Ouvrir le menu principal

Ekkehard d'Aura

moine bénédictin et un chroniqueur
Ekkehard de Aura
Fonction
Abbé
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Autres informations
Domaine
Ordre religieux
Arbre généalogique des Carolingiens, Chronicon Universale d'Ekkehard von Aura.

Ekkehard d'Aura (en latin : Ekkehardus Uraugiensis ; en allemand : Ekkehard von Aura) est un moine bénédictin et un chroniqueur du XIIe siècle ; c'est l'un des plus célèbres historiens allemands du Moyen Âge[1].

BiographieModifier

On ne sait presque rien de sa vie et les rares informations le concernant sont consignées dans ses écrits. Né au plus tard vers 1080, Ekkehard est issu de la noblesse bavaroise[2]. Il se rend en Terre sainte lors de la Croisade de 1101 avant de devenir abbé du monastère d'Aura (en), situé sur la Saale franconienne, en Bavière.

Ekkehard est l'auteur d'un récit de la Première croisade intitulé Hierosolymita dans lequel il explique notamment que les échecs de l'expédition sont dus à l'insuffisante moralité des Croisés. Il contribua également à la Chronique universelle (Chronicon universale) de Frutolf de Michelsberg. En 1844, les historiens allemands Georg Heinrich Pertz et Georg Waitz (en) établiront que la partie de cette chronique allant jusqu'à la mort de l'empereur germanique Henri V en 1125 était l'œuvre d'Ekkerhard. Sa contribution fut alors un temps surévaluée jusqu'à ce que Harry Bresslau découvre en 1895 à la bibliothèque d'Iéna le manuscrit autographe de Frutolf, montrant qu'Ekkerhard avait utilisé le travail de ce dernier jusqu'à l'an 1101.

Il meurt peu après 1125, vraisemblablement entre 1126 et 1130[3].

Notes et référencesModifier

  1. Auguste Molinier, « Ekkehard d'Aura (Uraugiensis), moine à Corvey, abbé d'Aura » (note bibliographique), In: Les Sources de l'histoire de France – Des origines aux guerres d'Italie (1494), Année 1902, Volume 2, Numéro 1, pp. 312–313.
  2. (de) « Ekkehardus Uraugiensis (Ekkehard von Aura) », sur le site de l'Académie bavaroise des sciences.
  3. Claude Thomasset, Michel Zink, Apogée et déclin, volume 8 de Cultures et civilisations médiévales, Presses Paris Sorbonne, 1993, page 76. (ISBN 2840500086)

Ouvrages en ligneModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier