costantino della Gherardesca.

En 2013, il participe à l'émission de télé crochet Un air de star[3] sur M6, au côté notamment de Valérie Bègue, de Nicoletta, de Natasha St Pier, d'Amaury Vassili, de Florent Mothe, de Jérôme Anthony ou encore de Delphine Chanéac.

En mars 2014, il crée la société Royal Me Up Productions avec Telfrance, un groupe audiovisuel français[4].

En février 2015, il concourt dans l'émission de télé-réalité italienne Notti Sul Ghiaccio 3 (équivalent de Skating with the Stars ou Ice Show). Il a pour partenaire la championne américaine Jennifer Wester[5].

En janvier 2019, dans un épisode de la série Street Food Icons de Vice, il présente son food truck de pâtes fraîches à Los Angeles.

Il fonde en juin 2020 le parti Réalité Italie, qui entend restaurer la monarchie[6].

En janvier 2021, il présente ses excuses pour les lois raciales antisémites signées par Victor-Emmanuel III en 1938 (que son père Victor-Emmanuel n'a jamais voulu présenter).

En 2022, il saisit la justice pour les bijoux de la couronne, d’une valeur estimée à 300 millions d’euros, confisqués à la famille royale lors de la proclamation de la République[7].

Son père meurt le 3 février 2024, et Emmanuel-Philibert devient le nouveau chef de la maison de Savoie et prétendant au trône d'Italie[8].

Titulature et honneurs modifier

Titulature modifier

Les titres portés actuellement par les membres de la maison de Savoie n’ont pas d’existence juridique en Italie et sont considérés comme des titres de courtoisie. Ils sont attribués par le chef de maison.

  • 22 juin 1972 - 30 janvier 1984 : Son Altesse Royale le prince de Venise (naissance) ;
  • 30 janvier 1984 - 3 février 2024 : Son Altesse Royale le prince de Piémont, prince de Venise ;
  • depuis le 3 février 2024 : Son Altesse Royale le duc de Savoie, prince de Venise.

Honneurs dynastiques de la maison de Savoie modifier

Honneurs étrangers modifier

Ascendance modifier

Mariage et descendance modifier

 
Le prince Emmanuel-Philibert de Savoie et la princesse Clotilde, princesse de Venise et de Piémont à Venise en 2005.

Le , il épouse l'actrice française Clotilde Courau à Rome, en la basilique Sainte-Marie-des-Anges-et-des-Martyrs. Le couple a deux filles, toutes deux nées hors d'Italie après l'abrogation de la loi d'exil en 2002 :

Bibliographie modifier

  • Emmanuel-Philibert de Savoie, Princesse Cristina, le roman d'une exilée, Michel Lafon, Paris, 2002 (ISBN 2840988852)
  • Emanuele Filiberto di Savoia, Sognando l'Italia. Il Venticinquenne Principe di Venezia racconta le sue esperienze di esule, Gremese Editore, 2002 (ISBN 8884401909)

Références modifier

  1. Normalement, un mariage d'un prince italien sans l'accord du roi s'accompagne toujours d'un renoncement à la succession au trône du prince en question. Son père Victor-Emmanuel s'étant marié à Marina Doria sans l'accord d'Humbert II, le trône aurait dû donc revenir à Amédée de Savoie-Aoste, mais Humbert II n'a jamais prononcé la déchéance des droits de son fils Victor-Emmanuel[réf. nécessaire].
  2. (ang) Louis Mendola, « Headship of the Royal House of Savoy », 2006-2009.
  3. « "Un air de star" : Ils seront les participants du nouveau divertissement de M6 » sur ozap.com.
  4. Caroline Sallé et Enguérand Renault, « Le prince Emmanuel-Philibert de Savoie devient producteur en France », Le Figaro, encart « Économie », samedi 11 / dimanche 23 mars 2014, page 26.
  5. « Emmanuel-Philibert de Savoie : Prince du patin à glace à la télé italienne... » sur purepeople.com.
  6. Gaël De Santis, « Élections régionales italiennes : un dimanche noir pour la démocratie », sur L'Humanité, .
  7. Gaël De Santis, « Italie. La provocation princière pour récupérer les biens confisqués », sur L'Humanité, .
  8. « Victor Emmanuel de Savoie, le fils du dernier roi d’Italie, est mort », sur Le Point, (consulté le ).
  9. a b c d et e Régine, « Le prince de Venise à New York », sur noblesseetroyautes.com, (consulté le ).
  10. https://www.orderofmalta.int/fr/actualites/collier-tres-sainte-annonciade-remis-grand-maitre/
  11. (en) « The Constantinian Order’s Relationship with the Savoy Dynasty of Italy », sur Internet Archive, (consulté le ).
  12. http://www.noblesseetroyautes.com/emanuele-filiberto-de-savoie-rend-hommage-a-frederic-mitterand-1947-2024/
  13. https://journaldemonaco.gouv.mc/Journaux/2003/Journal-7589/Ordonnance-Souveraine-n-15.703-du-1er-mars-2003-portant-nomination-dans-l-Ordre-de-Saint-Charles
  14. « SAINTANNA.RU - Order St. Alexandr Nevsky », sur Internet Archive (consulté le ).
  15. http://royalhouseofrwanda.org/images/guidance-for-honours-2016.pdf
  16. a et b Décret de titulature des princesses Vittoria et Luisa par le duc de Savoie., 28 décembre 2019.

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier